Isoler sa maison par l’extérieur en 3 questions clés : définition, avantages, aides

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 14 nov. 2021
Temps de lecture : 6 min
isolation par l’extérieur d’une maison

Améliorer votre confort thermique au quotidien, faire baisser vos factures d’énergie, valoriser votre logement… Il existe de multiples raisons de se lancer dans un projet d’isolation. Plusieurs travaux peuvent être envisagés, dont l’isolation par l’extérieur de votre maison. En quoi consiste exactement cette opération ? Quels en sont les avantages, et quelles aides financières pouvez-vous mobiliser dans ce cadre ? Hellio vous guide pour tout savoir sur l’ITE.


Financez vos travaux en quelques clics avec Hellio


infographie-essentiel-retenir-hellio-particulier-isolation-exterieur-maison

En quoi consiste l’isolation par l’extérieur d’une maison ?

Pour isoler une maison et limiter les déperditions d’énergie, plusieurs types de travaux peuvent être envisagés. Par exemple, selon les cas, il peut être judicieux de procéder à une isolation des murs par l’intérieur (ITI), ou à celle des planchers bas.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Pour être encore plus efficaces, ces deux travaux d’isolation thermique doivent être inclus dans un projet plus large de rénovation globale de votre maison. Ce bouquet de travaux coordonnés permet d’améliorer sensiblement la performance énergétique de votre logement. En effet, en lançant des opérations ponctuelles, il est impossible de résoudre l’ensemble des causes du gaspillage d’énergie. Mieux vaut tout revoir : système de chauffage, ventilation, fenêtres, éclairage…

Cependant, d’autres travaux se révèlent souvent prioritaires. Pour les maisons construites avant les premières réglementations thermiques de 1974 particulièrement, il peut être judicieux de se tourner vers une isolation par l’extérieur, généralement plus efficace. En effet, cette méthode traite davantage de zones de déperditions énergétiques, où la chaleur s’échappe. On parle de « ponts thermiques », comme la jonction entre un mur et la toiture par exemple.

Cela consiste à protéger l'enveloppe du bâtiment en ajoutant une épaisseur d'isolant qui réduit les fuites de chaleur. Ainsi, vous pouvez baisser la puissance de votre chaudière ou de vos radiateurs.

Deux opérations complémentaires sont alors possibles : l’isolation de la toiture par l’extérieur, et l’isolation des murs par l’extérieur (ITE).

Les techniques d’isolation

Pour isoler votre toiture par l’extérieur, les professionnels du bâtiment doivent d’abord enlever le revêtement. Ensuite, deux solutions sont envisageables :

  • La pose de panneaux porteurs : dans ce cas, des panneaux sont ajoutés sur le toit dans lequel le matériau isolant est installé, avant de remettre le revêtement en place.
  • La méthode du sarking : dans cette seconde technique, la toiture est légèrement rehaussée par la pose d’un lit continu d’isolant rigide entre la charpente et le revêtement extérieur.
isolation-murs-exterieur-artisan

De leur côté, les murs extérieurs peuvent être isolés via trois méthodes distinctes :

  • Le bardage : une structure en bois est fixée au mur. À l’intérieur, un matériau isolant est installé, puis fixé à la paroi par un bardage. Cette solution crée toutefois de petits ponts thermiques liés à la structure en bois.
  • Les panneaux enduits : les panneaux isolants sont directement collés ou vissés au mur d’origine. Une finition recouvre ensuite cette couche isolante. Cela représente généralement la solution la moins chère.
  • L’enduit isolant : les murs sont recouverts d’un sous-enduit isolant, puis d’un crépi pour la finition. Cette technique est très rapide, mais elle offre moins d’efficacité en matière de performance thermique.

Les matériaux isolants

Selon la méthode la plus adaptée pour l’isolation de votre maison, plusieurs matériaux peuvent être choisis. Ils se classent en trois catégories :

  • Les isolants synthétiques : il s’agit de matériaux généralement peu chers comme le polystyrène expansé (PSE). Toutefois, ils offrent une faible isolation phonique, et restent difficilement recyclables.
  • Les isolants minéraux : ils sont fabriqués à partir de différentes sources comme le calcaire, le sable, etc. Ces laines de roche ou de verre ont une bonne résistance thermique et acoustique. Toutefois, leur efficacité a tendance à diminuer au fil des années.
  • Les isolants biosourcés : ils sont issus de produits végétaux ou de laines animales. Il peut alors s’agir de laine de bois, de chanvre, de ouate de cellulose ou encore de liège expansé. Ils ont une empreinte écologique faible et une longue durée de vie. Cependant, ils sont généralement plus chers que les autres types d’isolants pour l’isolation extérieure de votre maison.

Quant aux isolants minces multicouches, on les retrouve moins sur ce type de chantier, même si l’Ademe rappelle qu’ils peuvent donner droit aux aides financières à la rénovation énergétique.


Besoin de conseils pour vos travaux d’économies d’énergie ?


Pourquoi isoler une maison par l’extérieur ?

Quels que soient les techniques et les matériaux choisis, l’isolation par l’extérieur offre de nombreux avantages.

Une meilleure efficacité pour lutter contre les pertes d’énergie

picto-isolation-murs-maisonEn premier lieu, elle permet de combattre plus efficacement les déperditions de chaleur. L’ITE et l’isolation de la toiture par l’extérieur créent une sorte de « seconde peau » à votre logement, qui garde ainsi bien mieux la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 45 à 55 %

C’est la part des déperditions d’énergie qui se fait par les murs et le toit dans une maison, selon l’Ademe. L’isolation de ces deux zones clés de votre habitat représente donc une opération indispensable pour maintenir la chaleur dans votre logement, et ainsi diminuer vos factures d’énergie.

« Grâce à ces travaux, on a un meilleur confort thermique dans la maison. On fait des économies de chauffage l’hiver, et il fait moins chaud l’été. »

Laëtitia Coët, bénéficiaire d’un chantier Hellio à Taverny (95)

Une diminution de la gêne occasionnée par les travaux

chronometre-gain-tempsPar rapport à une isolation par l’intérieur, la méthode par l’extérieur est beaucoup moins invasive pour les occupants et les occupantes. Aucune pièce ne doit être condamnée le temps des travaux. En effet, les artisans n’ont pas besoin d’intervenir dans le logement en lui-même, et les travaux peuvent se révéler très rapides (entre 2 et 3 semaines).

Aucune perte de la surface habitable

De plus, l’isolation par l’extérieur a l’avantage de ne pas diminuer la surface habitable dans la maison. Au contraire, l’isolation par l’intérieur (ITI) – qu’il s’agisse des murs ou des combles – nécessite de poser une couche d’isolant sur les parois intérieures, ce qui réduit le volume des pièces et les mètres carrés au sol.

Un ravalement de la façade

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Avant de lancer des travaux d’isolation par l’extérieur, renseignez-vous auprès de votre mairie. En effet, cette opération peut faire l’objet de restrictions, notamment dans certaines zones classées, puisqu'elle modifie l’aspect de la façade. De plus, l’ajout de l’isolant augmente la taille du bien de plusieurs centimètres.

Enfin, l’isolation de votre maison par l’extérieur est l’occasion d’effectuer un ravalement de façade. De quoi redonner un coup de lustre à l’aspect de votre logement, qui retrouvera une deuxième jeunesse !


Les artisans partenaires Hellio isolent votre maison par l’extérieur


Quelles aides financières pour des travaux d’isolation thermique par l’extérieur ?

Symbole EurosAutre point important à propos de l’isolation de votre maison par l’extérieur : elle peut ouvrir droit à de nombreuses aides financières. De quoi réduire drastiquement votre reste à charge et ainsi favoriser votre décision de rénover.

Il faut dire que le coût nécessaire n'est pas à la portée de tous les budgets. Un obstacle souvent infranchissable : dans une étude de 2019 sur le prix des travaux, l'Ademe a étudié 378 chantiers d'ITE en maison individuelle. Résultat : des fourchettes très basses descendant à 1 500 €, et des fourchettes hautes grimpant à 30 000 € ! La médiane se situe à 12 500 euros.

Le nombre d'opérations de sarking est quant à lui trop faible pour donner une estimation fiable de leur coût moyen.

Heureusement, pour maîtriser vos dépenses, vous pouvez demander la prime énergie et/ou MaPrimeRénov'.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

picto-maison-pieces-monnaie-euroLe dispositif des Certificats d’économies d’énergie prévoit une aide très intéressante dédiée aux travaux d’isolation de la toiture ou des combles : le Coup de pouce Isolation. Cette « prime énergie » bonifiée est accessible à tous les ménages, mais son montant évolue en fonction de vos revenus. En effet, deux catégories de foyers ont été établies pour cette aide : les ménages modestes (selon des plafonds différents en Île-de-France et dans le reste du pays) et les autres « classiques ».

Depuis le 1er juillet 2021, cette aide rembourse vos travaux à raison de 12 €/m² d’isolant posé pour les ménages modestes, et 10 €/m² pour les autres foyers.

hellio-logoPour financer l’isolation des murs par l’extérieur, d’autres primes CEE existent. Elles sont disponibles soit directement auprès des fournisseurs d’énergie (ce sont eux qui financent ces aides), soit auprès d’un intermédiaire comme Hellio. En passant par un organisme délégataire, les aides les plus avantageuses pour vous sont sélectionnées par des conseillers, et tout est directement déduit du devis, pour limiter les avances de frais (un frein prépondérant en rénovation thermique).

MaPrimeRénov’

Logo_MaPrimeRenov_Horizontale_RVB

Cumulable avec le programme CEE, MaPrimeRénov’ propose également des subventions pour vos travaux d’isolation. Ce dispositif se décline en quatre catégories qui correspondent à des niveaux de revenus : bleu, jaune, violet et rose.

  • Par exemple, pour un ménage très modeste (MaPrimeRénov’ bleu), le montant de la prime peut atteindre 75 €/m² d’isolant posé pour l’ITE.
  • Pour un foyer plus à l’aise financièrement (MaPrimeRénov’ rose), ce montant est plafonné à 15 €/m² d’isolant posé.

Picto_arnaque_rougeAttention : de nombreuses arnaques ont vu le jour ces dernières années. Sachez que, quel que soit le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre, le reste à charge sera toujours de minimum 10 % du prix des travaux. Méfiez-vous donc des offres trop alléchantes et des dispositifs qui promettent une isolation gratuite (1 euro). Ils sont mensongers.

De plus, assurez-vous que le professionnel choisi bénéficie bien du label RGE (reconnu garant de l’environnement), nécessaire pour être éligible à la plupart des aides à la rénovation énergétique. Avec Hellio, pas de mauvaise surprise : nos artisans partenaires sont labellisés RGE et régulièrement audités.

Les autres aides pour l'isolation extérieure d'une maison

Enfin, d’autres dispositifs peuvent vous aider pour l’isolation par l’extérieur de votre maison. La plupart des travaux sont ainsi éligibles à la TVA réduite à 5,5 %. De même, vous pouvez prétendre à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour éviter les avances de frais importantes. Le prêt avance rénovation est également en cours de déploiement chez certains établissements bancaires.

Picto_Aides_Collectivités_France_PiècesRenseignez-vous également auprès de votre commune, département et région : certaines collectivités proposent des aides locales !


Simulez vos aides en quelques clics avec Hellio


Tags associés : Travaux, ITE

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie