MaPrimeRénov’ : une entreprise RGE obligatoire ?

Rédigé par Marina T
Mis à jour le 31 août 2022
Temps de lecture : 5 min
MaPrimeRénov’ et entreprise RGE

J'estime mes aides €

Date d’achèvement du logement, niveau de performance de l’équipement ou des travaux attendu… Plusieurs conditions doivent être remplies lorsque l’on souhaite bénéficier de MaPrimeRénov’. Une d’elles concerne le professionnel à solliciter. Une entreprise RGE doit-elle obligatoirement réaliser vos travaux de rénovation énergétique ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.


Un projet de travaux ? Faites une simulation gratuite !



Qu’est-ce que MaPrimeRénov’ ?

picto info HellioL’INFO HELLIO :

MaPrimeRénov’ fusionne l’ancien CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) et les programmes Habiter Mieux de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Lancée en 2020, MaPrimeRénov’ est une aide financière accordée par l’État à tous les propriétaires souhaitant engager des travaux de rénovation énergétique (isolation, mise en place d’une solution de chauffage performante…) dans leurs logements.

Le montant de la prime versée dans le cadre de ce dispositif varie en fonction :

  • Du type de projet envisagé (isolation, remplacement d’un équipement de chauffage…) ;
  • De la localisation du logement ;
  • Du niveau de ressources du demandeur (des primes plus élevées sont accordées aux foyers les plus modestes).

On distingue 4 différents profils MaPrimeRénov’ :

  • Profil Bleu : ménages aux ressources très modestes ;
  • Profil Jaune : ménages aux ressources modestes ;
  • Profil Violet : ménages aux ressources intermédiaires ;
  • Profil Rose : ménages aux ressources supérieures.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 338 265

C’est le nombre de logements rénovés au cours du premier semestre 2022 ayant bénéficié de MaPrimeRénov’. Depuis son lancement, en 2020, plus d’un million de ménages ont reçu cette aide (source : Anah).

Les travaux de chauffage et d’eau chaude sanitaire

 

Ménages aux ressources très modestes

Ménages aux ressources modestes

Ménages aux ressources intermédiaires

Ménages aux ressources supérieures

Chaudière gaz à très haute performance énergétique

1 200 €

800 €

non éligible

non éligible

Raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid

1 200 €

800 €

400 €

non éligible

Chauffe-eau thermodynamique

1 200 €

800 €

400 €

non éligible

Pompe à chaleur air/eau (dont PAC hybrides)

5 000 €

4 000 €

3 000 €

non éligible

Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique (dont PAC hybrides)

11 000 €

9 000 €

5 000 €

non éligible

Chauffe-eau solaire individuel

4 000 €

3 000 €

2 000 €

non éligible

Système solaire combiné

11 000 €

9 000 €

5 000 €

non éligible

Partie thermique d’un équipement PVT eau

2 500 €

2 000 €

1 000 €

non éligible

Poêle à bûches et cuisinière à bûches

2 500 €

2 000 €

1 000 €

non éligible

Poêle à granulés et cuisinière à granulés

3 000 €

2 500 €

1 500 €

non éligible

Chaudière bois à alimentation manuelle

9 000 €

7 500 €

4 000 €

non éligible

Chaudière bois à alimentation automatique

11 000 €

9 000 €

5 000 €

non éligible

Foyer fermé et insert à bûches ou à granulés

2 500 €

1 500 €

800 €

non éligible

Les travaux d’isolation thermique

 

Ménages aux ressources très modestes

Ménages aux ressources modestes

Ménages aux ressources intermédiaires

Ménages aux ressources supérieures

Isolation des murs par l’extérieur

75 €/m2

60 €/m2

40 €/m2

15 €/m2

Isolation des murs par l’intérieur

25 €/m2

20 €/m2

15 €/m2

7 €/m2

Isolation des rampants de toiture ou des plafonds des combles

25 €/m2

20 €/m2

15 €/m2

7 €/m2

Isolation des toitures terrasses

75 €/m2

60 €/m2

40 €/m2

15 €/m2

Isolation des parois vitrées

100 €/équipement

80 €/équipement

40 €/équipement

non éligible

D’autres exemples de travaux de rénovation énergétique

 

Ménages aux ressources très modestes

Ménages aux ressources modestes

Ménages aux ressources intermédiaires

Ménages aux ressources supérieures

Ventilation double-flux

4 000 €

3 000 €

2 000 €

non éligible

Audit énergétique (hors obligation réglementaire)

500 €

400 €

300 €

non éligible

Dépose de cuve de fioul

1 200 €

800 €

400 €

non éligible


Hellio travaille aux côtés de milliers d'artisans qualifiés RGE


Comment bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

Pour pouvoir être éligible à MaPrimeRénov’, il convient d’effectuer les démarches suivantes :

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Il est possible de vous faire accompagner dans toutes vos démarches de travaux et de demande d’aide financière par un organisme mandataire de l’Anah, comme Hellio. Non seulement vous gagnez du temps sur la partie administrative, mais vous pouvez aussi profiter d’une avance de frais.

  1. Réaliser des demandes de devis auprès d’entreprises spécialisées disposant du label RGE.
  2. Choisir le professionnel qui réalisera vos travaux.
  3. Créer un compte sur maprimerenov.gouv.fr.
  4. Déposer un dossier de demande MaPrimeRénov’ (des pièces justificatives et différents documents seront à réunir).
  5. Après réception et validation de votre dossier par l’Anah, lancer la réalisation des travaux.
  6. Déposer la facture du professionnel sur votre compte MaPrimeRénov’.

Vous recevrez ensuite votre prime dans les meilleurs délais.

picto-croix-rouge-hellioPour rappel, les locataires n'ont pas droit — pour l'instant — à la subvention de l'Anah.


Qu'est-ce qu'une entreprise RGE ?

Le label RGE (pour Reconnu Garant de l’Environnement) vise à faciliter l’identification des entreprises dont l’expertise et le savoir-faire en matière de travaux d’efficacité énergétique sont reconnus. Les artisans disposant du label ont été spécifiquement formés aux problématiques de performance énergétique des logements.

La certification RGE du professionnel peut être délivrée par plusieurs organismes accrédités, tels que :

  • Qualibat ;
  • Qualit’ENR ;
  • Qualifelec ;
  • Qualitel ;
  • Certibat.

L’appellation RGE vous assure ainsi de la compétence du professionnel dans son domaine.

Podcast-Hellio-blanc

Écoutez les podcasts des artisans partenaires Hellio sur Ausha. Au programme : isolation à 1 euro, chauffage aux granulés, rénovation globale, ITE, pompe à chaleur... Des émissions 100 % pros !

Les différents labels RGE

En fonction du type de travaux envisagés, on distingue 19 catégories de mentions RGE depuis la réforme de 2020 :

  1. Chaudières à haute ou très haute performance énergétique ou à micro-cogénération gaz, dont régulateurs de température ;
  2. Équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire et dotés de capteurs solaires ;
  3. Appareils hydrauliques de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant au bois ou autre biomasse ;
  4. Appareils indépendants de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant au bois ou autre biomasse ;
  5. Pompes à chaleur pour la production de chauffage ;
  6. Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire ;
  7. Émetteurs électriques dont régulateurs de température ;
  8. Équipements de ventilation mécanique ;
  9. Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées verticales, de volets isolants et de portes d’entrée donnant sur l’extérieur ;
  10. Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées en toiture ;
  11. Matériaux d’isolation thermique par l’intérieur, des murs, des rampants de toiture et des plafonds de combles ;
  12. Matériaux d’isolation thermique des murs par l’extérieur ;
  13. Matériaux d’isolation thermique des toitures terrasses et des toitures par l’extérieur ;
  14. Matériaux d’isolation thermique des planchers de combles perdus ;
  15. Matériaux d’isolation thermique des planchers sur local non chauffé ;
  16. Échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques, à l’exception des capteurs horizontaux ;
  17. Équipements et matériaux au titre de la réalisation d’un bouquet de travaux permettant de limiter la consommation d’énergie du logement (rénovation globale) ;
  18. Solaire photovoltaïque ;
  19. Audit énergétique.

chronometre-gain-tempsLa certification du professionnel doit alors correspondre à l’opération que vous souhaitez réaliser chez vous. En outre, assurez-vous de sa validité, car elle n’est valable que 4 ans ; ensuite, il faut la renouveler.


MaPrimeRénov’ : le label RGE est-il obligatoire pour tous les travaux ?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, le label RGE est obligatoire pour la plupart des opérations de rénovation énergétique évoquées précédemment, y compris en copropriété. Sans cela, vous ne pouvez pas être éligible à cette aide de l’État. Il convient alors de trouver, en amont des travaux, un professionnel disposant de la certification RGE correspondant à votre projet.

Attention aux arnaques !picto-loupe-oeil-bleu Plusieurs points sont à vérifier pour éviter toute mésaventure : mention RGE de l’entreprise à jour, correspondance entre le devis et la facture, respect des exigences techniques…

Comment trouver un artisan RGE ?

Vous cherchez un professionnel disposant du label RGE pour vos travaux ? Vous pouvez solliciter le réseau RGE de Hellio pour votre projet de rénovation énergétique. En effet, tous nos artisans sont certifiés RGE pour vous assurer des travaux de qualité et une éligibilité aux aides financières disponibles.

Picto_Curseur_OrdiSi vous le souhaitez, vous pouvez aussi vérifier la qualification RGE d’un professionnel sur le site internet du service public France Rénov’. Il vous suffit alors de renseigner le SIREN, le SIRET ou le nom de l’entreprise pour constater sa certification à une date donnée.


Demandez toutes les primes auxquelles vous avez droit


Tags associés : Financement, MaPrimeRénov', RGE

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Panneaux solaires

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher