Le guide de l’écorénovation : une solution d’avenir

Rédigé par Antoine
08 août 2021
Temps de lecture : 6 min
travaux d'écorénovation

Bien plus qu’une simple tendance, l’écorénovation (ou éco-rénovation) représente une véritable philosophie. Elle permet de rénover un logement tout en améliorant son efficience énergétique et en privilégiant des matériaux sains, écologiques et peu onéreux. Les propriétaires d’un habitat ancien peuvent donc se tourner vers des travaux de rénovation pour que leur logement devienne passif, ou même pour qu’il produise plus d’énergie — renouvelable dans l’idéal — qu’il n’en consomme.


Hellio vous guide pas à pas dans votre démarche d’écorénovation


Éco-construction et éco-rénovation, des pratiques encouragées par les pouvoirs publics

Picto-gaz-effet-serre-planeteAlors que les bâtiments engendrent une grande partie des émissions de gaz à effet de serre — 38 % des rejets mondiaux liés aux énergies en 2019 selon l’UNEP —, l’éco-construction est au cœur des sujets d’actualité. Le gouvernement a en effet mis en place différentes réglementations pour faire baisser la consommation énergétique des bâtiments sur le long terme, mais aussi lors de la phase de construction. Aujourd’hui, l’enjeu n’est plus uniquement d’avoir des bâtiments qui consomment peu, mais aussi de limiter l’impact carbone pendant toute la phase des travaux.

La RE 2020 s’applique dans le neuf...

Dans la continuité de la RT 2012 (réglementation thermique), la RE 2020 (réglementation environnementale) vient poser de nouvelles bases pour encadrer la construction à partir du 1er janvier 2022. L’objectif est de construire des logements durables et confortables pour les habitantes et habitants, à travers trois grands concepts :

  1. La priorité revient à la sobriété énergétique.
  2. L’impact carbone doit être largement réduit pendant la construction.
  3. Le confort thermique est assuré même en cas de forte chaleur.

...tandis que l’écorénovation est destinée à l’ancien

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Sur le blog Hellio, vous entendez souvent parler de rénovation énergétique : il s’agit des différents travaux qui permettent de réaliser des économies d’énergie. L’écorénovation va encore plus loin, puisqu’elle s’intéresse aussi dans le détail au choix des matériaux et des techniques utilisés dans le processus de rénovation, en mettant l’accent sur la préservation de l’environnement.

Dans le neuf, c’est la RE 2020 qui doit donc être appliquée pour atteindre des performances énergétiques minimales. Cette norme ne concerne pas l’ancien ; une autre réglementation traite des caractéristiques de la rénovation : la RT existant, pour les bâtiments construits avant 1975.

Pour une rénovation de logement individuel, vous devez vous intéresser à la RT par élément : il existe un seuil minimal de performance à respecter pour les éléments que vous remplacez ou que vous installez (parois opaques, ventilation, eau chaude sanitaire, systèmes de chauffage, etc.).


Un projet de travaux pour baisser vos factures ?


Qu’est-ce que l’écorénovation ?

L’écorénovation s’inscrit dans un contexte qui impose du changement :

  • Une grande précarité énergétique pour de nombreux Français. En effet, dans les logements très mal isolés, qu’on appelle les « passoires thermiques », les habitantes et habitants doivent consacrer une part importante de leurs revenus à leurs dépenses d’énergie, sans pour autant profiter d’un confort thermique optimal.
  • Une énergie de plus en plus coûteuse, avec des sources fossiles qui s’appauvrissent progressivement, d’où la nécessité de favoriser les énergies renouvelables.
  • Un dérèglement climatique accéléré par les émissions de CO2 dues à l’activité humaine, dont le chauffage.

Éco-rénover est une alternative largement encouragée par l'État dans le parc ancien, pour aider les ménages, notamment modestes, à réduire leur consommation d’énergie tout en se sentant bien chez eux.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 3,5 millions

C’est le nombre de ménages français touchés par la précarité énergétique en 2019, selon l’ONPE.

Définition de l’écorénovation

Picto_Maison_EchafaudagesIl s’agit d’une rénovation complète qui vise à augmenter les performances énergétiques d’un bâtiment ancien, pour atteindre idéalement un niveau BBC (bâtiment basse consommation). Plusieurs opérations peuvent donc être envisagées, aussi bien au niveau de l’isolation que du système de chauffage. L’écorénovation, au-delà de l’amélioration thermique, utilise des matériaux sains et naturels, à faible empreinte carbone.

Les avantages de l’écorénovation

Cette démarche offre de nombreux bénéfices. Elle permet, en premier lieu, d’améliorer le confort au sein de l’habitat, en toutes saisons. L’autre point essentiel est de réduire les pertes d’énergie, pour faire baisser la consommation et ainsi les factures d’électricité et/ou de chauffage. Il y a aussi un aspect écologique majeur : moins d’énergie consommée ainsi que des matériaux et équipements écoresponsables, c’est moins d’émissions de gaz à effet de serre.

picto-hausse-euro-valeur-ajouteeEnfin, ces travaux permettent d’augmenter la valeur du bien. Ses nouvelles performances lui feront vraisemblablement changer de classe énergétique sur le DPE, et ainsi bénéficier d’une valorisation plus haute sur le marché.

Pour résumer, l’écorénovation, c’est l’occasion de :

  • Faire baisser ses charges ;
  • Améliorer son confort ;
  • Valoriser son bien ;
  • Faire un geste pour la planète.

Les limites de l’écorénovation

Il ne faut pas oublier pour autant que les travaux de rénovation énergétique représentent un certain coût. De surcroît, quand on fait le choix d’utiliser des matériaux biosourcés ou les systèmes les plus performants, la facture peut vite grimper. C’est souvent le frein principal des ménages qui veulent se lancer dans des travaux d’écorénovation. Sans oublier qu’une telle démarche prend du temps...

main-piece-euro-primeHeureusement, de nombreuses aides financières sont disponibles et permettent de réduire largement le coût des travaux. Ils sont ainsi rentabilisés sur le long terme, grâce aux économies d’énergie générées par la suite.


Les grands types de travaux d’écorénovation

Dans l’éco-rénovation, on retrouve les travaux d’économies d’énergie « classiques » (isolation thermique, remplacement du système de chauffage, etc.), mais aussi toute une démarche centrée sur le choix de matériaux respectueux de l’environnement.

Les matériaux à privilégier

Pour se lancer dans un projet d’écorénovation, il est important de s’intéresser aux différents matériaux choisis. Ces derniers doivent idéalement être locaux : en privilégiant les circuits courts, cela permet de réduire l’empreinte carbone liée au transport. Ensuite, le choix de matériaux naturels et sains est aussi capital, pour diminuer l’impact lors de la production et pour réduire la pollution intérieure.

Voici quelques exemples de matériaux qui conviennent parfaitement à l’écorénovation :

  • Les isolants thermiques naturels (chanvre, laine de bois, laine de mouton, liège, etc.) ;
  • Les peintures écologiques qui contiennent très peu de solvants chimiques ;
  • Les bois labellisés PEFC et FSC ;
  • Les carreaux d’argile cuite ou les pierres extraites en France ;
  • Le chaume ou la terre cuite pour le toit.

Les travaux d’isolation

picto-isolation-murs-maisonComme pour un projet de rénovation énergétique, les travaux d’isolation occupent une place importante. Ils permettent en effet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Il peut s’agir, par exemple, d’une isolation thermique extérieure (ITE), très performante et efficace, qui consiste tout simplement à isoler les murs de l’habitat. Autre option, l’ITE, c’est-à-dire l’isolation des murs par l’intérieur, qui implique une réduction de la surface.

Les pertes de chaleur sont aussi importantes par le toit. L’isolation des combles est donc une étape importante pour limiter les déperditions thermiques. Ensuite, il faut également penser à isoler les planchers bas. Dans tous les cas, des isolants naturels seront privilégiés pour toutes ces opérations.

Le système de chauffage

Une règle essentielle pour votre système de chauffage lors d’une éco-rénovation : pas d’énergie fossile (gaz, fioul). Polluante et chère, cette dernière est dans le collimateur du gouvernement. Aujourd’hui, il existe différentes alternatives pour se chauffer en utilisant des énergies renouvelables.

  • Le chauffage au bois, par exemple, peut être une solution pour remplacer les anciennes chaudières à condensation, gaz ou fioul. Poêle à granulés ou bien chaudière biomasse : ces systèmes permettent d’utiliser un combustible économique et sain.
  • La pompe à chaleur (PAC) est aussi de plus en plus prisée, puisqu’elle utilise une source d’énergie gratuite, disponible dans l’air (aérothermique), dans l’eau (hydrothermie) ou dans le sol (géothermie). Selon le type de PAC, elle peut également servir à la production d’eau chaude sanitaire.
  • Enfin, l’énergie solaire est envisageable, grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques ou thermiques. Dans ce cas, il est possible de produire à domicile de l’énergie, soit sous forme de chaleur pour l’eau chaude sanitaire par exemple, soit sous forme d’électricité pour alimenter les équipements en électricité 100 % verte et locale.

Des primes jusqu’aux travaux, Hellio est l’expert en rénovation énergétique


L’accompagnement Hellio et les aides possibles pour l’écorénovation

picto-accompagnement-complet-360-bleuS’engager dans une démarche d’écorénovation demande du temps et de l’argent. Hellio vous accompagne à tous les niveaux, pour assurer la réussite de votre projet. Ensemble, nous établissons un plan d’action global pour définir les travaux à réaliser, et identifier les différentes aides financières disponibles. Avec un expert à vos côtés, vous avez la garantie d’être suivi de A à Z dans votre chantier, depuis la détection des besoins jusqu’à la mise en contact avec des professionnels qualifiés RGE (Reconnus garants de l’environnement).

MaPrimeRénov’

Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ fusionne l’ancien CITE et les aides du programme « Habiter Mieux agilité » de l’Anah (Agence nationale de l'habitat). Le dispositif s’adresse à tous les ménages, et permet de profiter de primes dont le montant varie selon des plafonds de revenus et l’opération souhaitée.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ vient compléter les différentes primes de l’État en donnant la possibilité aux ménages de réaliser des travaux sans avancer de trésorerie. Il permet de financer :

  • Soit des actions simples ou des bouquets de travaux (jusqu’à 30 000 € pour 3 travaux ou plus),
  • Soit une rénovation globale. Dans ce dernier cas, il est possible d’obtenir jusqu’à 30 000 €, sous réserve d’atteindre une certaine performance énergétique globale.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les primes CEE (certificats d’économies d’énergie) sont cumulables avec MaPrimeRénov’. Il s’agit d’aides financières prises en charge par les fournisseurs d’énergie, pour certaines « opérations standardisées ».

La prime Coup de pouce

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Selon votre localisation, il existe d’autres aides régionales pour vous accompagner dans votre financement. Par exemple, le programme Éco-Rénov, notamment déployé dans le Rhône et dans les Bouches-du-Rhône, vous apporte une enveloppe supplémentaire, cumulable avec tous les autres dispositifs.

Décliné en Coup de pouce Chauffage et Coup de pouce Isolation, ce programme offre une prime d’au moins 4 000 € aux ménages modestes pour le remplacement d’une chaudière charbon, fioul ou gaz par une chaudière biomasse performante, une PAC hybride, une PAC air/eau ou eau/eau ou un système solaire combiné. Les autres ménages peuvent recevoir 2 500 €.

Jusqu’au 31 juin 2021, les travaux d’isolation des combles, toitures et planchers bas donnaient droit à une aide de 20 € par m2 d’isolant posé pour les ménages modestes, et 10 € pour les autres. Depuis le 1er juillet, le montant en cas de ressources modestes a été abaissé à 12 €/m2.

Depuis octobre 2020, il existe une prime Coup de pouce Rénovation globale, versée aux ménages qui réalisent plusieurs travaux permettant de faire baisser leur consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire d’au moins 55 %.


L’écorénovation vous tente ? Parlez de votre projet avec un conseiller Hellio


Tags associés : Travaux

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie