Tout savoir sur l’étiquette énergie de votre habitation

Rédigé par Emeline Martinez
Mis à jour le 23 janv. 2024
Temps de lecture : 4 min
étiquette énergie

L’étiquette énergie d’un logement est une première étape pour réduire la consommation d’énergie en France dans le secteur résidentiel. Partie intégrante du DPE, Diagnostic de Performance Énergétique, la classe énergie est évaluée de la lettre A à G et guide la rénovation. Elle mentionne la pire des 2 mesures entre la consommation énergétique et la quantité d’émissions de gaz à effet de serre. La classe A indique un logement très performant et la classe G un habitat extrêmement énergivore, aussi qualifié de passoire thermique. La loi encadre ce document afin de protéger les acquéreurs et de tendre vers une réduction de l’impact écologique des foyers. Quels enjeux autour de l’étiquette énergie du DPE ? Hellio fait le point.


Améliorez votre DPE avec Hellio


Le DPE et son étiquette énergétique sont-ils obligatoires ?

Une obligation qui s’inscrit dans le plan énergétique européen

Créé en 2006, le DPE est obligatoire, hors exceptions listées dans l’article R126-15 du Code de la construction et de l’habitation. Ce document, ayant une valeur juridique, s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique européenne. L’efficacité énergétique est l’un des 5 piliers du projet européen « Union de l’énergie ». D’ailleurs, le ministère de la Transition écologique met en avant une réponse à un triple enjeu climatique, de pouvoir d’achat et de qualité de vie des Français.

Comprendre les enjeux du Diagnostic de Performance Énergétique

Concrètement, il n’est pas possible de céder ou de louer un bien immobilier sans réaliser ce diagnostic pour obtenir la classe énergie. De même, si ce dernier est erroné, l’acheteur ou locataire peut se retourner contre le vendeur ou bailleur et exiger — entre autres — des travaux de rénovation pour mise en conformité. Le DPE doit être effectué par un professionnel certifié. Un annuaire est proposé par le gouvernement pour trouver une personne habilitée. Ce diagnostiqueur pourra aussi être amené à rendre des comptes juridiquement en cas de faute.


Zoom sur l’étiquette énergie logement et son interprétation

À quoi ressemble l’étiquette énergie ?

exemple-etiquette-energie-reforme-2021-gouv

C’est le fameux visuel auquel vous commencez à être habitué, comportant les catégories allant de la classe énergétique A à G, et du vert au rouge. Les habitats les plus mal notés — E, F ou G — requièrent en priorité des travaux de rénovation conseillés via le DPE. Les logements plus efficaces, classés A ou B, peuvent aussi se voir proposer des axes d’amélioration, même si le besoin est moindre.

Par ailleurs, vous avez pu croiser une étiquette relativement similaire, qui concerne les appareils électroménagers. Elle présente les mêmes lettres et couleurs pour sa classification. Il s’agit là encore d’aider le consommateur à maîtriser son utilisation d’électricité.

Le fonctionnement de l’étiquette énergie-climat

La plus récente version de l’étiquette énergie logement (juillet 2021) est déterminée selon la plus mauvaise donnée, entre la consommation d’énergie et le rejet de CO2. Une seule classe sera retenue, contrairement à l’ancienne qui comportait 2 classes distinctes. La consommation est exprimée en kilowattheures d’énergie primaire par mètre carré et par an. Les émissions de gaz à effet de serre sont quant à elles mentionnées en kilogrammes équivalents de CO2 par mètre carré et par an.

nouveaux-double-seuils-etiquette-energie-dpe-calcul-2021

Concrètement, un logement dont la consommation énergétique était notée E (avec 265 kWh/m²/an) et le rejet de CO2 classifié F (avec 72 kgCO2eq/m²/an) n’était auparavant pas classé parmi les passoires thermiques. Maintenant, cette même habitation obtiendra l’étiquette énergie F, soit la pire des 2 mesures. Elle sera donc catégorisée comme une passoire énergétique.

Tout savoir sur la classe G

Le cas des passoires thermiques, classes F ou G

Les logements qualifiés de passoires thermiques doivent prévoir, en cas de monopropriété, depuis le 1er avril 2023, un audit énergétique pour pouvoir être vendus. Il s’agit d’une analyse plus poussée que le DPE, qui vient compléter ce dernier, en particulier sur la partie travaux de rénovation. C’est un audit réglementaire, à distinguer de l’audit incitatif. Plusieurs obligations vont s’étendre progressivement, pour améliorer encore l’efficacité énergétique des logements.

  • Gel du loyer : depuis 2023, il est interdit d’augmenter le loyer des logements classés F et G (passoires énergétiques) lors du renouvellement du bail ou de la remise en location.
  • Obligation de réaliser un audit énergétique lors de la vente : depuis avril 2023 pour les passoires énergétiques (F et G) en monopropriété. À partir de 2025, cette obligation sera étendue aux classes E.
  • Interdiction de mise en location : à partir de 2025 pour les classes G ; à partir de 2028 pour les classes F ; à partir de 2034 pour les classes E.

Simulez vos aides à la rénovation en quelques minutes


Comment préparer le DPE pour obtenir une bonne étiquette énergie ?

Méthode de calcul et éléments pris en compte

picto-signes-calculPour une fiabilité optimale, le mode de calcul du DPE est maintenant unique. Il s’agit de la méthode 3CL-DPE 2021 qui permet une comparaison objective entre les logements. Elle ne se base pas simplement sur les factures, mais bien sur les techniques et la qualité des installations. Les notices, contrats d’entretien et autres justificatifs ou études seront aussi pris en compte. Concrètement, il faut fournir des données concernant la surface habitable, l’année de construction, le chauffage, la climatisation, les fenêtres, l’isolation, l’eau chaude sanitaire, les ventilations et les énergies renouvelables.

Comprendre les informations du DPE pour rénover efficacement

Le DPE mettra en avant les rénovations à effectuer sur les postes les plus consommateurs. Une section avec les travaux jugés essentiels est prévue, ainsi qu’une deuxième avec les autres ouvrages à envisager. Les réaliser permettra d’améliorer l’étiquette énergie-climat du logement.

euro-economie-financement (2)La nouvelle version du DPE propose également une estimation du coût annuel en énergie, en fonction des 5 usages évalués dans ce cadre. Une information utile pour la gestion du budget du foyer.


Quelle implication de l’État dans le cadre de l’étiquette énergie ?

Pertinence du levier énergétique résidentiel en France

En France en 2021, 31 % de la consommation finale énergétique est résidentielle. Elle représente la même part que les transports. Malheureusement, en dépit des politiques de rénovation thermique, cette donnée ne diminue pas : 492 térawatt-heures (TWh) contre environ 450 en 1990.

Pour répondre à l’urgence écologique, le pays s’est fixé pour objectif de mener, d’ici 2050, tous les logements à un haut rang de performance énergétique. Des aides sont disponibles pour encourager les chantiers, tant dans le résidentiel individuel qu'en copropriété.

Les aides et le soutien mis en place par le gouvernement

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Le gouvernement a aussi lancé la plateforme et les espaces conseil France Rénov’ pour vous accompagner dans ces démarches.

Il existe depuis 2020 MaPrimeRénov', une contribution forfaitaire dont la valeur dépend du type d’opération et du niveau de revenus du foyer. Il y a également l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), pour financer le montant restant à charge après perception des subventions. Diverses autres aides, notamment locales, sont proposées.


Conclusion : maîtriser son étiquette énergie logement est bénéfique pour tous

Existant depuis 2006, le DPE et son système de classification énergétique sont en constante adaptation aux enjeux climatiques et environnementaux. De plus en plus complet et pertinent, encadré par la loi, cet outil vous guide lors de vos achats ou locations éventuels. Des aides sont mises en place, notamment si vous êtes concernés par le sujet des passoires thermiques. En outre, des audits plus approfondis contribuent à cibler les rénovations les plus efficaces. Vous économisez en dépenses énergétiques, vous disposez de conditions de vie plus agréables au sein de votre habitation et vous réduisez l’impact sur la planète. Un outil que tout le monde gagne à maîtriser !


Vous prévoyez des travaux de rénovation énergétique ?


Tags associés : Conseils, DPE

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Emeline Martinez,

Rédactrice web SEO

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher