Installer un poêle à granulés : un projet encouragé et avantageux

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 06 sept. 2021
Temps de lecture : 5 min
poêle à granulés

Le poêle à granulés – aussi appelé poêle à pellets – rencontre actuellement un grand succès. Écologie, économies, design… Hellio vous explique tous les atouts de ce mode de chauffage d’appoint pratique et très tendance. Profitez-en : il existe des incitations financières encadrées par l'État, pour encourager l'installation d'un poêle dans votre logement.


Besoin d’installer une nouvelle chaudière en profitant des primes ?


Le poêle à granulés sur le devant de la scène

Au cours des dernières années, les prix de l’énergie n’ont cessé de grimper. Le tarif de l’électricité a ainsi bondi de 30 % en l’espace de 20 ans, selon l’Insee. Les Français et les Françaises se tournent donc désormais vers des énergies plus économiques pour se chauffer. Notamment, vers le bois. C’est dans ce contexte que les poêles font leur grand retour.

Picto_Courbe_Graphique_HausseBien plus performants que les poêles d’antan réputés énergivores, ils combinent désormais performance et économies d’énergie. Modèle le plus vendu : le poêle à pellets (ou à granulés de bois). Pour preuve, 150 000 unités ont été écoulées rien que sur l’année 2019, soit 18 % de plus que les poêles à bûches (source : étude Observ’ER). On constate une légère baisse en 2020, mais le contexte sanitaire difficile rend l'analyse difficile et peu propice au dramatisme.


Poêle à granulés : un fonctionnement simple pour plus de confort

Le fonctionnement du poêle à granulés est très simple. Un brûleur est alimenté en combustible soit de façon manuelle, soit automatiquement lorsqu’il est raccordé à un silo avec vis sans fin. Ainsi, du bois est propulsé dans l’appareil dès qu’un manque est détecté.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Vous souhaitez déterminer la puissance thermique de votre poêle à granulés ? En règle générale, 1 kW permet de chauffer 10 m2. La plupart des chauffages du marché proposant de 7 à 12 kW de puissance, vous pourrez ainsi chauffer des espaces entre 70 et 120 m2.

Plus « propres » que les poêles à bûches (sans parler des sacs de pellets bien plus faciles à transporter), ces modèles génèrent moins de cendres et sont plus pratiques à allumer. En effet, les granulés s’enflamment instantanément, grâce à un système électronique. De plus, avec un ventilateur couplé à un système de régulation électronique, la chaleur est diffusée rapidement et avec précision, à la température souhaitée.

Pour les appareils les plus complets, des plages horaires de fonctionnement peuvent être programmées. Par exemple, quelques heures avant le réveil, le retour du bureau ou après les vacances. De quoi vous garantir un maximum de confort au quotidien.


Quels avantages à ce mode de chauffage au bois ?

Des économies d’énergie

picto-baisse-depensesOpter pour un poêle à granulés, c’est aussi faire le choix des économies d’énergie. Ce mode de chauffage utilise en effet le bois, combustible le moins cher du marché, loin devant le fioul et le gaz. En outre, son coût demeure relativement stable depuis de nombreuses années.

Les pellets offrent par ailleurs davantage de performance que les bûches. Leur pouvoir calorifique (leur puissance de combustion) est compris entre 4,6 kWh de PCI/kg et 5,3 kWh de PCI/kg, contre 3,8 kWh de PCI/kg pour le bois traditionnel.

✓ Un mode de chauffage respectueux de l’environnement

Écologique et performant, le poêle à bois répond aux exigences actuelles en matière de maîtrise d’énergie. C’est pourquoi il est souvent choisi pour chauffer les maisons BBC (bâtiment basse consommation). En particulier si l’appareil fait partie de la catégorie des poêles labellisés Flamme Verte 7 étoiles, au rendement supérieur et aux émissions de poussières et monoxyde de carbone minimes.

De plus, il a l’avantage d’utiliser une ressource renouvelable, le bois, contrairement aux solutions de chauffages basées sur des énergies fossiles comme le fioul. D’ailleurs, beaucoup de granulés proviennent de France, où la filière croît fortement. Acheter français est une bonne façon de soutenir l'activité locale !

✓ Des modèles design

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Certains poêles dits « mixtes » ou « hybrides » utilisent à la fois les bûches et les granulés de bois. Lorsque vous êtes présent, vous remplissez l’appareil de bûches ; tandis qu’en votre absence, les granulés prennent le relais automatiquement.

Enfin, opter pour ce mode de chauffage, c’est aussi faire un choix esthétique et confortable. Qu’il soit rectangulaire, rond ou encore doté d’une vaste surface vitrée, un poêle à granulés design est un objet déco à part entière, capable de donner du cachet à votre intérieur. Les fabricants proposent même de superbes poêles à granulés suspendus, qui libèrent de l’espace au sol et garantissent une belle vision du feu.


Demandez votre prime chauffage sur Hellio


Quels sont les inconvénients du poêle à granulés ?

Une seule pièce chauffée

Bien que quelques modèles soient désormais raccordables à un système de parquet chauffant ou d’eau sanitaire, la grande majorité des poêles à granulés du marché sont conçus pour ne chauffer qu’une seule pièce, en appoint donc. Des chauffages supplémentaires sont à prévoir, notamment dans les chambres.

Des poêles parfois bruyants

Par ailleurs, certains appareils font un peu de bruit. Pour éviter toute nuisance, privilégiez un poêle à convection naturelle plutôt qu’un appareil à soufflerie, plus bruyant.

Un entretien régulier obligatoire

Enfin, contrairement à la plupart des poêles à bûches, les poêles à granulés de bois fonctionnent électroniquement, et sont donc potentiellement sujets aux pannes. Pour les éviter, privilégiez un appareil de qualité et veillez à respecter les normes en matière d’entretien comme pour une chaudière, telles que le ramonage et la visite technique annuelle. Veillez aussi à nettoyer régulièrement votre appareil, en éliminant notamment les poussières sur l’échangeur, les creusets et les parties extérieures.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 20 %

Ce sont, selon l’Ademe, les économies en chauffage que vous pouvez réaliser grâce à un thermostat programmable, généralement intégré à votre poêle à granulés. Celui-ci s’adapte ainsi au plus près de vos besoins, pour une consommation d’énergie optimisée. Autre possibilité : opter pour un thermostat externe connecté et piloter l’équipement à distance, depuis votre smartphone.


Installation d’un poêle à granulés : prix et coût annuel

La gamme de poêles à granulés disponible sur le marché est particulièrement vaste, et ces équipements se déclinent à tous les prix.

Symbole Euros

Ainsi, comptez entre 800 et 1 000 € pour un poêle à granulés pas cher. Les gammes supérieures sont accessibles aux alentours de 2 500 à 5 000 €. Quant aux modèles les plus perfectionnés, design et connectés, ils sont proposés à partir de 6 000 - 7 000 €.

Le prix d’un sac de pellets de 15 kg est, quant à lui, compris entre 3,50 € et 5 €. Vous consommerez autour de 2 tonnes de pellets durant la saison de chauffe, soit un coût annuel d’environ 500-600 € au total (bien sûr, ce chiffre varie selon la région, la rudesse des hivers ou encore le degré d’isolation de votre habitat). À cela, il faut ajouter la consommation électrique de votre poêle à pellets, qui est d’environ 1 kW par jour, très faible donc.


Existe-t-il des primes à l’installation d’un poêle à granulés ?

main-piece-euro-primeLe poêle à pellets étant parmi les modes de chauffage les plus éco-responsables, sa pose est encouragée par l’État. Différentes aides financières sont accessibles, parmi lesquelles la prime « Coup de pouce Chauffage » au sein du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Cette aide est versée en contrepartie du remplacement d’un chauffage énergivore par un poêle plus moderne, présentant une meilleure efficacité énergétique.

Si vous troquez un équipement indépendant de chauffage à charbon ou au fioul contre un chauffage aux granulés de bois très performant, vous pouvez ainsi bénéficier d’une prime de 500 ou de 800 €, selon vos revenus. Ce coup de pouce Chauffage est cumulable avec les dispositifs MaPrimeRénov’, l’écoprêt à taux zéro et la TVA réduite à 5,5 %.

Par ailleurs, si la pose d’un poêle à granulés est couplée à d’autres travaux qui permettent au total un gain énergétique de 35 % ou plus, vous pourrez alors prétendre à la subvention de l’ANAH Habiter Mieux sérénité. Celle-ci couvre 35 % à 50 % du coût des travaux HT. Une solution à étudier si vous envisagez des travaux de rénovation globale, avec une solution de chauffage plus performante !


Avec Hellio, déduisez les aides directement sur votre devis !


Tags associés : Travaux, Chauffage, Bois

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie