Entretien d'une chaudière : 5 questions pour tout savoir

Rédigé par Antoine
09 déc. 2020
Temps de lecture : 4 min
entretien chaudière

Au gaz, au fioul, au bois ou au charbon, une chaudière doit être entretenue régulièrement pour garantir votre sécurité et celle de tous les occupants de l'habitat. Mais quand et comment se lancer dans l’entretien de sa chaudière ? À combien cela revient-il ? Hellio vous aide à y voir plus clair dans le monde complexe de cet équipement de chauffage, avec ces cinq questions-réponses.


Installez une nouvelle chaudière plus économe et écologique avec Hellio



1. L’entretien d’une chaudière est-il obligatoire ?

Depuis 2009, l’entretien de votre chaudière est obligatoire. Il doit être réalisé au moins une fois par an par un professionnel qualifié.

Mais pourquoi une telle obligation ? Principalement pour votre propre sécurité. Une chaudière non entretenue peut dégager un gaz très dangereux : le monoxyde de carbone. Indolore et incolore, ce gaz provoque des nausées, des maux de tête et des vertiges. En cas de trop forte inhalation, il peut même être mortel. C’est la principale raison de l’obligation de l’entretien des chaudières chez les particuliers et dans les copropriétés.

Les règlements sanitaires départementaux précisent les modalités quant à l'entretien, au nettoyage et au ramonage des conduits de fumées. Exemple :

« Les appareils de chauffage, de production d'eau chaude ou de cuisine individuels, ainsi que leurs tuyaux de raccordement doivent être à l'initiative des utilisateurs, vérifiés, nettoyés et réglés au moins une fois par an et plus souvent si besoin est, en fonction des conditions et de la durée d'utilisation. »

Article 31-6 du règlement sanitaire départemental de Paris

Cette obligation concerne donc de nombreux équipements :

  • Les chaudières au fioul, au gaz, au bois, au charbon ou utilisant plusieurs combustibles,
  • Les pompes à chaleur,
  • Les appareils de chauffage avec ventilation,
  • Les modèles d'appoint comme les foyers, inserts ou poêles à bois.
LE CHIFFRE HELLIO : ¾

C’est la proportion d’intoxications domestiques au monoxyde de carbone qui sont liées à une chaudière, un radiateur ou un chauffe-eau, selon les données de Santé Publique France.


2. Qui doit prendre en charge cette procédure ?

L’ASTUCE HELLIO :

Conservez précieusement votre attestation d’entretien ! Lorsque le chauffagiste effectue la maintenance de votre chaudière, il doit vous remettre une attestation au plus tard 15 jours après. Ce document mentionne tous les points contrôlés ; en cas de sinistre, il vous sera demandé par votre assurance. Pensez donc à le conserver dans un endroit sûr et à en faire une copie numérique.

Pour les habitations individuelles, l’entretien de la chaudière est à la charge du locataire (sauf si le bail précise l’inverse) ou du propriétaire occupant. Dans le cas d’un chauffage collectif, cette démarche doit être accomplie par le propriétaire ou par le syndicat des copropriétaires.

Si vous n’avez pas effectué l’entretien obligatoire, vous ne recevrez pas d’amende. En revanche, si vous êtes locataire, le propriétaire est en droit de retenir le montant de cet entretien sur votre dépôt de garantie. De surcroît, quelle que soit votre situation, en cas d’incendie ou d’accident lié à ce manque d’entretien, votre assurance habitation peut refuser de vous indemniser.


3. Quels sont les avantages à entretenir sa chaudière ?

Au-delà de son avantage pour votre sécurité, l’entretien d’une chaudière comporte plusieurs intérêts.

Une durée de vie allongée et des pannes évitées

Lors de l’entretien de votre appareil, le technicien effectue plusieurs opérations de contrôle mais aussi un nettoyage des différents composants. C’est ce nettoyage qui permet, entre autres, d’allonger la durée de vie de votre chaudière et d’éviter les pannes qui sont souvent dues à des pièces encrassées ou entartrées.

L’INFO HELLIO :

Comment se déroule la visite annuelle ? Selon la procédure standard, le technicien vérifie d’abord l’état général de la chaudière, il la nettoie et vérifie ses réglages. Ensuite, il évalue les performances énergétiques de l’appareil et les éventuelles émissions de polluants. Enfin, il mesure le taux de monoxyde de carbone dans votre logement pour être certain qu’il n’y ait pas de fuite de ce gaz très dangereux.

Une meilleure performance énergétique

Cerise sur le gâteau : l’entretien annuel de votre chaudière permet d’optimiser son fonctionnement et donc ses performances énergétiques. Selon l’Ademe, une chaudière bien entretenue, c’est 8 à 12 % d’économies d’énergie sur l’année !


Faites jusqu’à 50 % d’économies d’énergie en remplaçant votre vieille chaudière !


4. Quel est le prix d’un entretien de chaudière ?

En moyenne, l’intervention d’un technicien pour l’entretien annuel coûte 100 euros. Certains professionnels proposent également des contrats de maintenance allant jusqu’à 200 euros environ, incluant les entretiens annuels et des interventions en cas de panne.

Ces prix dépendent cependant du modèle de votre chaudière. Les appareils au fioul, par exemple, peuvent faire grimper la facture jusqu’à 250 euros pour une visite annuelle (source : ADEME). Quant aux pompes à chaleur, comptez également entre 150 et 300 euros. À l’inverse, l’entretien des chaudières biomasse dépasse rarement les 150 euros. Les chaudières gaz s’adjugent la première place, avec un coût d’entretien généralement en dessous de 130 euros.

En choisissant une chaudière à bois ou à gaz avec Hellio, vous quittez donc votre ancienne chaudière au fioul pour un modèle qui vous coûte moins cher à l’entretien !


5. Comment entretenir sa chaudière tout au long de l’année ?

Un entretien régulier ne fait pas tout. La durée de vie de votre chaudière peut être allongée grâce à de petits gestes tout au long de l’année.

  • En hiver, activez le mode hors-gel dès que vous vous absentez quelques jours. Ce mode garde l’eau de la chaudière à une température minimale et évite la surconsommation tout en limitant l’apparition du gel dans votre appareil.
  • Toute l’année, évitez de régler votre chaudière sur sa température maximale, au risque de faire grimper votre facture d’énergie. Si vous avez froid chez vous, pensez à vérifier l’état de votre isolation. Par ailleurs, Hellio vous rappelle que la température idéale d’un logement ne dépasse pas 21 °C dans les pièces à vivre !
  • Équipez votre chaudière d’un thermostat. Connecté à votre téléphone ou muni d’un simple boîtier de contrôle, cet équipement vous permet d’adapter le réglage de votre chaudière à votre utilisation réelle, et donc de réduire vos dépenses énergétiques inutiles. Grâce au Coup de pouce Thermostat, les propriétaires ont la chance de recevoir 150 €, sous conditions, pour acquérir ce dispositif de pilotage.

Grâce aux nombreuses aides, votre nouvelle chaudière est prise en charge jusqu’à 90 % !


Tags associés : Conseils, Chauffage

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie