Rénovation globale d'une maison : guide complet pour réussir votre projet

Rédigé par Antoine
02 mai 2021
Temps de lecture : 7 min
rénovation énergétique globale d'une maison avec échafaudages

Le parc privé français compte 17 % de passoires thermiques selon l’Ademe : 4,8 millions de logements affichent en effet une étiquette énergie F ou G. Ces résidences sont particulièrement énergivores, et le gouvernement les a dans le collimateur. Depuis plusieurs années, la transition énergétique est au cœur de l’actualité et chacun, à son échelle, a un rôle à jouer. Pour encourager cette démarche, les pouvoirs publics sont prêts à employer les grands moyens : le plan de relance écologique prévoit un budget colossal de 30 milliards d’euros. Les particuliers pourront en profiter pour effectuer la rénovation globale de leur maison.

Les CEE, le programme Habiter Mieux ou encore MaPrimeRénov’ sont autant de dispositifs financiers pour aider les Français et les Françaises à améliorer les performances énergétiques de leur logement.


Besoin d’un partenaire pour votre rénovation globale ?



infographie Hellio rénovation énergétique globale 2021

La lutte contre les maisons dites « passoires énergétiques » : un enjeu prioritaire

picto-radiateur-chauffageOn utilise le terme de passoire énergétique ou passoire thermique pour désigner un logement qui a une consommation d’énergie excessive. C’est le DPE (diagnostic de performance énergétique) qui permet de classer les habitations, grâce à un système de lettres, de A à G. Celles qui obtiennent les lettres F ou G se voient attribuer l’appellation de passoire énergétique. En cause, le plus souvent : une isolation trop vétuste et/ou un système de chauffage qui n’est pas adapté (ancienne génération ou mauvais dimensionnement).

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 45

C’est le pourcentage de consommation d’énergie que représente le secteur du bâtiment en France, à l’origine de 25 % des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire.

Passoires énergétiques : que dit la Loi ?

picto-croix-fauxDepuis quelques années, l’étau se resserre autour des passoires énergétiques. L’objectif du gouvernement est clair : il souhaite les interdire totalement à la location d’ici 2028. Dans les zones tendues, depuis le 1er janvier 2021, l’augmentation de loyer est plafonnée pour les logements les plus énergivores. Cette nouvelle mesure concerne les biens qui consomment plus de 331 kW/m2/an, dans 28 agglomérations. Une première étape dans le plan d’action global qui s’attaque aux 2 millions de passoires énergétiques en location en France… La feuille de route est en trois temps :

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Dès le 1er juillet 2021, le nouveau DPE (diagnostic de performance énergétique) entre en vigueur et devient opposable. Les acheteurs ou les locataires pourront désormais se retourner contre le propriétaire si le diagnostic n’est pas conforme et s’il affiche, par exemple, une classe énergie qui ne correspond pas à la réalité.

  1. 1er janvier 2023 : les logements classés G, c’est-à-dire qui ont une consommation énergétique qui dépasse 450 kWh/m2/an, seront complètement interdits à la location ;
  2. 2025 : le plafond de 2023 ne concernant que 90 000 logements, les conditions seront plus strictes en 2025. Le nouveau plafond de consommation maximale sera connu en 2021 ;
  3. 2028 : la location sera interdite pour tous les logements en classe F et G.

Les nouvelles aides à la rénovation pour les passoires énergétiques

Symbole EurosLe dispositif MaPrimeRénov’, qui remplace totalement le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) en 2021, prévoit un bonus « sortie de passoire ». L’objectif est de cibler avec cette prime spécifique les logements les plus énergivores. Ces derniers pourront recevoir une aide supplémentaire jusqu’à 1 500 € si les travaux énergétiques engagés permettent de les faire sortir de la classe F ou G.


Vous souhaitez réduire vos factures énergétiques ?


La rénovation globale, qu’est-ce que c’est ?

La rénovation énergétique d’une maison est un projet qui demande du temps et de l’argent. Il est donc tentant pour les ménages de réaliser les travaux petit à petit : un nouveau système de chauffage pour commencer, puis l’année suivante, le remplacement des menuiseries, et plus tard l’amélioration de l’isolation.

picto-accompagnement-complet-360-bleuEn procédant ainsi, vous pensez bien faire, mais ce n’est pas l’approche idéale pour obtenir les meilleurs résultats. Pour profiter d’un logement performant, nous vous recommandons la rénovation globale. Elle consiste à s’engager dans un projet général, planifié et sur mesure, en réalisant au préalable un bilan énergétique complet. On parle aussi de bouquet de travaux ou de rénovation complète, démarche prônée par l’Ademe.

Écoutez le podcast Hellio sur la rénovation globale !

Découvrez le témoignage de Dominique Rudler, partenaire Hellio et gérant de l’entreprise Air Énergie Rénovations, spécialisée dans la rénovation performante et biosourcée des maisons individuelles.

Les avantages d‘une rénovation énergétique globale

En rénovant votre maison globalement, vous contournez de nombreuses difficultés incombant à l’approche poste par poste.

Picto_Pouce_HautD’une part, il faut prendre en compte la nuisance générée par des chantiers permanents, alors que la rénovation globale permet de boucler les travaux plus rapidement. D’autre part, un programme complet de travaux vous offrira un meilleur confort thermique à la fin et un gain énergétique optimal, en ciblant les actions les plus efficaces grâce à l’audit obligatoire.

Autre bénéfice : une forte valeur ajoutée pour la résidence, ce qui justifie une plus-value sur le marché immobilier.

En résumé, la rénovation globale présente plusieurs points forts :

  • Un seul et unique chantier ;
  • Un meilleur pilotage du budget ;
  • Des aides financières plus importantes à aller chercher ;
  • Des économies d’énergie plus importantes ;
  • Des travaux bien coordonnés.
Un exemple tout simple pour vous convaincre : vous décidez de remplacer cette année votre ancienne chaudière. L’appareil sera choisi en fonction des performances actuelles de votre maison. Si l’année suivante, vous vous lancez dans des travaux d’isolation, le système de chauffage risque d’être surdimensionné. Résultat : un gaspillage d’argent que vous auriez pu éviter grâce à un projet global.

Les différents types de travaux résidentiels

Pour une rénovation énergétique globale en bonne et due forme, il faut s’intéresser de près aux différents postes de travaux :

picto-isolation-murs-maison Isolation thermique : bien isoler votre logement est une priorité pour votre rénovation globale. Cela passe par l’isolation intérieure des murs ou l’ITE (isolation thermique par l'extérieur), l’isolation des combles — perdus ou aménagés en rampants de toiture — ou encore des planchers bas (au-dessus d’une cave, d’un garage ou d’un vide sanitaire par exemple). Par ailleurs, l’installation de fenêtres double voire triple-vitrage offre une meilleure isolation sur les plans énergétique et phonique.
chaudiere-emissions-fumees Remplacement du système de chauffage : votre facture énergétique peut aussi être largement diminuée en remplaçant une vieille chaudière par un équipement récent, plus performant et moins énergivore. C’est aussi l’occasion de faire la part belle aux énergies renouvelables. Exemples : pompe à chaleur air-eau, chaudière à granulés, panneaux solaires... Le nouveau système devra être dimensionné en prenant bien en compte votre logement, le nombre d’occupants et leurs habitudes ;
picto-gouttes-eau-bleues Production d’eau chaude sanitaire (ECS) : souvent intégrée au système de chauffage, elle peut également être assurée par un appareil indépendant (ballon thermodynamique, panneaux solaires thermiques…)
icone-ventilation Ventilation : une bonne maîtrise de la ventilation est également importante pour obtenir une performance énergétique optimale. Ceci implique particulièrement l’installation d’une VMC double flux.
picto-fenetre-nuit Le changement des menuiseries (fenêtres et baies vitrées par exemple) peut également être envisagé.

Optimisez les performances énergétiques de votre maison


Les aides pour la rénovation globale d’une maison

main-piece-euro-primeDifférentes aides sont ouvertes aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Et pour ceux qui décident de se lancer dans un projet plus ambitieux, en combinant plusieurs postes, l’État accorde des primes supplémentaires.

La prime Coup de pouce Rénovation globale

Depuis 2020, le gouvernement propose une nouvelle prime « Coup de pouce » pour accompagner les projets de rénovation globale, dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Tous les propriétaires d’une maison construite depuis plus de 2 ans peuvent être éligibles, à condition de réaliser un bouquet de travaux. Les opérations engagées doivent permettre de gagner au moins 55 % de consommation annuelle en énergie primaire, pour une maison individuelle, et 35 % en habitat collectif.

Le programme Habiter Mieux sérénité pour les ménages aux revenus modestes

Si vous faites partie des catégories bleue ou jaune de MaPrimeRénov’, votre projet de rénovation globale peut bénéficier du programme Habiter Mieux sérénité de l’Anah. En effet, la prime Rénov’ globale ne s’adresse qu’aux profils violet et rose (voir partie suivante).

L’objectif du dispositif Habiter Mieux sérénité ? Vous fournir un accompagnement financier ainsi que des conseils pour sortir de la précarité énergétique. Cette aide est accessible dans le cadre de travaux qui permettent un gain énergétique de 35 %, au minimum. Un tel gain nécessite dans la plupart des cas une approche globale, soit plusieurs opérations complémentaires.

  • Ménages très modestes : vous pouvez prétendre, dans la limite de 15 000 €, à un financement de l’ordre de 50 % du montant total de l’opération. La prime Habiter Mieux vient ensuite en complément : jusqu’à 10 % des travaux, avec un plafond de 3 000 €.
  • Ménages modestes : le financement est plafonné à 35 % (10 500 € maximum) du montant total des travaux. La prime Habiter Mieux s’élève au plus à 2 000 €.

Attention : l’aide Habiter Mieux n’est pas cumulable avec le Coup de pouce. Hellio vous conseille plutôt de demander la seconde, car cette dernière ne plafonne pas son montant.

Le forfait MaPrimeRénov’ pour les ménages à revenus intermédiaires et supérieurs

Pour les ménages qui entrent dans les critères de MaPrimeRénov’ violet ou MaPrimeRénov’ rose, la rénovation globale d’une maison ouvre droit à un forfait, cumulable avec les CEE :

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Vous pouvez simuler le montant de vos aides en vous rendant sur le site de Faire. Un outil complet est à votre disposition.

  • MaPrimeRénov’ violet : vous pouvez prétendre à un forfait de 7 000 € pour votre rénovation globale, auquel s’ajoute 1 000 € pour le bonus sortie de passoire, 1 000 € pour le bonus bâtiment basse consommation (BBC : si votre logement passe dans la catégorie B ou A) et 300 € pour l’audit énergétique.
  • MaPrimeRénov’ rose : le forfait s’élève à 3 500 € pour une rénovation globale. S’ajoutent les bonus sortie de passoire (500 €) et BBC (500 €).

Vidéo d'un chantier global en Alsace

Les différentes étapes de la rénovation globale de votre maison

Picto_Respect_OrdrePour réussir votre projet de rénovation et profiter des différentes aides, il faut respecter une certaine procédure. Un audit avant les travaux et un contrôle après le chantier sont importants pour estimer le gain énergétique et valider la qualité des travaux réalisés.

Le bilan énergétique en amont du projet

Le projet de rénovation globale doit, pour commencer, faire l’objet d’un audit énergétique réalisé par un professionnel qualifié RGE « études » (retrouvez la liste sur le site Faire.gouv.fr). Dans le cadre de MaPrimeRénov’, les ménages aux revenus intermédiaires pourront solliciter une prime de 300 €. Avant le début du chantier, un récapitulatif devra être transmis à l’Anah. Avec le programme Habiter Mieux sérénité, l’aide intègre l’accompagnement d’un opérateur-conseil, qui vous guidera dans le diagnostic énergétique et la définition des travaux.

Le contrôle en fin de chantier

À la fin des travaux, une attestation de conformité est indispensable pour déclencher le versement de vos primes. Ce document permet de vérifier que les travaux effectués correspondent bien aux préconisations de l’audit, en termes de performance énergétique. Les entreprises doivent disposer d’une mention RGE à jour.

Le rôle de l’assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO)

Picto_AMO_Casque_Chantier_PlanDepuis le 1er janvier 2021, il est possible de solliciter un forfait AMO dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’. L’assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) est une entreprise différente de celle qui réalise les travaux. L’objectif est de sécuriser tout le parcours travaux et de vous aider à établir un plan d’action opérationnel mais aussi financier. L’AMO pilote et coordonne les différents artisans qui interviennent dans la rénovation de votre maison. Pour les bénéficiaires du programme Habiter Mieux sérénité, l’opérateur-conseil qui prend en charge votre dossier joue également le rôle d’AMO.


Hellio, le partenaire d’une transition énergétique réussie

Vous l’avez compris : la rénovation globale d’un logement ne s’improvise pas. Et pour bien profiter de toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre, le respect des procédures est essentiel ! Alors, pour éviter de passer à côté d’une prime, rien de tel qu’être accompagné à chaque étape par des experts.

Hellio — comme d'autres acteurs tels que Dorémi — est justement présent pour vous aider à définir les bons travaux, trouver les artisans qualifiés et déduire toutes les primes de votre devis. En tant que mandataire de l’Anah et signataire de la charte « Coup de pouce Rénovation performante d’une maison individuelle », vous avez la certitude que votre dossier sera parfaitement conforme.

Cas concret d’une rénovation globale de maison avec Hellio, pour un ménage grand précaire

Type de travaux Coût des travaux Coup de pouce CEE Ma Prime Rénov'

Isolation des combles

1 350 € 12 458 € 8 000 €
Isolation des murs 22 500 €
Installation système de chauffage + eau chaude sanitaire 13 000 €
Total 36 850 €

20 458 €

(soit 55 % du coût des travaux, pour un reste à charge de 16 392 €)


Prêt à vous lancer dans une rénovation globale ?


Tags associés : Travaux, Rénovation globale

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie