L’éco-construction, des solutions d’avenir pour un environnement durable

Rédigé par Véronique
01 août 2021
Temps de lecture : 4 min
éco-construction maison

L’éco-construction, ou construction durable, consiste en un ensemble de méthodes et de choix qui concourent à valoriser les économies d’énergie et la protection de l’environnement dans le cadre du bâtiment. L’objectif étant d’atteindre une haute performance énergétique (moins dépenser de ressources énergétiques et favoriser les solutions naturelles), d’optimiser le confort et la santé des occupants des bâtiments, mais aussi de privilégier la qualité des matériaux nécessaires en misant sur leur exemplarité sanitaire et environnementale.

Ce concept d’éco-responsabilité n’est pas nouveau. Dès la fin des années 40 et toujours dans une optique d’amélioration, le bâtiment se tourne vers un « verdissement » des démarches et des pratiques liées à la construction, afin de s'intégrer et de s'adapter de plus en plus à son environnement.

Picto_Livre_LoiLa réglementation, qu’elle soit nationale ou européenne, impose de respecter un cahier des charges strict en matière de choix de matériaux, d’étiquetage, de solutions thermiques mais aussi de respecter des procédures lors de la construction du bâtiment à proprement parler.


Hellio, l’expert de la maîtrise en énergie


Lier construction et éco-responsabilité : un enjeu majeur

La construction a des impacts directs et indirects sur la consommation énergétique et sur les émissions de gaz à effets de serre, toxiques pour notre environnement et notre planète. C’est pourquoi les acteurs sont sensibilisés pour intégrer une démarche « gagnant-gagnant », au travers de laquelle tous peuvent y trouver un intérêt.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 81

Ce sont les émissions de gaz à effet de serre du secteur résidentiel et tertiaire en 2019, en millions de tonnes équivalent CO2 (MtCO2e). On constate une baisse depuis 2017 (89 Mt) et 2018 (83 Mt). Ces émissions sont semblables à celles du secteur agricole (85 Mt en 2019), mais bien en dessous du secteur des transports (136 Mt en 2019). Source : Citepa.

D’autre part, le coût de l’énergie rend les démarches de sobriété énergétique quasi indispensables sur le plan économique. Les passoires thermiques placent souvent leurs occupants dans une situation de précarité inextricable, face à des factures de chauffage annuelles de plusieurs milliers d'euros.

Picto_Social_Personnages_immeubleInscrire la construction dans une dynamique durable passe en premier lieu par une prise de conscience collective volontaire (de la part des entreprises et constructeurs) mais aussi par des directives imposées par les pouvoirs publics, lesquels se soumettent aux exigences européennes (notamment avec des critères nouveaux pour les appels d’offres).

Les acteurs du secteur de la construction se servent donc de référentiels, normes et certifications, qui sont des outils précieux pour leur permettre d’atteindre les objectifs fixés par la législation en vigueur.


De la RT 2012 à la RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale pour plus d’éco-construction

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Qu’est-ce que l’expérimentation E+C- ? Ce terme correspond à « Énergie positive et moins de Carbone ». Il désigne une phase de test lancée par les pouvoirs publics en 2016, autour d’un objectif ambitieux : démocratiser les bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone, en vue de la RE2020. Une expérimentation qui répond totalement à l’enjeu d’éco-construction.

La nouvelle réglementation environnementale RE 2020 prévue par la loi ELAN suite au Grenelle de l’environnement succède à la réglementation thermique RT 2012. Elle devait être applicable à l’ensemble des constructions neuves le 1er janvier 2021. Finalement, face aux inquiétudes des professionnels du bâtiment, elle ne sera rendue effective qu’au 1er janvier 2022.

La RE 2020 renforce les exigences de la RT 2012, avec notamment l’obligation d’utiliser une énergie renouvelable, et l'interdiction d'installer un chauffage au fioul ou au gaz dans l'habitat du futur.

Au programme : des bâtiments non plus consommateurs d’énergie mais producteurs d’énergie ; des bâtiments qui ne tendent plus seulement vers la basse consommation (Label BBC) mais vont plus loin, nommés « bâtiments à énergie positive » (BEPOS).


En rénovation aussi, profitez de primes pour rendre votre maison BBC


Les différences entre RT 2012 et RE 2020

Toutes les modalités de la nouvelle réglementation environnementale ne sont pas encore connues, mais certaines mesures sont déjà fixées, et d’autres lignes se dessinent. Ainsi, le gouvernement a défini trois axes principaux :

  1. Continuer d’améliorer la performance énergétique et baisser les consommations des bâtiments neufs.
  2. Réduire l’impact des bâtiments neufs sur le climat, en considérant la totalité des émissions sur leur cycle de vie : de la construction à la fin de vie (matériaux écoresponsables, équipements économes...), sans oublier les usages en cours de vie (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation, éclairage…).
  3. Créer des lieux de vie et de travail adaptés aux conditions climatiques futures, en mettant l’accent sur le confort en été, enjeu incontournable au vu des épisodes de canicule de plus en plus fréquents et intenses à cause du dérèglement climatique.

« La RE2020 va au-delà de l’exigence de la RT 2012, en insistant en particulier sur la performance de l’isolation quel que soit le mode de chauffage installé, grâce au renforcement des exigences sur l’indicateur de besoin bioclimatique, Bbio. »

Ministère de la Transition écologique

En revanche, les bâtiments concernés par le RE2020 ne changent pas par rapport à la RT 2012 : il s’agit des secteurs résidentiel (logement individuels et collectifs) ainsi qu’une partie du tertiaire (bureaux, écoles, hôtels, commerces…).

Une réglementation pour des produits de construction plus respectueux

Intégrer systématiquement l’environnement à la construction conduit à une mutation des secteurs technologiques et écologiques, lesquels se doivent d’être intrinsèquement liés.

Depuis le 1er juillet 2013, les produits de construction sont soumis à de nouvelles réglementations : si la directive de REPC (Réglement Européen des Produits de Construction) a émergé il y a une vingtaine d’années, la réforme, qui concerne tous les pays de l’UE, a vu le jour à l’été 2013 avec de nouvelles mesures nouvelles, mais aussi avec une application simplifiée :

  • Le marquage CE, à l’initiative du fabricant, pour permettre de comparer la performance des produits de construction ; à noter que les éventuelles substances toxiques doivent aussi être mentionnées,
  • Un langage commun à tous les pays concernés pour ce qui est de l’aspect technique des produits, ce qui permet de garantir que tous les éléments de fabrication sont communiqués selon le même mode et validés par les mêmes instances,
  • Une nouvelle obligation : placer la santé et la sécurité au cœur du dispositif, qu’il s’agisse du fabricant, des utilisateurs mais aussi des personnels exposés aux matériaux en phase de chantier.

À noter qu'il existe également une norme ciblant les bâtiments existants, notamment dans une démarche d'écorénovation : la RT existant.


Manager une opération d’éco-construction durable : mode d’emploi

Pour conduire une opération de construction éco-responsable, il convient de se former à certaines méthodes et techniques :

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

En isolation thermique par exemple, les matériaux biosourcés — ouate de cellulose, laine de mouton, paille… — ont la cote et permettent d’allier résistance et développement durable. De bon augure si vous souhaitez améliorer l’isolation de vos combles, murs ou planchers, tout en minimisant votre impact écologique.

  • S’informer sur le contexte législatif et sur les directives en vigueur (loi POPE, lutte contre le changement climatique, RT, grenelle de l’environnement), maîtriser leur articulation et prendre conscience des mesures appliquées en cas de non-respect de ces normes ;
  • Identifier les différentes phases inhérentes à la construction, en disposant des référentiels, outils et normes encadrant le dispositif ;
  • Considérer les impacts environnementaux, sociaux et économiques liés à la construction durable : éco-matériaux (bois, chanvre…), choix du lieu, etc.

Un projet de rénovation énergétique : isolation, chauffage, panneaux solaires... ?


Tags associés : Travaux

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie