Remplacement de chaudière : pourquoi et comment faire ?

Rédigé par Antoine
07 janv. 2021
Temps de lecture : 4 min
remplacement chaudière granulés

Le remplacement d’une ancienne chaudière permet à la fois de gagner en confort et de réaliser des économies sur votre facture d’énergie. Au fil des années, les équipements évoluent et deviennent de plus en plus performants, tout en consommant moins. Chaudière à bois, chaudière à condensation : quel appareil choisir ? Qu’avez-vous à y gagner ? Hellio vous présente les bonnes raisons de changer de chaudière.


Besoin d’aide pour remplacer votre chaudière ? Les experts Hellio vous accompagnent


Pourquoi remplacer sa chaudière ?

Parmi les consommations énergétiques d’un foyer, le chauffage représente 66 % et la production d’eau chaude 11 % (source : Ademe). Votre chaudière joue donc un rôle important dans votre budget d’énergie.

Les vieilles chaudières : des appareils coûteux et polluants

L’INFO HELLIO :

L’entretien des chaudières à bois, à gaz et à fioul est obligatoire une fois par an. Cette opération est importante pour maintenir votre appareil en bon état de marche et pour optimiser ses performances.

Aujourd’hui, pour réaliser des économies, il est recommandé de se tourner vers des appareils qui utilisent moins de combustibles ou qui font appel à des énergies renouvelables. Le changement d’une chaudière fioul ou gaz d’ancienne génération pour une chaudière à haute performance énergétique présente l’avantage de mieux respecter l’environnement : ces nouveaux appareils consomment moins et rejettent ainsi moins de CO2 dans l’air. De votre côté, c’est aussi une formule gagnante : vous pouvez réaliser des économies sur votre facture.

Tout savoir sur l’interdiction progressive de certaines chaudières

Progressivement, les chaudières de nouvelle génération remplacent les anciennes. Depuis 2018, les chaudières à basse température de type B1 sont interdites à la vente. Les chaudières à fioul sont aussi dans le collimateur du gouvernement : leur installation et leur remplacement seront interdits à partir du 1er janvier 2022. La norme RE 2020 prévoit également d’interdire dès 2021, dans le cadre de la construction de maisons individuelles, l’utilisation exclusive du gaz comme moyen de chauffage. Une interdiction qui sera étendue en 2024 aux logements collectifs.

Mise à jour : finalement, l'interdiction des chaudières gaz entrera en vigueur en 2022, suite au retardement de la norme RE2020.

LE CHIFFRE HELLIO : 25 à 30 %

C’est l’économie d’énergie que vous pouvez espérer en remplaçant une chaudière vieille de 25 ans par une chaudière à condensation de dernière génération.


Quelle énergie choisir pour sa nouvelle chaudière ?

Choisir une nouvelle chaudière amène à s’interroger sur le type d’énergie que votre appareil va utiliser. Aujourd’hui, cette décision doit être motivée par des enjeux à la fois écologiques et économiques. L’objectif est ici de limiter l’utilisation des ressources fossiles — donc épuisables — ou bien de recourir à une énergie renouvelable.

Les énergies à bannir

Remplacer votre chaudière, c’est l’occasion d’abandonner un combustible polluant et coûteux pour passer à une énergie plus verte. Le fioul est à proscrire dans le cadre d’une rénovation énergétique : d’une part parce que son prix fluctue énormément ; d’autre part parce qu’il s’agit d’une énergie fossile qui rejette de nombreuses substances polluantes lors de sa combustion. C’est aussi le cas du charbon qui émet du monoxyde de carbone. Les chaudières à gaz d’ancienne génération, c’est-à-dire à basse température, ne sont pas non plus recommandées pour une rénovation énergétique.

Pleins phares sur les énergies d’avenir

Parmi les modèles de nouvelle génération, les chaudières à condensation ou à bois sont donc logiquement en tête de liste. La première permet d’optimiser les résultats de la combustion, tandis que la deuxième utilise une énergie renouvelable, moins polluante.

La chaudière à bois

chaudiere granulés LokiLa chaudière à bois fait effectivement partie des moyens de chauffage les plus économiques et les plus écologiques. Son fonctionnement est sensiblement le même que celui d’une chaudière à fioul ou à gaz, au détail près qu’il nécessite un combustible renouvelable : le bois. Ce dernier représente aujourd’hui l’énergie la moins chère pour se chauffer (sous forme de pellets ou de bûches).

En matière de développement durable, c’est aussi l’équipement le moins polluant : le bois a en effet un bilan carbone neutre, et la filière française est en plein essor. Vous pouvez donc, par exemple, remplacer votre chauffage fioul par une chaudière à granulés de bois ou à bûches.

La chaudière à condensation

chaudiere gaz condensation VitodensCet appareil a un fonctionnement différent de la traditionnelle chaudière à gaz. En effet, la chaudière à condensation va récupérer la chaleur présente dans les fumées de combustion et la renvoyer dans le circuit de chauffage.

De cette façon, il est possible de réduire jusqu’à 35 % la consommation d’énergie. Le rendement de la chaudière gaz à condensation dépasse souvent 100 %. Il faut aussi noter que le gaz reste une énergie plus accessible que l’électricité.

La pompe à chaleur air-eau

pompe à chaleur Daikin Saunier Duval Viessmann HellioLes « PAC » séduisent de plus en plus par leurs performances et leur consommation d'énergie renouvelable. En effet, elles utilisent les calories présentes dans l'air pour chauffer l'eau du circuit.

L'élément le plus important à prendre en considération : le dimensionnement de la pompe à chaleur. Chaque logement a ses caractéristiques (localisation, taille, nombre d'occupants...), ce qui rend indispensable une étude des besoins. Tous ces facteurs déterminent la puissance nécessaire et idéale de l'équipement à installer.

Et pourquoi pas un système hybride ?

Pour faire des économies de combustible, il est aussi possible d’opter pour une chaudière complétée par une pompe à chaleur (PAC). Cette installation hybride est une alternative pour continuer à utiliser votre chaudière encore en état de marche, tout en optimisant votre consommation d’énergie. Dans ce cas, la chaudière prendra le relais de la PAC au-delà d’une certaine température fixée par l’installateur, et continuera à produire l’eau chaude sanitaire.


Installez une chaudière bois ou gaz prise en charge jusqu'à 90 % avec Hellio !


Les aides pour le remplacement d’une chaudière fioul ou d’une ancienne chaudière

L’installation d’une nouvelle chaudière à haute performance énergétique représente un certain coût. En comptant la rémunération de la main d'œuvre, les éventuelles opérations de mise en conformité et bien sûr le nouvel équipement, le prix du remplacement de chaudière se chiffre en milliers d’euros.

Le gouvernement vous accompagne dans votre transition grâce à différentes aides. Les dispositifs étant en évolution permanente, auxquels pouvez-vous prétendre ? Voici les aides de l’État possibles en 2021 pour le financement de votre prochain chauffage :

    • Logo MaPrimeRénov' HellioMaPrimeRénov’ : depuis le 1er janvier 2020, une nouvelle aide a été mise en place qui regroupe l’ancien CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) et le programme Habiter mieux Agilité de l’Anah. La prime est accessible à tous les ménages propriétaires et son montant est calculé selon les ressources du demandeur — entre autres critères.
    • La prime « Coup de pouce Chauffage » : elle est financée par les fournisseurs d’énergie signataires d'une charte rédigée par les pouvoirs publics. Disponible jusqu’au 31 décembre 2021, le montant de cette prime à la conversion dépend des revenus et du type de chaudière posée.
L’ASTUCE HELLIO :

Hellio met à votre disposition tout son réseau d’artisans RGE pour installer une nouvelle chaudière prise en charge jusqu’à 90 %. En changeant votre système de chauffage, vous augmentez le confort thermique de votre logement et vous réduisez vos factures, le tout en profitant au mieux des primes.

  • L’éco-prêt à taux zéro : ouvert jusqu’en 2021, ce dispositif proposé par les établissements bancaires signataires d'une convention vous permet de financer votre rénovation grâce à un prêt sans intérêts (pris en charge par l’État).

Attention : le dispositif « Chaudière à 1 € » n’existe plus. La prise en charge à 100 % n’est effectivement plus possible : le plafond de financement culmine désormais à 90 %, ce qui reste très incitatif !


Un projet de remplacement de chaudière gaz ou fioul ? Faisons le point ensemble !


Tags associés : Travaux, Chauffage

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie