Guide pratique pour économiser de l’énergie dans votre maison

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 29 oct. 2021
Temps de lecture : 5 min
économiser de l’énergie dans une maison

Vos factures d’énergie grimpent et plombent votre budget ? Chauffage, eau chaude, éclairage, appareils électroniques... Tout ceci consomme et coûte cher à la fin du mois ! Dans le séjour, la chambre ou la salle de bains, adoptez les bons réflexes pour faire des économies d’énergie à la maison. Voici quelques conseils pratiques avec Hellio.


Un chauffage énergivore ? Hellio vous aide à réduire vos factures


infographie-essentiel-retenir-hellio-particulier-economiser-energie-maison

Hausse des prix de l'électricité : économiser l’énergie devient essentiel

Selon l’Ademe, un ménage consacre en moyenne 8,5 % de son budget à sa facture énergétique. Cela représente un montant de 2 900 € par an ! Avec l’augmentation des tarifs réglementés d’électricité (que le gouvernement va tenter de freiner en 2022), cela risque de ne pas évoluer dans le bon sens.

Picto_Courbe_Graphique_HausseCertes, la part du budget familial consacrée au chauffage diminue d’année en année, notamment grâce à la rénovation des logements. Mais en parallèle, la consommation d’électricité ne cesse d’augmenter. Celle-ci s’est en effet accrue de 40 % depuis 1990, toujours selon l’Ademe ! Smartphones, ordinateurs, TV HD, enceintes connectées, appareils de cuisine intelligents… aujourd’hui, chaque foyer possède plus d’une centaine d’équipements électriques ! Des appareils que vous pouvez utiliser sans faire exploser votre budget, en respectant tout simplement quelques bons réflexes et éco-gestes dans chaque pièce.


Économies d'énergie dans le séjour de la maison

Des multiprises et prises programmables

Pour minimiser la consommation en kWh des différents appareils électriques présents dans le séjour tels que la TV ou la box internet, investissez dans une multiprise à interrupteur. Coûtant entre 5 et 15 € (source : Ademe), cet accessoire vous permet d’éteindre en un seul geste tous vos appareils en veille. Car contrairement aux idées reçues, ceux-ci consomment toujours de l’énergie tant qu’ils ne sont pas arrêtés.

picto-prise-electriqueEt pour maximiser les économies, optez pour une prise électrique programmable à minuterie. Avantage : la mise en arrêt ou en marche de vos appareils électriques est ainsi automatisée.

Autre équipement à tester et adopter : le wattmètre. Vendu 20 € environ, il vous indique la consommation de chaque appareil électrique. De cette manière, vous ciblez vos actions sur les équipements les plus énergivores !

Des rideaux qui isolent du froid

picto-fenetre-nuitL’hiver, pour éviter d’utiliser des radiateurs d’appoint électriques ou au gaz particulièrement énergivores, pensez à doter vos fenêtres et baies vitrées de rideaux épais, que vous fermez la nuit. Agissant comme un coupe-froid, ces rideaux évitent les courants d'air et conservent davantage la chaleur qui émane des chauffages.

Des éclairages LED économes en énergie

Picto_Ampoule_LedCôté éclairage, troquez vos ampoules classiques (halogène ou même basse consommation) contre des LED qui consomment peu d’électricité et éclairent pendant environ 40 000 heures. De plus, les LED offrent une meilleure résistance aux chocs, ce qui contribue à leur longévité !

Thermostat programmable : l’allié de vos économies d’énergie

Vendu entre 60 et 250 €, le thermostat programmable vous permet d’économiser sans y penser dans toutes les pièces de la maison. Cet appareil peut réduire jusqu’à 15 % vos factures, ce qui représente par exemple une économie d’énergie de 270 € pour une facture annuelle de 1 800 € (source : Ademe).

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

En hiver, lorsque vous quittez votre domicile dans la journée, évitez d’éteindre les radiateurs. La température risque en effet de chuter au fil des heures, et il faudra une dose d’énergie importante pour rattraper les degrés perdus à votre retour ! Préférez baisser légèrement votre chauffage, en veillant à ne pas descendre en dessous de 15 °C.

Grâce à cet accessoire, vous réglez au degré près la température dans toute la maison. Certains thermostats programmables intelligents sont même capables de faire varier automatiquement la température selon la présence ou non de personnes, ou si l’ouverture de fenêtres ou de portes est détectée.

Si vous choisissez de faire installer par un professionnel un thermostat programmable, vous pouvez, de plus, bénéficier d’une prime jusqu’en 2022 : le « Coup de pouce thermostat avec régulation performante », d’un montant de 150 €.


Demandez votre prime de thermostat avec Hellio


Économies dans la cuisine : les zones de froid et de cuisson à surveiller

Le réfrigérateur et le congélateur représentent une fraction importante des dépenses électriques, en particulier l’été. Pour éviter toute surconsommation :

  • Réglez ces appareils à la bonne température : -18° pour le congélateur, et 4° ou 5° pour le réfrigérateur.
  • Nettoyez régulièrement la grille à l’arrière du frigo. La poussière s’y accumule et peut entraîner une surconsommation de 30 % (source : Ademe).
  • Laissez les aliments refroidir avant de les ranger.
  • Placer ces appareils loin de sources de chaleur telles que fours ou radiateurs.
  • Ne les collez pas au mur, pour que la chaleur s’évacue facilement.
  • Dégivrez et débranchez-les avant une longue absence.
couple-cuisine-casserole-planche-decouper

Lorsque vous cuisinez, veillez à utiliser des casseroles toujours adaptées à la taille des plaques, et un couvercle, pour limiter les déperditions d’énergie.

Coupez les plaques électriques un peu avant la fin de la cuisson, et évitez d’ouvrir la porte du four pour surveiller vos plats. Et si votre four est doté d’une fonction pyrolyse, enclenchez-la après une cuisson, le four étant déjà chaud.

Enfin, si vous disposez d’un lave-vaisselle, nettoyez régulièrement le filtre et remplissez-le totalement avant de le mettre en marche. Si vous utilisez votre lave-vaisselle à moitié vide, vous le ferez tourner deux fois plus !


Astuces pour économiser l'énergie dans la salle de bains

La production d’eau chaude sanitaire (ECS) représente environ 15 % du budget d’électricité dans l’habitat résidentiel (source : Ademe). Si ce poste est indispensable, quelques précautions permettent toutefois de le réduire.

Moins consommer d'énergie pendant la toilette

  • Préférez les douches, qui nécessitent entre 50 et 80 litres d’eau chaude, contre 150 à 200 pour les bains.
  • Coupez l’eau pendant le savonnage.
  • Prenez le réflexe de fermer les robinets en position froide.
  • Si vous passez beaucoup de temps sous la douche : installez un minuteur, qui pourra limiter ce timing à 5 minutes !

Un lavage du linge plus économe

picto-thermostat-temperatureLes lessives sont efficaces dès 30 °C. Beaucoup d’organismes estiment qu’il n’y a pas besoin d’opter pour un programme qui chauffe davantage. À cette température, vous consommez trois fois moins d’énergie que lors d’un lavage à 90 °C !

Un chauffe-eau bien réglé

Pour offrir le meilleur compromis entre confort, sécurité et dépenses énergétiques, la température d’un chauffe-eau doit être réglée entre 55 et 60 °C. Pensez également à le couper si vous vous absentez plus de 3 jours et à le régler pour fonctionner en heures creuses. Il suffit, pour cela, de le mettre en mode automatique.

Sèche-linge : un équipement énergivore !

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Réduisez votre consommation d’eau dans la salle de bains grâce à quelques accessoires peu coûteux ! Exemple : une douchette économe limite le débit de la sortie de l’eau lors des douches, tout en optimisant la pression. Cet accessoire vous fait économiser jusqu’à 75 % d’eau ! Autre équipement économique : le mousseur. Ce petit dispositif injecte de minuscules bulles d’air dans l’eau. Ainsi, le débit du robinet est réduit de 30 à 50 %, mais pas sa pression.

Très pratique, le sèche-linge reste un équipement énergivore. 35 % des Français et Françaises en possèdent un, et il représenterait 15 % de la consommation d’électricité des ménages ! Pour limiter les dépenses, préférez investir dans un appareil de classe A, qui coûte 34 € par an en énergie, contre 110 € par an pour un appareil de classe B (source : Ademe).

Veillez également à essorer au maximum le linge avant de le placer dans l’appareil, et à opter pour un séchage à l’air libre dès que la météo le permet.


Dans la chambre : gare à la surchauffe

L’hiver, nul besoin de surchauffer votre logement, et notamment les chambres, où une température de 16 °C est recommandée pour une bonne qualité de sommeil. Pour vous réchauffer, plutôt que de pousser le chauffage, il convient de placer une bouillotte à vos pieds et vous couvrir un peu plus lorsque vous allez vous coucher.

Pensez à fermer les volets dès la tombée de la nuit, et à poser des rideaux épais aux fenêtres comme vous l’avez fait dans le séjour. Évitez les abat-jour sombres ou épais, et dépoussiérez-les régulièrement ainsi que les ampoules.

icone-activation-compteSi vous utilisez un ordinateur dans la chambre, débranchez-le plutôt que de l’éteindre, car il peut encore consommer de l’énergie ! Enfin, aérez quelques minutes chaque jour, même en période de grand froid : cela ne vous fera perdre que peu d’énergie. Un éco-geste indispensable pour assurer le renouvellement de l’air.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 7 %

En réduisant votre chauffage de 1 °C, vous limitez votre consommation énergétique de 7 % selon l’Ademe. Sur une année, cela représente des économies considérables.


Rénover sa maison pour économiser plus d’énergie

Engager des travaux de rénovation est également l’une des clés fondamentales pour mieux maîtriser son budget énergie. En choisissant d’isoler votre logement, vous limiterez les déperditions de chaleur qui se produisent principalement par le toit (25 à 30 % des pertes thermiques) et les murs (20 à 25 %).

En complément, profitez de ces travaux pour faire poser une chaudière plus performante ou pour changer les fenêtres pour du double vitrage.

picto-baisse-depensesVous constaterez rapidement une baisse de vos dépenses énergétiques après les travaux. De plus, vous profiterez d’un meilleur confort de vie, et votre habitat nécessitera moins de travaux d’entretien. Enfin, votre logement aura plus de valeur puisque vous profiterez d’une étiquette énergie plus attractive sur le DPE.

Lire aussi : est-ce que le changement d'heure entraîne des économies d'énergie ?


Hellio vous accompagne dans tous vos travaux


Tags associés : Conseils

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie