Tout comprendre sur la maison passive

Rédigé par Véronique
Mis à jour le 25 août 2021
Temps de lecture : 5 min
maison passive avec panneaux solaires

Imaginez une maison dans laquelle vous pouvez quasiment vous passer de chauffage en hiver. L’été, sans ouvrir les fenêtres, il y règne en permanence une douce fraîcheur. Dans ce foyer, quand arrive la facture d’électricité, pas de grosse surprise ! Le parti a été pris : isolation thermique et ventilation performantes, eau chaude solaire, appareils électroménagers de classe A pour une consommation énergétique extrêmement basse. Entrez avec Hellio dans le monde de la conception bioclimatique, celui de la maison hyper économe en énergie : la maison passive.


Isolez ou changez de chauffage en toute sérénité avec Hellio


Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Il ne faut pas se fier à la première impression. Derrière un nom bien peu engageant et surtout peu dynamique, se cache la promesse de la maison championne en économies d’énergie.

picto-maison-deux-fleches-bleuEn effet, grâce à un bâti pensé de manière globale et optimale, la maison passive est l’habitation aux performances thermiques inégalées à ce jour. Elle offre un confort thermique idéal tous les jours et tout au long de l’année. L'exact opposé d'une passoire énergétique donc.

Alors pourquoi ce terme « passif » pour un tel bâtiment ? Simplement, parce que dans le concept passif, la chaleur dégagée à l’intérieur de la maison par les habitants et les appareils électriques combinée à celle diffusée à l’extérieur par le soleil suffisent aux besoins de chauffage en hiver. En été, une isolation et une ventilation de qualité exemplaire permettent d’avoir un intérieur frais.

Les critères d’un bâtiment passif

Fruit de la collaboration de scientifiques germano-suédois, le concept de maison passive est apparu dans les années 1990. Théorisé, il a donné naissance au label Passivhaus (« maison passive » en allemand), référentiel international qui permet d’en définir les critères :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh par m2 et par an ;
  • Une consommation totale en énergie primaire (électroménager, appareils électriques, etc.) inférieure à 120 kWh par m2 et par an ;
  • Une perméabilité à l’air inférieure ou égale à 0,6 par heure sous 50 pascals de différence de pression ;
  • Une fréquence de surchauffe (> 25 °C à l’intérieur) inférieure à 10 % durant l’année.

Ces quatre critères servent de plus en plus de base pour établir la réglementation thermique des bâtiments (la nouvelle RE2020 s'en rapproche, sans toutefois généraliser l'obligation aux logements neufs).

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 90 %

C’est le pourcentage d’économies d’énergie qu’il est possible de réaliser au sein d’une maison passive par rapport une maison traditionnelle. De plus, une maison passive demeure jusqu’à 4 fois moins énergivore qu’une maison neuve du label BBC (Bâtiment basse consommation selon la RT2012), déjà performante.

picto-label-check-bleuEn France, l’association Maison Passive est le seul organisme certificateur habilité à délivrer le label Bâtiment passif (Passivhaus).


Hellio vous aide à baisser vos factures énergétiques


Les caractéristiques d’un bâtiment passif

Si l’obtention du label repose sur des critères à atteindre, le respect de caractéristiques spécifiques aux constructions passives participe à tendre vers cette labellisation.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Construire passif, c’est faire le bon compromis entre les matériaux naturels biosourcés (le bois par exemple) et des matériaux synthétiques, pour avoir la plus basse consommation énergétique possible. La construction passive privilégie les matériaux synthétiques avec une isolation optimale aux matériaux biosourcés avec une isolation approximative. Cependant, vous pourrez toujours végétaliser votre toit ou opter pour l’installation ou l’utilisation d’énergies renouvelables ; autant de choix qui renforcent votre démarche écologique.

  • Le site de construction : privilégier un terrain où le bâtiment sera dégagé, non exposé aux vents et éviter de construire sur une pente descendant vers le nord.
  • La forme du bâtiment : compacte sans décrochements pour éviter les ponts thermiques, rectangulaire et allongée. Le toit doit être légèrement incliné dans les sens des vents pour éviter le refroidissement en hiver, et conçu avec des dépassements et des couleurs claires pour pallier aux surchauffes l’été.
  • L’orientation du bâtiment : avoir le plus de surface possible orientée sud et ainsi bénéficier du chauffage solaire. Il est également important d’utiliser comme radiateur naturel les surfaces vitrées réchauffées par le soleil.
  • Le positionnement des pièces est également stratégique. Au nord, on veillera à mettre les pièces qui n’ont pas besoin de chauffage comme le garage, la buanderie, les toilettes. Au sud, on placera les pièces de vie nécessitant un ensoleillement maximum comme le salon, la salle à manger ou la cuisine. Enfin, les chambres à l’est n’emmagasineront pas la chaleur du soleil couchant.
  • L’isolation thermique : enjeu majeur du bâtiment passif pour une inertie thermique et une étanchéité à l’air optimales. Les ponts thermiques sont les bêtes noires d’une bonne isolation et la conception passive va en faire la chasse. Isolation des murs extérieurs, double ou triple vitrage, isolation du toit, de la dalle de sol et des murs en contact avec le sol : tout y passe.
  • La ventilation (VMC) double flux avec récupération de chaleur : ce système de ventilation permet de récupérer 75 % de la chaleur dégagée à l’intérieur du bâtiment en hiver par les occupants et les appareils électriques, pour réchauffer l’air entrant. À l’inverse en été, la fraîcheur de l’air intérieur est transmise à l’air chaud extérieur avant qu’il pénètre dans le bâtiment.

Les avantages d’une maison passive

picto-bulle-check-bleuDès lors que votre bâtiment aura coché chacune de ces caractéristiques, il sera :

  • Écologique car moins émetteur de gaz à effet de serre et équipé en énergies renouvelables (par exemple un chauffe-eau solaire !) ;
  • Économe en énergie car jusqu’à 90 % moins gourmand qu’une maison traditionnelle, synonyme de factures en baisse ;
  • Confortable car moins soumis aux variations de température et protégé des bruits extérieurs avec les double voire triple vitrages des parois vitrées.

Enfin au sein d'une telle habitation, il règne une atmosphère saine, sans moisissures ou odeurs d’humidité. En outre, l’utilisation de matériaux de haute qualité confère à ce type de biens (encore rares sur le marché) une valeur immobilière élevée.

Comparatif entre une maison RT 2012 et une maison labellisée Passivhaus

Le site www.conseils-thermiques.org a dressé un bilan en matière d’efficacité énergétique entre ces deux types de logements performants. Résultat : une facture divisée de moitié pour le second !

Critères

RT 2012

Maison passive

EXIGENCES

Consommation

50 kWh/m2/an

15 kWh/m3/an

Étanchéité à l’air

0.6 m3/h/m²

0.6 m3/h/m²

Certification

RT 2012

Passivhaus

Conception bioclimatique

Facultative

Obligatoire

BÂTI

Isolation des murs

Intérieure

Extérieure

Épaisseur

15 à 20 cm

20 à 30 cm

Isolation du sol

15 cm

20 à 25 cm

Isolation des combles

25 à 40 cm

40 cm

Fenêtres

Double vitrage

Triple vitrage

SYSTÈMES

Ventilation

Simple flux

Double flux

Chauffage

Principal

Appoint

Eau chaude

Solaire ou thermodynamique

ASPECTS PRATIQUES

Confort hiver

Bon

Excellent

Confort d’été

Aléatoire

Excellent

Factures d’énergie

1 000 €

500 €

Prix TTC au m2

1 300 à 1 700 €

1 500 à 2 000 €


La rénovation, une alternative à la construction passive ?

Est-on obligé de construire pour prétendre à une maison passive ? Peut-on s’inscrire dans une démarche d’habitation ultra-économe en énergie en rénovant les bâtiments existants ?

picto-label-check-bleuLe débat a abouti à la création du label Enerphit. En effet, si réduire des ponts thermiques, isoler des façades, changer des appareils électriques énergivores contre des appareils à haute performance énergétique est possible, changer l’emplacement, l’orientation et l’architecture (déterminant dans la bioclimatique) d’un bâtiment construit s’avère impossible.

Cependant, les enjeux de la transition énergétique et le parc immobilier vieillissant offrent de multiples possibilités de projets de rénovation, voire de réhabilitation, s’inscrivant dans une dynamique de performance énergétique. Ces travaux demandent un niveau particulier de qualité qu’il convient de mettre en œuvre pour, sans pour autant l’atteindre, se rapprocher de l’exigence passive.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur les logements passifs, Hellio vous recommande le site officiel de l’association Maison Passive et celui de l’institut du bâtiment passif Passivhaus.

Le label Enerphit est une déclinaison du label Passivhaus qui permet de cadrer et de certifier les travaux de rénovation passive. Ainsi, les normes concernant la fréquence de surchauffe et la consommation totale d’énergie à l’année restent les mêmes que pour la construction passive. Les deux autres sont revues à la baisse :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 25 kWh par m2 et par an ;
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe inférieure ou égale à 0,6 volume par heure (avec une tolérance allant jusqu’à 1 volume par heure) ;

Lutter contre la précarité énergétique

Picto_Maison_EchafaudagesCette démarche d'assouplissement vise à encourager toutes les initiatives de bio-rénovation qui concourent aux économies d’énergie. Une incitation indispensable au vu de la consommation du parc résidentiel, et de ses rejets de gaz à effet de serre. Il s'agit en effet d'un des secteurs les plus énergivores en France, avec les transports. Les passoires thermiques et la précarité de leurs occupants nécessitent des mesures fortes en matière de rénovation et de financement.

Sans aller jusqu'à obtenir une maison passive, des actions sur l'isolation et un remplacement de chaudière suffisent — lorsqu'effectués par des professionnels compétents —, à diminuer efficacement les dépenses énergétiques. De la visite technique au financement, les équipes d’Hellio vous conseillent, vous assistent et vous accompagnent dans votre projet.


Avec Hellio, réalisez vos travaux d’efficacité énergétique


Tags associés : Conseils

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie