Le chauffage au bois : zoom sur un choix économique et performant

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 02 nov. 2021
Temps de lecture : 8 min
chauffage au bois chaudière granulés

En France, 8 millions de foyers ont déjà fait le choix du chauffage au bois (source : Ademe). Poêle, insert ou chaudière biomasse : il existe plusieurs appareils qui utilisent ce combustible économique et écologique à la fois. Le bois se décline en plusieurs catégories, de la bûche aux pellets, en passant par le bois déchiqueté. Pourquoi et comment chauffer sa maison au bois ? Les réponses par Hellio.


À la recherche d’informations sur le chauffage au bois ?



infographie-essentiel-retenir-hellio-chauffage-bois

Chauffage au bois : les différents appareils

Grâce à une bonne gestion de la filière en France, le bois est un combustible renouvelable qui peut être utilisé avec plusieurs systèmes de chauffage pour chauffer la maison. Ces derniers nécessitent un conduit de fumée existant, ou bien la possibilité d’en faire installer un. Notez également qu’il faut disposer d’un espace suffisant, à la fois pour l’installation de l’appareil et pour le stockage du bois.

On retrouve trois grandes catégories de chauffage au bois : l’insert et le poêle (deux équipements d’appoint) ainsi que la chaudière (équipement de chauffage central). Citons également la cuisinière, bien moins vendue et en perte de vitesse chaque année.

L’insert bois

L’insert est un système qui s’encastre dans une cheminée, ce qui améliore les performances du chauffage au bois. En effet, avec une cheminée à foyer ouvert, près de 85 % de l’énergie part avec les fumées. L’insert change la donne, et améliore ainsi la performance d’une cheminée traditionnelle. Il utilise le plus souvent des bûches.

Chaque année, plus de 50 000 foyers ou inserts à bois sont vendus en France selon le rapport 2020 de l’Observ’ER.

Le poêle à bois

Entre 200 000 et 300 000 modèles s’en vendent annuellement. Le poêle à bois, en acier ou en fonte, peut utiliser des bûches comme combustible. Cependant, l’appareil le plus efficace est le poêle à granulés — aussi appelés « pellets ».

La chaudière à bois

La chaudière ne permet pas seulement de chauffer la maison : elle produit également l’eau chaude sanitaire (ECS). L’appareil peut être à bûches, avec un chargement manuel, ou bien à granulés, avec un chargement le plus souvent automatique.

Picto_Courbe_Graphique_HausseContrairement aux chauffages d’appoint, la chaudière à granulés ne connaît pas la crise sanitaire : ses ventes sont les seules à avoir augmenté en 2020, sur l’ensemble du secteur, pour environ 14 000 exemplaires écoulés.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 600 000

C’est le nombre d’appareils de chauffage au bois qui seront remplacés par des modèles plus récents et plus performants, d’ici 2025, grâce aux aides de MaPrimeRénov’, des collectivités et de l’Ademe, selon un rapport du ministère de la Transition écologique.


Installez une chaudière à granulés robuste avec Hellio


Les différents types de bois

Pour alimenter le système de chauffage, le bois se présente sous plusieurs formes. Chaque type de bois a ses propres caractéristiques et s’adapte à des appareils précis. Bûches, granulés ou bois déchiqueté en plaquettes : faisons le tour des combustibles disponibles.

Les bûches

Picto_bois-buche

En premier lieu, les bûches sont particulièrement bon marché. Elles sont aussi souvent produites localement. Cependant, elles impliquent une manutention importante, d’autant plus que l’alimentation automatique n’est pas possible. Les bûches peuvent être stockées en extérieur dans un abri à bois, ou en intérieur dans une cave ou un sous-sol.

Les granulés ou pellets de bois

Picto_Granule_BoisLe bois sous forme de granulés ou de pellets est composé de déchets forestiers. Il présente un pouvoir calorifique élevé, tout en étant facile à manipuler et à stocker. Souvent conditionnés en sac, les granulés sont plus chers que les bûches, et ils ont une plus grande sensibilité à l’humidité. Leur stockage doit se faire à l’intérieur, dans un garage ou une cuisine lorsqu’ils sont en sachet ou bien dans un silo à granulés, en vrac.

Le bois déchiqueté

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Il est important d’utiliser un appareil récent, bien entretenu et correctement dimensionné, ainsi qu’un combustible de bonne qualité, peu humide, pour éviter l’émission de particules fines et de monoxyde de carbone.

De son côté, le bois déchiqueté est conditionné sous la forme de plaquettes de quelques centimètres. Comme les granulés, il permet de réutiliser les déchets issus de l’élagage des forêts. Toutefois, ce combustible a un taux d’humidité plus élevé que les bûches ou les granulés. Il est réservé aux appareils à alimentation automatique, comme la chaudière. Les plaquettes de bois déchiqueté sont conservées dans un silo.


Les avantages du chauffage au bois

Picto_Pouce_HautIl existe aujourd’hui de nombreuses possibilités pour se chauffer au bois. Le choix de ce combustible vous permet de profiter de nombreux avantages au quotidien, tant en matière d’économies que de confort thermique.

Un combustible économique

C’est, en effet, l’un des atouts principaux du bois : il s’agit d’une énergie très économique, dont le prix augmente peu. Tandis que le prix de l’électricité grimpe à 17,4 € par kWh, celui du fioul à 8,2 € et celui du gaz naturel à 7,9 €, les combustibles bois ont un tarif plus abordable (source : Ademe, 2020) :

Bûches 25 cm

4,3 €/kWh

Bûches 50 cm

3,8 €/kWh

Granulés en vrac

6,6 €/kWh

Granulés en sac par palette

7,6 €/kWh

Selon un rapport de l’Ademe, le remplacement d’une chaudière au fioul (bientôt interdite) par un modèle à granulés permettrait de réaliser jusqu’à 1 300 € d’économies par an sur le combustible, soit une facture divisée par 2 !

« Les économies se font sur le long terme. Au lieu de commander 2 500 euros de fioul, j’ai passé une commande de 800 euros de granulés. Et je n’ai pas encore terminé ! C’est largement rentable et l’amortissement se fera assez vite sur 3 à 4 ans. »

Laurent, bénéficiaire d'une chaudière à bois avec Hellio

Le bois : écologiquement neutre

En matière d’avantages, les économies financières sont importantes, mais il faut aussi évoquer l’aspect écologique. Par rapport à des énergies fossiles comme le gaz et évidemment le fuel, le bois est un combustible renouvelable et naturel. Il nécessite une transformation très faible : sa production demande donc peu d’énergie. De plus, en choisissant du bois produit localement, vous pourrez limiter le transport, favoriser la filière nationale et réduire encore plus l’impact environnemental.

Une chaleur douce pour un bon confort thermique

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Plus le bois est sec, et plus il est de qualité pour votre système de chauffage ! Conseil : privilégier un taux d’humidité inférieur à 30 % pour les plaquettes, 20 % pour les bûches et 10 % pour les granulés.

Le chauffage au bois crée une chaleur douce, qui se répartit uniformément dans la maison et qui fournit une agréable sensation aux habitantes et habitants. Cependant, pour un confort thermique optimal, notez que l’isolation est aussi très importante à prendre en compte. Le meilleur chauffage au bois ne pourra pas empêcher le gaspillage d’énergie si votre maison est mal isolée.


Recevez jusqu’à 14 000 € pour changer de chauffage


Les inconvénients du chauffage biomasse

Picto_Pouce_BasLes avantages du bois comme combustible sont incontestables, mais ils ne doivent pas faire oublier ses limites. Le bois, en effet, implique une manutention plus importante et de l’espace pour le stocker.

Beaucoup d’espace de stockage nécessaire

Contrairement à l’électricité ou au gaz naturel, le chauffage au bois nécessite que vous stockiez vous-même le combustible que vous utilisez, généralement dans un réservoir. Il faut donc prévoir un emplacement adapté chez vous, en intérieur ou en extérieur selon le type de bois, et à l’abri de l’humidité. Idéalement, le lieu de stockage ne doit pas se situer trop loin de l’appareil, pour une manutention facilitée au quotidien.

Les chaudières s’accompagnent souvent d’un petit silo accolé, avec en option une version plus volumineuse, à installer dans un grenier par exemple.

Une organisation supplémentaire pour l’achat et le stockage

Si vous vous chauffez au bois, vous devrez donc bien penser à vous approvisionner régulièrement en plaquettes, bûches ou granulés, pour éviter de vous retrouver à court de combustible. C’est un nouveau réflexe à prendre ! Deux options d’achat :

  • Se rendre dans un point de vente et transporter le bois ;
  • Se faire livrer un gros volume par un distributeur.

La première solution implique une certaine condition physique, pas à la portée de tous, notamment des personnes âgées.

Quant au stockage, il est vrai qu’il est assez fastidieux, surtout si vous optez pour des bûches. Les pellets ou les plaquettes présentent l’avantage de pouvoir être conservés dans le réservoir de l’appareil.


Coût et installation d’un système de chauffage au bois

Symbole EurosPour profiter d’un bon rendement en toute sécurité, la qualité de l’installation de votre équipement est très importante. Il est aussi essentiel de bien dimensionner votre appareil, en fonction de vos besoins précis. À ce titre, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel RGE. C’est aussi une condition sine qua non si vous souhaitez profiter de certaines aides financières pour le remplacement d’un chauffage vétuste. Le budget de votre chauffage au bois va donc varier selon le dimensionnement.

L’Ademe propose un barème avec des coûts indicatifs, hors pose, pour vous donner une idée du prix :

  • Chaudière à bûches (combustion inversée) : entre 3 000 et 6 000 €.
  • Chaudière à granulés de bois : 5 000 à 15 000 €.
  • Chaudière à plaquettes : 15 000 à 22 000 €.
  • Insert ou foyer fermé : 1 000 à 5 000 €.
  • Poêle à bûches : 1 000 à 5 000 €.
  • Poêle à granulés : 1 600 à 6 000 €.

À cela s’ajoute le prix de l’installation, à savoir 250 à 1 500 € pour un poêle, un foyer fermé, un insert ou une chaudière non automatique. Il faut compter 2 000 à 3 000 € pour une chaudière automatique.


Les aides pour financer une chaudière bois

main-piece-euro-primeLes appareils de chauffage au bois qui ont le label Flamme verte — gage d’efficacité et de faibles émissions de monoxyde de carbone (CO) et particules fines (PF) — ou qui affichent, a minima, une performance équivalente, peuvent être éligibles à des aides financières. Certaines sont cumulables, et vous permettent ainsi de réduire considérablement la facture.

Coup de pouce Chauffage

Ouvert jusqu’au 31 décembre 2021, le Coup de pouce Chauffage permet d’obtenir une prime, directement versée par les entreprises qui ont signé la charte « Coup de pouce Économies d’énergie ». Cette aide est cumulable avec MaPrimeRénov’ mais pas avec les CEE. Ce coup de pouce prévoit une prime d’au moins 4 000 € pour les ménages modestes et 2 500 € pour les autres, pour le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière performante et à énergie renouvelable.

Les Certificats d’économies d’énergie (CEE)

Bonne nouvelle : les CEE sont cumulables avec les aides du dispositif MaPrimeRénov’. Il s’agit de primes directement versées par les fournisseurs d’énergie, lors de travaux réalisés auprès d’artisans RGE. Ainsi, ces CEE permettent d’obtenir, en moyenne, en plus de MaPrimeRénov’ :

  • Plus de 4 000 € pour une chaudière à granulés ou à bûches ;
  • Plus de 800 € pour un appareil indépendant : poêle à granulés, à bûches, foyer fermé ou insert.

MaPrimeRénov’

Logo_MaPrimeRenov_Horizontale_RVB

Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ remplace définitivement l’ancien CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et les aides de l’Anah du programme « Habiter Mieux agilité ». Tous les ménages peuvent faire une demande pour MaPrimeRénov’ : le montant de l’aide est calculé selon les revenus (profils bleu, jaune, violet ou rose) et le type de travaux de rénovation énergétique réalisés.

En fonction des ressources du foyer, voici les sommes possibles avec MaPrimeRénov’ :

  • Chaudière à granulés : jusqu’à 10 000 €.
  • Poêle à granulés : jusqu’à 3 000 €.
  • Poêle à bûches : jusqu’à 2 500 €.
  • Foyer fermé ou insert : jusqu’à 2 000 €.

Le programme Habiter Mieux sérénité

Si l’installation du chauffage au bois s’inscrit dans une démarche de rénovation énergétique globale, il est possible, pour les ménages les plus modestes, de solliciter l’aide Habiter Mieux sérénité de l’Anah. Les travaux en question doivent permettre un gain énergétique d’au moins 35 %.

L’aide financière se présente ainsi :

  • Pour les ménages aux ressources très modestes : 50 % du montant des travaux (HT), dans la limite de 15 000 € + la prime Habiter Mieux, jusqu’à 10 % du montant et plafonnée à 3 000 €.
  • Pour les ménages modestes : 35 % du montant des travaux (HT), jusqu’à 10 500 € + la prime Habiter Mieux, de l’ordre de 10 % dans la limite de 2 000 €.

Alors, vous passez quand au bois ?

Picto_fioul-Bidon_FeuMalgré toutes ces incitations, une enquête réalisée par Hellio et FioulRéduc en mars 2021 montre que près d'une personne chauffée au fioul sur deux souhaite conserver cette énergie de chauffage. La raison évoquée est simple : « Ma chaudière au fuel fonctionne bien, pourquoi la changer ? ».

En revanche, Agathe, une habitante alsacienne, n'a pas regretté son choix. Après des années au fioul, elle a choisi de passer au chauffage au bois, avec une chaudière automatique à granulés.

person-agathe« Ma chaudière fioul était ancienne. De plus, le combustible en soi me dérangeait. Avoir du pétrole à la maison ne me convenait pas ! Entre l’odeur désagréable et le fait de contribuer à la pollution de la vallée, je voulais vraiment changer pour une chaudière plus respectueuse de l’environnement. »

Agathe, bénéficiaire d'une chaudière à granulés avec Hellio


Convaincu par le chauffage au bois ?


Tags associés : Conseils, Chauffage, Bois

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie