MaPrimeRénov’ : tous les changements en 2024 (deux piliers, budget, plafonds...)

Rédigé par Marine
Mis à jour le 10 avr. 2024
Temps de lecture : 10 min

Estimez vos aides ! 👇

En 2024, l’aide financière MaPrimeRénov’ de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) connaît de nombreux changements. Le gouvernement a pour but d’accélérer les rénovations performantes et le remplacement des chauffages fonctionnant aux énergies fossiles. Hausse du budget, hausse des montants de certaines primes, baisse des forfaits bois, création de deux nouveaux parcours (accompagné et décarbonation) : Hellio fait le point sur l’ensemble des changements à venir.


Hellio, la solution pour financer vos travaux jusqu’à 90 %



Comment MaPrimeRénov’ évolue-t-elle en 2024 ?

Résumé de la prime depuis sa création

Depuis 2020, MaPrimeRénov’, une aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), soutient financièrement les propriétaires de logements qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Cette aide a remplacé en 2020 le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) et Habiter mieux agilité de l’Anah.

En 2021, la version MaPrimeRénov’ Copropriétés voit le jour permettant aux syndicats de copropriétaires de financer une partie de la rénovation globale de leur bâtiment. Jusqu'à cette date, ils n'étaient pas éligibles à MaPrimeRénov’ classique. Puis en 2022, la version Sérénité, dédiée aux ménages très modestes (Catégorie Bleu) et modestes (Catégorie Jaune), remplace l’aide Habiter Mieux sérénité.

Ces évolutions s’inscrivent dans la volonté du gouvernement d’apporter davantage de clarté et d'homogénéité aux différentes aides à la rénovation énergétique. C’est pourquoi, en 2024, le dispositif MaPrimeRénov’ va à nouveau évoluer pour se simplifier et cibler les ménages en situation de précarité énergétique.

Quel est le bilan de MaPrimeRénov’ depuis 2020 ?

  • 2 millions de logements ont été rénovés, dont 210 235 rénovations globales
  • 8,6 milliards d'euros de primes
  • 14,44 TWh/an d'économies d'énergie

Source : Dossier de presse de l'Anah 2023

  • Une hausse de budget : avec une hausse de 1,6 milliard d’euros, Ma Prime Rénov’ est portée à 5 milliards d’euros en 2024, dont 1 milliard consacré à MaPrimeRénov' Copropriétés. Cette hausse fait partie des 10 milliards d’euros prévus pour la planification écologique au sein du projet de loi de finances de 2024 ;
  • Deux parcours : MaPrimeRénov’ se divise en deux parcours (accompagné et décarbonation) afin d’accélérer les rénovations d'ampleur et le remplacement des chauffages énergivores.
    Initialement, l'Anah avait nommé ces parcours Pilier Performance et Pilier Efficacité.
  • Hausse des plafonds de revenus : les plafonds de ressources des ménages ont été revalorisés, afin de prendre en compte l'inflation

Infographie-MaPrimeRenov-changements-2024-Hellio


Quels sont les nouveaux plafonds de ressources MaPrimeRénov' ?

Au sein de la circulaire du 29 novembre 2023, Valérie ANCRET-TAYLOR, la directrice générale de l'Anah, précise que les plafonds "seront désormais également actualisés chaque année afin de tenir compte de l’inflation". Voici les nouveaux plafonds de revenus de 2024 :

Les plafonds de ressources MaPrimeRénov’ en Île-de-France

Nombre de personnes composant le ménage

Très modestes

MaPrimeRénov’ Bleu

Modestes

MaPrimeRénov’ Jaune

Intermédiaires

MaPrimeRénov’ Violet

Supérieurs

MaPrimeRénov’ Rose

1

⩽ 23 541 €

⩽ 28 657 €

⩽ 40 018 €

> 40 018 €

2

⩽ 34 551 €

⩽ 42 058 €

⩽ 58 827 €

> 58 827 €

3

⩽ 41 493 €

⩽ 50 513 €

⩽ 70 382 €

> 70 382 €

4

⩽ 48 447 €

⩽ 58 981 €

⩽ 82 839 €

> 82 839 €

5

⩽ 55 427 €

⩽ 67 473 €

⩽ 94 844 €

> 94 844 €

Par personne supplémentaire

+ 6 970 €

+ 8 486 €

+12 006 €

+12 006 €

Les plafonds de ressources MaPrimeRénov’ dans les autres collectivités

Nombre de personnes composant le ménage

Très modestes

MaPrimeRénov’ Bleu

Modestes

MaPrimeRénov’ Jaune

Intermédiaires

MaPrimeRénov’ Violet

Supérieurs

MaPrimeRénov’ Rose

1

⩽ 17 009 €

⩽ 21 805 €

⩽ 30 549 €

> 30 549 €

2

⩽ 24 875 €

⩽ 31 889 €

⩽ 44 907 €

> 44 907 €

3

⩽ 29 917 €

⩽ 38 349 €

⩽ 54 071 €

> 54 071 €

4

⩽ 34 948 €

⩽ 44 802 €

⩽ 63 235 €

> 63 235 €

5

⩽ 40 002 €

⩽ 51 281 €

⩽ 72 400 €

> 72 400 €

Par personne supplémentaire

+ 5 045 €

+ 6 462 €

+9 165 €

+9 165 €


Nouveau parcours accompagné : quels travaux et montants ?

Le "parcours accompagné" (appelé aussi pilier performance) regroupe trois versions de la prime : MaPrimeRénov’ Rénovation globale, Sérénité et Copropriétés. Ainsi, ce parcours vise les rénovations dites “d’ampleur” permettant de réaliser un saut de deux classes minimum sur le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). À travers ce parcours, l’État souhaite pouvoir atteindre les 200 000 rénovations d'ampleur.

Des travaux qui améliorent le confort en hiver comme en été

Ce parcours prend mieux en compte le confort d’été ! En effet, les passoires thermiques souffrent de pertes de chaleur l’hiver, mais également d’un manque de fraîcheur l’été. En l’occurrence, on parle de bouilloires énergétiques. Le nouveau parcours lutte contre les passoires thermiques, mais aussi contre ces bouilloires. L’installation de pompes à chaleur (telles que le modèle air/air réversible), les brasseurs d’air et les protections solaires de parois vitrées peuvent notamment être financés par MaPrimeRénov’.

Les travaux des logements classés E, F ou G sur le DPE peuvent être réalisés en deux étapes, sur une durée de 5 ans maximum.

Quels sont les montants du nouveau parcours accompagné de MaPrimeRénov’ ?

En 2024, les montants de ce parcours (incluant Ma Prime Rénov’ et les Certificats d’économies d’énergie - CEE) sont plus incitatifs pour les ménages modestes et les propriétaires de passoires thermiques.

  1. Nouveaux plafonds augmentent et varient en fonction du nombre de sauts de classe sur le DPE ;
  2. Nouveaux pourcentages ;
  3. Nouvelle bonification 10 %, accordée aux propriétaires dont les travaux permettent une sortie des classes E, F et G du DPE. Ces trois classes correspondent aux logements énergivores progressivement voués à l’interdiction de location de la loi Climat et résilience.

Voici le tableau comprenant les montants éligibles publiés par l'Anah :

Montants de MaPrimeRénov' pour une rénovation d'ampleur Sauts de classe DPE Ménages bleus (TMO) Ménages jaunes (MO) Ménages violets (INT)

Ménages roses (SUP)

Plafond de dépenses éligibles
2 80 % 60 % 45 % 30 % 40 000 € HT
3 50 % 35 % 55 000 € HT
4 70 000 € HT
Bonus sortie de passoire (atteinte de la classe D minimum) + 10 %  
Écrêtement* (TTC) 100 % 80 % 60 % 40 %  

*L'écrêtement correspond au pourcentage maximal de prise en charge des aides cumulables telles que MaPrimeRénov', les Certificats d'économies d'énergie (CEE) et Action Logement.


Économies, confort, écologie, valorisation : les avantages d'une rénovation globale


Nouveau parcours décarbonation : quels travaux et montants ?

Ce "parcours décarbonation" (ou pilier Efficacité) se concentre sur le remplacement des équipements de chauffage énergivores (fioul, gaz, charbon) par des nouveaux chauffages plus économes en énergie et peu carbonés (raccordement à un réseau de chaleur, pompes à chaleur, panneaux solaires…).

Types de travaux éligibles

Voici la liste des travaux éligibles pour des rénovations par geste :

  • Changement de chauffage énergivore par un système décarboné (obligatoire pour les maisons individuelles)
  • Isolation thermique des murs, combles, planchers bas...
  • Installation d'une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)
  • Audit énergétique

À savoir : dans les départements et les régions d'Outre-mer, il n'y a pas d'obligation d'installer un système de chauffage décarboné.

Les montants de MaPrimeRénov' décarboné

Le parcours décarboné fonctionne toujours avec des forfaits fixes par opération. Les ménages roses n'y ont pas droit.

Deux changements par rapport à 2023 :

  • Dès janvier, les montants de prime pour l’installation d’une pompe à chaleur (aérothermique air/eau ou géothermique) ont augmenté de 1 000 €.
  • À partir du 1er avril, les barèmes des équipements de chauffage biomasse sont fortement rabotés. Par exemple, un ménage bleu ne peut plus obtenir « que » 7 000 € pour une chaudière à granulés automatique, contre 10 000 € auparavant.

En parallèle, le Gouvernement souhaite tripler la production de pompes à chaleur pour en produire 1 million d’ici à 2027 (Source : Résumé du Conseil de planification écologique sur X - Ex-Twitter).

Opérations éligibles

Ménage bleu (très modeste)

Ménage jaune (modeste)

Ménage violet (intermédiaire)

PARCOURS DÉCARBONÉ

Chaudière à granulés de bois

7 000 €

5 500 €

3 000 €

Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique

11 000 €

9 000 €

6 000 €

Système solaire combiné

10 000 €

8 000 €

4 000 €

Chaudière à bûches

5 500 €

4 500 €

2 000 €

Pompe à chaleur air/eau ou hybride

5 000 €

4 000 €

3 000 €

Chauffe-eau solaire

4 000 €

3 000 €

2 000 €

Poêle ou cuisinière à granulés

1 800 €

1 500 €

1 000 €

Poêle ou cuisinière à bûches

1 800 €

1 500 €

700 €

Foyer fermé ou insert ou à bois

1 800 €

1 000 €

600 €

Partie thermique d’un équipement PVT eau

2 500 €

2 000 €

1 000 €

Chauffe-eau thermodynamique

1 200 €

800 €

400 €

Réseau de chaleur ou de froid

1 200 €

800 €

400 €

Dépose d’une cuve à fioul

1 200 €

800 €

400 €

Audit énergétique

500 €

400 €

300 €

VMC double-flux

2 500 €

2 000 €

1 500 €

Isolation thermique des fenêtres et parois vitrées

100 € / équipement

80 € / équipement

40 € / équipement

Isolation des murs par l'extérieur

75 €/m2

60 €/m2

40 €/m2

Isolation des toitures terrasses

75 €/m2

60 €/m2

40 €/m2

Isolation des murs par l'intérieur

25 €/m2

20 €/m2

15 €/m2

Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles aménagés

25 €/m2

20 €/m2

15 €/m2

Protection contre le rayonnement solaire (Outre-mer)

25 €/m2

20 €/m2

15 €/m2

Les changements de mars-avril 2024

Une chose est sûre : il faut s'accrocher pour suivre toutes les évolutions de la prime... Après des discussions au cours du 1er trimestre, le gouvernement est finalement revenu sur plusieurs mesures. Comme prévu, les forfaits bois ont baissé. Mais surtout, il n'est plus obligatoire de réaliser un DPE pour bénéficier du parcours décarboné avant 2025. En outre, les passoires énergétiques n'en seront exclues qu'à partir du 1er janvier 2025 également.

infographie-MaPrimeRenov-changements-mars-avril-2024


Quels sont les ménages éligibles aux parcours de MaPrimeRénov’ en 2024 ?

Les conditions d’éligibilité de 2023 reconduites en 2024

Certaines conditions de la prime étaient déjà en vigueur en 2023 et sont maintenues en 2024, les voici :

  • Seuls les propriétaires (occupants ou bailleurs) d’une maison ou d’un appartement sont éligibles (contrairement aux locataires) ;
  • Le logement à rénover doit être utilisé comme résidence principale, soit par son propriétaire, soit par son locataire ;
  • Le logement doit avoir été construit il y a plus de 15 ans ;
  • Les travaux de rénovation doivent être effectués par une entreprise reconnue garante de l'environnement (RGE) dans le domaine de travaux adéquat ;
  • Le logement doit être occupé au moins 8 mois par an.

Les nouvelles conditions d’éligibilité en 2024

1. Parcours Décarbonation (ou pilier Efficacité)

  • Entre le 1er janvier et le 14 mai, puis à partir de 2025, un Diagnostic de Performance Énergétique sera obligatoire avant les travaux (sauf dans les territoires Outre-mer) ;
  • Les ménages aux revenus considérés comme supérieurs (MaPrimeRénov’ Rose ou SUP) ne sont pas éligibles ;
  • À partir du 1er janvier 2025, les propriétaires de passoires thermiques (c’est-à-dire des logements classés F ou G sur le DPE) ne sont pas éligibles au parcours Décarbonation. Ils doivent impérativement passer par le second dispositif (sauf pour les appartements).

2. Parcours Accompagné (ou pilier Performance)

  • Le saut de deux classes énergétiques minimum sur le DPE est nécessaire ;
  • Le recours au dispositif Mon Accompagnateur Rénov’ (MAR') est obligatoire (plus de détails dans la partie suivante). L'audit énergétique est également obligatoire et peut être inclus dans le dispositif MAR' ;
  • Au moins deux gestes d'isolation thermique doivent être intégrés dans les travaux (murs, combles, planchers bas, etc.) ;
  • Lorsque les travaux comprennent le changement du système de chauffage, ce dernier ne peut pas fonctionner majoritairement aux énergies fossiles (fioul, charbon, gaz). En outre, il est interdit de garder un chauffage fonctionnant au fioul ou au charbon.

Comment demander MaPrimeRénov’ ?

Avant de demander la prime, il est nécessaire de vérifier son éligibilité aux aides financières et de définir son projet de rénovation énergétique (type de travaux, barèmes MaPrimeRénov’…). Pour cela, vous pouvez consulter les autres articles du blog Hellio ou bien réaliser une simulation du coût final (aides déduites).

Parcours accompagné avec MonAccompagnateurRénov’ (MAR’)

Lorsqu’un ménage remplit toutes les conditions d’éligibilité, il doit contacter un des Accompagnateurs Rénov’ agréés par l’Anah. Ce dispositif permet aux ménages qui souhaitent réaliser un projet de rénovation performante (ou rénovation globale) d’être accompagnés de A à Z : réalisation des bilans énergétiques, mobilisation des différentes primes, suivi du chantier, etc.

MonAccompagnateurRénov’ : quelles sont les étapes d’un projet de rénovation énergétique ?

picto
info HellioL’INFO HELLIO :

À compter du 1er avril 2024, l'audit énergétique "incitatif" fusionne avec l'audit énergétique "réglementaire". Quid de leur différence ? L'audit incitatif, dont le format est assez libre, permet d'être éligible aux aides à la rénovation globale. Quant à l'audit réglementaire, son format est plus strict. De plus, il est obligatoire dans le cadre d'une vente d'un logement (classé F ou G), autrement dit une passoire thermique. En conséquence, un audit unique est obligatoire pour obtenir les aides dans le cadre d'une rénovation d'ampleur et pour vendre une passoire énergétique.

L’Accompagnateur Rénov’ apporte un soutien technique, financier, social et administratif aux ménages à chaque étape de leur projet de rénovation énergétique :

  1. Première visite : réalisation de l’audit énergétique, avec 2 scénarios de travaux minimum.
  2. Élaboration du projet et plan de financement
  3. Aide au montage du dossier de demandes des aides financières
  4. Mobilisation des aides financières
  5. Suivi de la réalisation des travaux
  6. Dernière visite : pour préparer le suivi des consommations énergétiques et donner des conseils sur les éco-gestes

Deux visites sont donc obligatoires (avant et après travaux).

Désormais, les foyers n'ont plus qu'à soumettre un seul dossier d'aide à l'Anah, dans le cadre du parcours Accompagné. En effet, le montant de prime des CEE est directement intégré dans le montant de MaPrimeRénov’ sans démarche supplémentaire de la part des ménages.

Comment financer MonAccompagnateurRénov’ ?

Cet accompagnement pourra être financé par un nouveau programme CEE “MonAccompagnateurRénov’” porté par l’Anah, doté de 300 millions d’euros. Le plafond s’élève à 2 000 € et le montant éligible dépendra de la couleur Ma Prime Rénov’ des ménages :

Couleur MaPrimeRénov’

Type de ménages

Taux de financement

Bleu

Ménages aux revenus très modestes

100 %

Jaune

Ménages aux revenus modestes

80 %

Violet

Ménages aux revenus intermédiaires

40 %

Rose

Ménages aux revenus supérieurs

20 %

Parcours Décarbonation : comment obtenir Ma Prime Rénov’ ?

Voici les étapes pour demander la prime :

  1. Réaliser un bilan énergétique (DPE ou un audit énergétique), si ce n’est pas déjà fait ou s’il n’est pas à jour ;
  2. Créer son compte sur maprimerenov.gouv.fr
  3. Remplir les informations demandées
  4. Attendre la validation et l’estimation du montant de l’aide par l’e-mail de l’Anah
  5. Signer le devis et réaliser vos travaux avec une entreprise RGE
  6. Finaliser le dossier en envoyant les dernières pièces justificatives (telles que la facture).

Parcours Accompagné ou Décarbonation ? Hellio vous accompagne dans votre projet


MaPrimeRénov’ est-elle cumulable avec d’autres aides en 2024 ?

D’autres aides financières sont en effet cumulables avec MaPrimeRénov’, permettant d’alléger le reste à charge des travaux !

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Ce dispositif de certificats d’économies d’énergie a été mis en place par la loi Pope en 2005. Celui-ci est financé par les principaux fournisseurs d’énergie et de carburants, selon le principe du pollueur-payeur. Il inclut la prime CEE et les Coups de pouce qui permettent de financer des projets d’efficacité énergétique auprès des particuliers, entreprises, collectivités ou encore des industriels.

Le dispositif comprend également les “programmes CEE” tels que celui qui finance en partie MonAccompagnateurRénov’. Ils sont en mesure d’informer, de former, d’accompagner ou de financer les particuliers, les entreprises ou les collectivités ayant des projets d’économies d’énergie.

En 2024, le Coup de pouce Rénovation d'ampleur est versé en même temps que MaPrimeRénov' par l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

L’éco-prêt à taux zéro (PTZ)

Cet emprunt bancaire est destiné aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Avec aucun intérêt à rembourser (taux à 0 %) sur une durée de 20 ans maximum, l'éco PTZ est disponible pour les propriétaires, occupants ou bailleurs.

Le montant de ce prêt varie de 15 000 € pour réaliser un seul poste de travaux à 50 000 € pour une rénovation globale.

Le taux de TVA réduit à 5,5 %

Cette TVA réduite s’applique directement sur le devis des travaux de rénovation énergétique. Le taux à 5,5 %, au lieu de 10 % ou 20 % généralement, permet de réduire le coût final.

MaPrimeAdapt’

Ma Prime Adapt’ est une des nouveautés de 2024 pour réaliser des travaux d'adaptation au vieillissement dans son logement ! Cette aide est éligible à certains propriétaires (occupants et bailleurs) et locataires selon leurs revenus, leur âge ou encore leur situation de handicap.

Le chèque énergie

picto
astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Vous êtes peut-être éligible à d’autres aides locales selon votre collectivité territoriale. Retrouvez l’ensemble de ces aides sur cet outil de l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement) : www.anil.org/aides-locales-travaux

Ce chèque énergie est envoyé chaque année au printemps aux ménages les plus modestes. Celui-ci permet de financer une partie des travaux de rénovation énergétique, mais aussi de payer vos factures d’énergie ou encore d'acheter du combustible. Son montant varie de 74 à 277 € selon les revenus du ménage et le nombre de personnes au sein du foyer.


Hellio vous aide à concevoir votre projet de rénovation énergétique


Tags associés : Financement, MaPrimeRénov

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Marine,

Conceptrice-rédactrice web spécialisée en maîtrise de l'énergie

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher