Grâce à l’isolation des fenêtres, consommez moins d’énergie

Rédigé par Matthieu
24 sept. 2021
Temps de lecture : 6 min
isolation thermique des fenêtres

Combles, murs, planchers… L’isolation thermique d’un logement doit traiter l’ensemble des parois pour offrir un résultat probant en matière d’économies d’énergie. À ces trois types de travaux s’ajoute l’isolation des fenêtres (ou plus précisément des parois vitrées). Cette opération est indispensable pour retenir un maximum de chaleur à l’intérieur en hiver, tout en améliorant le confort des occupants et en assurant une meilleure isolation phonique.

L’installation de nouvelles fenêtres est éligible à différentes aides financières, dont MaPrimeRénov' et les Certificats d'économies d'énergie. Explications avec Hellio.


Hellio accompagne tous vos projets d’isolation



infographie-essentiel-retenir-hellio-particulier-isolation-fenetre

Les fenêtres, un poste de travaux plébiscité par les Français

L’installation de nouvelles fenêtres fait partie des gestes les plus courants en matière de rénovation énergétique. En 2019, l’enquête TREMI estime à 634 058 le nombre de pose ou remplacement de fenêtres, portes-fenêtres ou baies vitrées.

Symbole EurosEn y ajoutant les poses d’ouvertures — volets, ventelles, jalousies… — et de portes, c’est même le type de travaux qui a entraîné le plus de dépenses : plus de 7 milliards d’euros de coût total (matériaux et main d'œuvre). Devant l’isolation des toitures et le changement de système de chauffage.

Une source importante de déperditions thermiques

Un bâtiment ne peut pas retenir indéfiniment la chaleur produite en son sein, mais il peut retarder le plus longtemps possible sa fuite à l’extérieur. Pour cela, toute l’enveloppe doit être isolée de façon optimale. Cela passe par la toiture, le sol, les murs et aussi les fenêtres.

picto-fenetre-nuitContrairement à une idée reçue, ce n’est pas au niveau des fenêtres que les déperditions sont les plus importantes. Cette impression vient sans doute du ressenti flagrant de l’air qui circule lorsqu’on s’en approche. Pour autant, il s’avère essentiel de les rénover.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 15 %

Dans une maison ancienne mal isolée, entre 10 % et 15 % des pertes de chaleur se situent au niveau des fenêtres, selon l’Ademe. Autant d’énergie gaspillée et entraînant des dépenses évitables sur la facture de chauffage.

En simple vitrage, les vieux équipements offrent une piètre isolation. En effet, sur les plans thermique comme phonique, le verre n’est pas un matériau efficace. Heureusement, d’autres solutions bien plus performantes existent, pour un budget raisonnable.


Des fenêtres aux combles, Hellio accompagne les rénovations globales


Les avantages d’une bonne isolation des fenêtres

Les fenêtres de votre maison sont anciennes ? Vous avez alors toutes les raisons de les changer avec un professionnel ! Les bénéfices de cette petite opération de rénovation sont nombreux.

1- Des économies d’énergie sur la facture

picto-baisse-depensesLa réduction des pertes thermiques se traduit en euros économisés. En effet, vous avez moins besoin de chauffer vos pièces, ce qui diminue votre budget d’énergie, peu importe votre mode de chauffage (fioul, gaz, électricité…).

De bon augure à une période où les tarifs réglementés augmentent, voire explosent pour le gaz naturel à l’été 2021.

2- Un confort thermique et acoustique

picto-thermostat-temperaturePhénomène de paroi froide, inconfort acoustique… De vieux équipements ne coûtent pas seulement cher en chauffage, ils dégradent considérablement le confort des occupants. Une meilleure isolation phonique et thermique des fenêtres permet tout simplement de se sentir mieux chez soi, en toute saison.

3- Une valorisation grâce à une rénovation globale

Picto_Valeur_Verte_Feuille_EuroIsoler ses fenêtres sera d’autant plus intéressant lorsque ces travaux seront intégrés dans un bouquet, une rénovation énergétique globale. Seule une approche complète permettra de supprimer un maximum de ponts thermiques et créer une enveloppe protectrice tout autour du bâtiment.

À la clé d’un tel projet : une plus-value immobilière qui peut atteindre 30 %. Pourquoi ? Parce que cette démarche réduit considérablement les besoins énergétiques du logement, et donc les futures factures des propriétaires. Le bien gagne donc en « valeur verte » car les acheteurs sont prêts à payer plus cher au départ, pour économiser sur la durée.

Ainsi, les classes énergétiques A ou B sont mieux valorisées que les D, sans parler des F ou G (passoires thermiques).


Comment réussir une isolation performante des parois vitrées ?

Plusieurs éléments doivent faire l’objet d’une attention particulière lors du remplacement des fenêtres : les menuiseries, le vitrage et la ventilation.

Isoler les menuiseries

Pour obtenir certaines aides financières (voir ci-dessous) et pour garantir une bonne rétention de la chaleur, le simple changement du vitrage ne suffit pas : il faut installer une nouvelle fenêtre avec sa menuiserie.

Les principaux matériaux utilisés sont :

  • Le bois,
  • Le PVC,
  • L’aluminium avec rupture de pont thermique.

Un remplacement total de la structure, y compris du dormant, nécessite des travaux de maçonnerie.

Isoler le vitrage

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Parmi les fenêtres installées en 2019, seulement 6 % étaient en triple vitrage, contre 90 % en double vitrage (source : enquête Tremi 2020).

On distingue différents types de vitrages qui ont des caractéristiques thermiques propres :

  • Le double vitrage classique (une lame d’air emprisonnée entre deux verres) réduit l’effet de paroi froide, la condensation et limite les déperditions thermiques.
  • Le double vitrage avec isolation renforcée (VIR) apporte une fine couche à base d’argent sur l’un des deux verres. Il a des performances isolantes deux à trois fois supérieures à celui du double vitrage classique.
  • Enfin, il existe également le triple vitrage dont les performances peuvent être jusqu’à deux fois plus importantes que le double vitrage à isolation renforcée.

L’air emprisonné dans les fenêtres peut contenir de l’argon ou du krypton, pour une efficacité optimale.


Découvrez vos primes pour rénover votre maison


Bien vérifier la ventilation

icone-ventilation-01Élément incontournable relatif à l’isolation : une bonne ventilation. La circulation de l’air est effectivement primordiale à assurer, pour éviter l’humidité et les problèmes de santé qui s’ensuivent. Or, de nouvelles parois vitrées présentent une meilleure étanchéité à l’air, d’où un besoin de vérifier le système de ventilation, et installer une VMC double flux par exemple.

Les certifications pour évaluer la qualité des fenêtres

Plusieurs signes de qualité existent pour y voir plus clair parmi les nombreux modèles :

  • Acotherm : un label de certification thermique et acoustique. Il classe les produits selon leur coefficient de transmission thermique surfacique — noté Uw pour les fenêtres —, de la valeur Th6 (moins bon) à Th17 (excellent).
  • Cekal : une certification qui garantit la qualité de fabrication des vitrages isolants, aux niveaux acoustique et thermique.
  • A E V : les trois initiales correspondent à la perméabilité à l’Air, l’étanchéité à l’Eau et la résistance au Vent. Cette certification attribue une note au produit sur chacun des trois aspects.

Combien coûte l'isolation des fenêtres ?

En 2019, l'Ademe a publié une synthèse sur les prix de la rénovation énergétique des logements. Voici les données pour les changements de menuiseries :

 

Nombre de données

Fourchette très basse

Fourchette basse

Médiane

Fourchette haute

Fourchette très haute

Fenêtre

471 

248 € 

381 € 

563 € 

850 € 

1 590 € 

Fenêtre de toit

12 

458 € 

829 € 

962 € 

1 132 € 

1 318 € 

Porte-fenêtre 

113 

473 € 

709 € 

928 € 

1 519 € 

2 496 € 


Y a-t-il des aides financières pour remplacer des fenêtres ?

MaPrimeRénov’

Logo_MaPrimeRenov_Horizontale_RVB

Lancée en janvier 2020, cette aide de l’Anah finance de multiples opérations de rénovation énergétique, dont l’isolation thermique des parois vitrées.

Son montant varie selon les revenus du demandeur :

  • Jusqu’à 100 euros par équipement pour un ménage aux ressources très modestes (profil bleu)
  • Jusqu’à 80 euros par équipement pour un ménage aux ressources modestes (profil jaune)
  • Jusqu’à 40 euros par équipement pour un ménage aux ressources intermédiaires (profil violet)
  • Les ménages aux ressources supérieures (profil rose) ne sont pas éligibles à Ma Prime Rénov’ pour ce type de travaux.

Prime CEE

CEE signifie Certificats d’économies d’énergie. Il s’agit d’une aide privée, distribuée par les fournisseurs d’énergie (Carrefour, Total Énergies, Engie, Eni…). Cumulable avec MaPrimeRénov’, son montant n’est pas forfaitaire en fonction des revenus. Le calcul de la prime dépend de plusieurs facteurs :

  • Le nombre d’équipements installés ;
  • La zone climatique du logement ;
  • L’énergie de chauffage (électricité ou combustible).

Picto_Aides_Collectivités_France_PiècesAinsi, les habitants d’une région froide (Nord-Est) qui se chauffent au fioul ou au gaz bénéficieront d’une prime plus élevée que les habitants du Sud se chauffant à l’électricité.

Les critères techniques à respecter pour obtenir des aides

Tout d’abord, l’obtention des aides est conditionnée au recours à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Si vous posez vous-même les nouvelles fenêtres, vous ne pourrez pas percevoir ces sommes.

De plus, il est important de noter qu’afin d’être éligible à une demande de CEE, l’ancienne fenêtre doit être déposée. Autrement dit, il n’est pas possible de remplacer uniquement le vitrage uniquement.

Dans un but de clarté et de simplicité, les critères de MaPrimeRénov’ sont sensiblement identiques à ceux de la prime énergie CEE. C’est naturellement le coefficient de transmission thermique Uw qui concentre l’attention.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Les modalités de Ma Prime Rénov’ pour l’isolation de fenêtres sont précisées dans l’article 9 de l’arrêté du 17 novembre 2020.

Le coefficient de transmission thermique (Uw) représente la quantité de chaleur traversant une paroi en régime permanent, par unité de temps, par unité de surface et par unité de différence de température entre les ambiances intérieure et extérieure de la paroi en question.

Deuxième élément à prendre en compte : le facteur de transmission solaire, noté Sw. Plus cet indicateur est élevé, plus la fenêtre laisse passer l’énergie solaire.

Voici les niveaux de performance requis pour recevoir les primes Rénov’ et CEE :

  • Pour les fenêtres de toiture : Uw ≤ 1,5 W/m2.K et Sw ≤ 0,36.
  • Pour les autres fenêtres ou portes-fenêtres :
    • Uw ≤ 1,3 W/m2.K et Sw ≥ 0,3 ;
    • ou Uw ≤ 1,7 W/m2.K et Sw ≥ 0,36.

MaPrimeRénov’ intègre un troisième type de modèle : la double-fenêtre (« pose sur la baie existante d'une seconde fenêtre à double vitrage renforcé »). Dans ce cas, Uw ≤ 1,8 W/m2.K et Sw ≥ 0,32.

Taux réduit de TVA

Le changement de fenêtres pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement donne droit à une TVA réduite : 5,5 %. De quoi réduire le montant du devis et rénover à moindre coût. Ce taux est tout à fait cumulable avec les primes ci-dessus.

Même si ces aides ne couvrent pas l'intégralité du prix des travaux (le coût médian pour une fenêtre classique est estimé à 563 euros selon l'Ademe, main d'oeuvre comprise, et jusqu'à 1 500 euros en fourchette haute), ils représentent un coup de pouce bienvenu !


Il est temps de faire des économies d’énergie !


Tags associés : Travaux

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie