Comment réussir la rénovation complète de votre habitation ? Travaux, financements, conseils

Rédigé par Antoine
15 sept. 2021
Temps de lecture : 8 min
rénovation complète

La rénovation énergétique complète consiste à effectuer tous les postes de travaux possibles, en vue d’obtenir la meilleure classe énergétique. De l’isolation au remplacement du système de chauffage, cette opération globale permet d’améliorer significativement la performance thermique d’une maison ou d’un appartement et de réduire ainsi la consommation d’énergie. Hellio vous explique en détail comment mener à bien ce projet et assurer sa réussite.


Un projet de rénovation ? Calculez vos primes !



infographie-essentiel-retenir-hellio-particulier-renovation-complete

Qu’est-ce qu’une rénovation complète ?

La loi Climat et résilience a entériné plusieurs définitions relatives aux bouquets de travaux :

  • On parle de rénovation performante lorsqu’elle permet au bâtiment d’atteindre une classe énergétique A ou B, ou de gagner au moins deux classes lorsque l’atteinte des classes A ou B s’avère impossible.
  • On parle de rénovation globale lorsque la rénovation performante est réalisée dans un délai maximal de dix-huit mois.

Note : ces définitions sont partielles et davantage détaillées dans la loi.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Lorsqu’une habitation est très mal isolée et/ou est équipée d’un système de chauffage vétuste et peu performant, elle s’avère particulièrement énergivore. Les logements classés F ou G sont qualifiés de « passoires thermiques ». Selon l’Ademe, il y en a environ 4,8 millions en France.

La rénovation complète, quant à elle, n’a pas de définition officielle (malgré une proposition par l’Assemblée générale en début d’année 2021).

On peut la considérer comme une rénovation globale optimale, avec traitement de tous les postes qui sont jugés nécessaires pour améliorer la performance énergétique du logement, sans toucher au gros œuvre (pas de démolition ou de maçonnerie). Il peut s’agir de travaux d’aménagement intérieur (isolation, électricité, système de chauffage) mais aussi d’opérations qui touchent à l’extérieur (ITE, changement des menuiseries, panneaux photovoltaïques...).

On retrouve 6 postes de travaux dans le cadre d’une rénovation globale, ainsi que la réalisation d’un audit énergétique avant le chantier. Ce dernier permet d’identifier tous les points faibles et de dresser un état des lieux de l’isolation et de la consommation d’énergie. Il représente le point de départ afin d’élaborer un plan d’action efficace.


Quel est l’intérêt d'un projet de rénovation complète ?

La transition énergétique est une priorité pour tout le parc résidentiel. Pour l’encourager, l’État propose des aides financières plus importantes lorsque plusieurs travaux sont combinés. L’objectif est ainsi de coordonner un bouquet d’opérations pour optimiser les coûts du chantier et réduire au maximum la consommation d’énergie et l’émission de CO2.

Une remise aux normes de la maison

picto-maison-deux-fleches-bleuLes normes énergétiques évoluent et le cadre juridique se renforce en permanence. Dans un contexte de chasse aux énergies fossiles, la rénovation globale d’un habitat individuel donne la possibilité d’avoir un logement avec de meilleures performances énergétiques, en adéquation avec les standards actuels (RT2012 voire RE2020, la nouvelle réglementation thermique à partir de 2022).

Pour les appartements ou les maisons classés F ou G, c’est aussi l’opportunité de sortir du statut de passoire énergétique. Les logements vieillissants sont en effet dans le collimateur du gouvernement, qui prévoit de les interdire progressivement à la location d’ici 2028 et dès 2025.

Une réduction des déperditions d’énergie

Réduire les pertes de chaleur est l’enjeu n°1 de la rénovation énergétique. Pour les diminuer au maximum, la meilleure approche est de réaliser plusieurs travaux en même temps.

picto-hausse-euro-valeur-ajouteePar exemple, si vous optimisez l’isolation thermique de votre logement, votre système de chauffage actuel ne sera alors plus adapté et risque finalement de vous faire perdre de l’argent. En combinant l’isolation au remplacement de votre ancienne chaudière, les économies d’énergie seront maximales, le tout, en réalisant un seul chantier.

À la clé : moins d’énergie consommée et moins de CO2 émis — un geste pour la planète ! —, mais aussi des factures réduites.


Faites baisser vos factures d’énergie avec Hellio


Une valorisation du bien

Picto_Valeur_Verte_Feuille_EuroEn affichant une meilleure classe énergétique, votre logement prendra aussi de la valeur. En effet, les acheteurs sont de plus en plus attentifs aux performances thermiques du bien qu’ils achètent. La prise de conscience écologique — et l’enjeu économique bien sûr — s’accélère ces dernières années et la tendance devrait donc s’intensifier dans le futur.

Un logement en classe A ou B sera plus attractif sur le marché, à prestations égales, qu’une passoire thermique. C’est ce qu’on appelle la valeur verte.

Un meilleur confort thermique

picto-thermostat-temperatureLes travaux de rénovation énergétique procurent aussi un plus grand confort aux habitants, aussi bien en été qu’en hiver. L’isolation permet de créer une enveloppe protectrice et ainsi lutter contre l’effet de « paroi froide », qui peut être désagréable même lorsque la pièce est chauffée. En parallèle, un nouveau système de chauffage apportera une chaleur agréable et mieux répartie.

Quant à la ventilation, elle pourra vous aider à résoudre les problèmes d’humidité, augmentant ainsi le bien-être et la santé.


Quels sont les types de travaux à engager ?

Dans le cadre d’une rénovation complète, il faut s’attaquer à tous les postes de travaux de manière coordonnée : il y en a six, selon l’Ademe. Cela commence par une isolation des murs, par l’intérieur ou par l’extérieur, selon les possibilités. L’isolation thermique complète des parois du logement est ensuite à étudier : vitres, murs, combles et planchers. Enfin, les systèmes de chauffage, de production d’eau chaude et de ventilation doivent être remplacés et dimensionnés en tenant compte des nouvelles performances après isolation.

N° 1 - L’isolation des murs

picto-isolation-murs-maisonL’isolation des murs peut se faire par l’extérieur (ITE) ou bien par l’intérieur (ITI).

  • Dans le cas de l’ITE, on parle aussi de réfection de façade. Cette isolation est la plus performante. Elle permet d’obtenir de bons résultats tout en améliorant l’aspect esthétique de la façade.
  • L’isolation par l’intérieur, par la pose de panneaux isolants, est plus facile à mettre en œuvre. Moins coûteuse, elle est en revanche moins efficace et réduit l’espace habitable.

N° 2 - L’isolation des planchers bas

picto-isolation-planchers-bas-maisonUne grande quantité de chaleur peut s’échapper par les planchers bas (7 à 10 % des pertes totales selon l’Ademe). Lorsque la maison ou l’appartement se situe au-dessus d’une cave, d’un garage, d’un sous-sol ou encore d’un vide sanitaire suffisamment grand, il est alors possible d’isoler le plancher pas le bas.

La pose d’isolant se réalise directement sur le plafond du sous-sol. Il est aussi possible d’isoler un sol par le dessus mais cela implique des travaux plus importants. Cette option peut être pertinente si, par exemple, vous souhaitez changer les revêtements, ou bien si vous installez un plancher chauffant sous un carrelage ou une pierre.

N° 3 - L’isolation du toit ou des combles

picto-isolation-combles-maisonLa chaleur monte et s’échappe par le toit : jusqu’à 30 % des déperditions thermiques totales sont localisées à cet endroit. L’isolation de la toiture et des combles est ainsi très rentable. Deux techniques sont envisageables : l’isolation des combles perdus par le plancher ou l’isolation des combles aménageables au niveau de la toiture, par l’intérieur — rampants — ou l’extérieur — sarking.


Isolation, chauffage… tous vos travaux de rénovation avec un seul expert


N° 4 – Le remplacement des menuiseries extérieures

picto-fenetre-nuitRemplacer des fenêtres à simple vitrage par du double ou triple vitrage est une priorité pour optimiser l’isolation de votre logement : l’Ademe estime que 10 à 15 % des fuites se situent au niveau des fenêtres. Le double vitrage correspond à deux vitres séparées par de l’air ou du gaz. Encore plus performant, le vitrage à isolation renforcée maximise le résultat. Enfin, le triple vitrage est très efficace mais pas compatible avec toutes les fenêtres ; en outre, il entraîne une perte de luminosité.

N° 5 – La ventilation

icone-ventilation-01Une bonne ventilation contribue à un logement sain, à plus forte raison si vous rencontrez des problèmes d’humidité. Idéalement, le taux d’humidité doit se situer entre 35 et 60 % selon l’Ademe. Au-delà de 60 %, il risque d’augmenter la sensation de froid et de réduire le bien-être des habitants.

Une habitation avec une bonne ventilation permet de profiter d’une meilleure diffusion de la chaleur dans les pièces et d’un air sain. Si vous constatez que les cloisons intérieures sont humides, c’est certainement le signe que votre VMC n’est pas adaptée. Optez pour un modèle double flux.

N° 6 – La production de chauffage et d’eau chaude sanitaire

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Pensez également à faire réaliser un diagnostic de votre installation électrique. En effet, une réhabilitation sera peut-être nécessaire pour supporter vos nouveaux besoins en électricité, si vous changez de système de chauffage par exemple. Cette rénovation intérieure permet aussi de sécuriser l’habitat et respecter la norme NF C 15-100, qui encadre les installations électriques basse tension. C’est aussi l’occasion de réduire la consommation énergétique lorsque les prises et les câbles sont vétustes. Ensuite, envisagez de remplacer vos ampoules par des LED (relamping), moins gourmandes en énergie.

Après avoir revu l’isolation de tout votre logement, le système de chauffage doit lui aussi être remplacé. L’enjeu est de sélectionner un appareil efficace et peu polluant, puis de le dimensionner en fonction des nouvelles performances du logement après travaux.

De nombreuses solutions sont envisageables. Elles peuvent utiliser des énergies renouvelables (chaudière à bois, pompe à chaleur, etc.) ou bien des énergies fossiles (chaudière à gaz haute performance, par exemple). Enfin, il faut savoir que la production d’eau chaude sanitaire peut représenter jusqu’à 13 % de la facture d’énergie, selon l’Ademe.

L’installation d’un nouveau système est importante pour faire baisser le budget. Le chauffe-eau thermodynamique, par exemple, réduit la consommation grâce à une pompe à chaleur intégrée.


Quelles sont les aides disponibles pour la rénovation globale ?

main-piece-euro-primeUn atout non négligeable de la rénovation globale : elle permet d’obtenir plus d’aides financières. En effet, le programme MaPrimeRénov’ propose pour les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs une subvention supplémentaire pour une rénovation complète. Pour les revenus modestes à très modestes, l’Anah a mis en place le dispositif Habiter Mieux sérénité. Sans oublier l’aide Coup de pouce CEE.

Au maximum, le cumul des aides peut couvrir jusqu’à 90 % du montant total des travaux de rénovation d’un appartement ou d’une maison.

MaPrimeRénov’

Logo_MaPrimeRenov_Horizontale_RVB

L’aide peut atteindre 7 000 € pour les ménages aux revenus intermédiaires (couleur violette) et 3 500 € pour les revenus supérieurs (couleur rose), à condition d’atteindre 55 % de gain minimum en énergie primaire après les travaux. Pour en bénéficier, un audit énergétique doit être réalisé en amont. À l’issue des travaux, l’attestation de conformité témoignera de la bonne atteinte du niveau de performance énergétique défini au départ. Le recours à une entreprise de rénovation qualifiée RGE est obligatoire.

Il est aussi possible d’obtenir 300 € pour les ménages intermédiaires pour la réalisation de l’audit et 150 € pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage, pour les profils MaPrimeRénov’ rose et MaPrimeRénov’ violet.

Deux bonus sont prévus :

  • Le bonus sortie de passoire de 500 € ;
  • Le bonus BBC (atteinte de la classe A ou B après travaux) de 500 €.

Demandez vos aides en quelques clics


Habiter Mieux sérénité

Pour les ménages aux ressources très modestes ou modestes, la rénovation globale est prise en charge par le forfait Habiter Mieux sérénité, si les travaux permettent un gain énergétique d’au moins 35 %.

  • Ressources très modestes : la prime peut atteindre jusqu’à 15 000 € et couvre 50 % du montant total des travaux. Une subvention supplémentaire de 10 % du budget de la rénovation totale, dans la limite de 3000 €, est aussi prévue.
  • Ressources modestes : le financement prend en charge 35 % du montant total des travaux, avec un plafond à 10 000 €. La prime de 10 % s’obtient dans la limite de 2 000 €.

En plus, un bonus sortie de passoire thermique de 1 500 € est possible pour les logements classés F ou G. Un opérateur conseil, mandaté par l’Anah, guide les particuliers dans leur projet, de A à Z.

La prime Coup de Pouce « Rénovation Globale »

Logo_PrimeEnergie_RVB

Dans le cadre des Certificats d’économies d’énergie (CEE), la prime Coup de pouce « Rénovation globale » apporte une subvention aux ménages en fonction de leurs revenus. Le gain énergétique doit être égal ou supérieur à 55 % après les travaux — comme pour Ma Prime Rénov’ — et ces derniers doivent comporter au moins une action d’isolation.

Le montant de la prime varie selon les entreprises partenaires du programme. Dans tous les cas, il doit respecter un seuil minimal et est calculé en euros par MWh d’économies d’énergie après travaux. La prime évolue selon la chaleur renouvelable générée après travaux. Elle peut atteindre 500 € par MWh pour les ménages modestes et très modestes qui changent leur vieil équipement au fioul ou charbon.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 30 000 euros

En complément, vous pouvez obtenir jusqu’à 30 000 € pour financer vos travaux d’amélioration énergétique, dans le cadre de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). La rénovation doit permettre un gain d’au moins 35 % par rapport à la consommation avant travaux. Le prêt est remboursable sur 15 ans, sans aucun intérêt.


Comment Hellio vous accompagne dans vos travaux

La rénovation complète est un projet complexe, qui demande du temps mais aussi des connaissances techniques, afin de faire les bons choix. Interlocuteur unique, Hellio vous guide tout au long de votre chantier, depuis la définition de vos besoins jusqu’au contrôle après travaux.

picto-poignee-mainsPour profiter de notre expertise, il suffit de vous inscrire gratuitement sur le site. Nous vous proposerons alors la réalisation d’un audit énergétique et d’une visite technique, pour définir un plan de travaux adapté. Les conseillers Hellio vous accompagneront également dans toutes les démarches administratives et vous aideront à identifier et à obtenir les primes auxquelles vous êtes éligible.

Pour votre chantier, notre réseau d’artisans partenaires RGE se déploie sur toute la France, pour intervenir sur des projets de rénovation globale aux quatre coins du pays. Ensemble, nous avons déjà rénové 75 000 maisons !

Cas concret de financement d'une rénovation complète


Lancez-vous dans une rénovation complète avec Hellio


Tags associés : Travaux, Rénovation globale

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie