DPE classe C : définition, seuils et caractéristiques

Rédigé par Nelly Kempf
Mis à jour le 25 août 2023
Temps de lecture : 6 min
classe C DPE

Si votre domicile est classé C au DPE (le Diagnostic de Performance Énergétique), des améliorations sont envisageables. En visant une catégorie supérieure, vous pourriez non seulement réduire vos dépenses d’énergie, mais aussi augmenter la valeur de votre bien. Hellio est là pour vous accompagner dans cette démarche éco-responsable.

Un logement classé C au DPE a une performance énergétique satisfaisante. Il n’émet pas trop de gaz à effet de serre, sans pour autant correspondre aux critères d’un bâtiment à basse consommation. Dans le bâti ancien, c’est une étiquette très recherchée, car elle échappe aux contraintes de la loi Climat et résilience. On vous dit tout sur la lettre C et ses spécificités.


Découvrez les aides existantes pour vos travaux de rénovation énergétique


Le diagnostic de performance énergétique, qu’est-ce que c’est ?

Mis en place en 2006, le diagnostic de performance énergétique, ou DPE, est une évaluation indispensable pour toute transaction immobilière. Il est opposable depuis 2021.

vignette-bulle-dpe-maison-classe-energetique-lettreLe DPE est une échelle de mesure allant de A (vert, très performant) à G (rouge, très énergivore). La réalisation et le financement de ce diagnostic sont à la charge du propriétaire du bien, qu’il soit résident ou bailleur. Le document est ensuite inclus dans le Dossier de Diagnostic Technique (DDT), regroupant tous les états et rapports qui doivent être annexés au contrat de vente ou de location.

Le DPE comprend deux informations principales :

  • La consommation énergétique (kWh d’énergie primaire par m2 et par an) théorique, pour des besoins classiques ;
  • Les émissions de gaz à effet de serre (exprimées en kg équivalent de CO2 par m2 et par an).

Depuis 2022, une fourchette du coût approximatif des dépenses énergétiques est obligatoire sur les annonces immobilières, ce qui permet à l’occupant potentiel d’anticiper ses futures factures. Le DPE offre également des suggestions pour améliorer la classe énergétique du logement.

Symbole EurosLe tarif du DPE n’est pas réglementé et varie en fonction des entreprises. Il faut généralement compter entre 100 et 250 € d’après l’Ademe.


Quels sont les seuils de la classe C du DPE ?

Repensé en 2021 pour plus de clarté et de fiabilité, le nouveau DPE a pour objectif de mieux identifier les passoires thermiques. La notation d’un logement est déterminée par le plus faible des deux résultats entre la consommation d’énergie primaire et les émissions de CO2.

Par exemple, si une maison individuelle obtient une note B en efficacité énergétique et C en émissions de gaz à effet de serre, sa notation finale au DPE sera C.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Si vous avez un mur non isolé, lorsqu’il fait 0 °C à l’extérieur et que votre thermomètre affiche 20 °C, la surface intérieure du mur ne sera que de 12 °C. Et vous ressentirez une température autour de 16 °C ! (Source : Ademe)

Les seuils de chaque classe du DPE sont identiques pour les maisons et les appartements. Ils se définissent comme suit :

  • Classe A : consommation inférieure à 70 kWh/m2.an et émissions GES de moins de 6 kg de CO2 par mètre carré et par an ;
  • Classe B : entre 70 et 109 kWh/m2.an, et entre 6 et 10 kg.m2 de CO2 par an ;
  • Classe C : entre 110 et 179 kWh/m2.an, et entre 11 et 29 kg.m2 de CO2 par an ;
  • Classe D : entre 180 et 249 kWh/m2.an, et entre 30 et 49 kg.m2 de CO2 par an ;
  • Classe E : entre 250 et 329 kWh/m2.an, et entre 50 et 69 kg.m2 de CO2 par an ;
  • Classe F : entre 330 et 419 kWh/m2.an, et entre 70 et 99 kg.m2 de CO2 et par an ;
  • Classe G : supérieure à 420 kWh/m2.an, et plus de 100 kg.m2 de CO2 par an.

👉 Pour être catégorisée C, une habitation doit donc consommer entre 110 et 179 kWh/m2.an, et/ou rejeter entre 11 et 29 kilogrammes d’équivalent CO2 par mètre carré chaque année.


Vous prévoyez des travaux de rénovation énergétique ?


Quels sont les chiffres caractéristiques de la classe C du DPE ?

Pour comprendre ce que représente l’étiquette C du DPE immobilier, voici quelques chiffres fournis par le service des données et études statistiques (2022) :

  • Le groupe C compte pour près d’un quart — soit 7 millions — des 30 millions de résidences principales en France (24 %). C’est la seconde classe la plus représentée après les logements D (32 %) et avant les habitations E (22 %).
  • Plus la construction est récente, plus la proportion de biens catégorisés C augmente. En effet, 10,6 % des bâtiments construits avant 1948 sont notés C contre 47,6 % pour les logements construits entre 2013 et 2021. Cela représente respectivement 851 000 et 1 203 000 habitations.
  • On trouve dans cette classe DPE 3,6 millions d’appartements et 3,4 millions de maisons individuelles. Pourtant, les logements plus grands sont plus nombreux à être étiquetés C. 9,9 % (157 000) des biens de moins de 30 m2 sont dans cette catégorie contre 26,9 % (2,3 millions) pour les surfaces de plus de 100 m2.

Logement classé C au DPE : quels avantages ?

Une habitation notée C est relativement économe en énergie sans pour autant être tout à fait performante.

Picto_Livre_LoiLa « loi Climat et Résilience », adoptée le 22 août 2021, vise à lutter contre le dérèglement climatique et à renforcer la résilience de la France face à ses effets. Dans ce but, les passoires thermiques sont progressivement retirées du marché de la location et leurs loyers sont gelés depuis août 2022. L'audit énergétique est de plus obligatoire depuis avril 2023 pour les ventes de logements en monopropriété F et G, s'étendant à E en 2025 et D en 2034.

Les logements classés C ne sont pour l’instant pas concernés par ces interdictions, mais il serait dommage de ne pas profiter des différentes incitations financières mises en place par l’État pour la rénovation énergétique des logements.

Cela vous permettrait de gagner en confort, de consommer encore moins et d’augmenter la valeur de votre bien sur le marché.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 1/3

C’est la part de la consommation d’énergie finale qui provient du secteur du logement en France. (Source : ministère de la Transition écologique)


Quelles sont les aides financières disponibles pour des travaux de rénovation énergétique ?

Pour vous inciter à rendre votre logement plus économe en énergie, de nombreux dispositifs existent :

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

L’audit énergétique, qui coûte entre 650 et 1 200 €, peut être en partie financé par MaPrimeRénov’ (sauf pour les propriétaires les plus aisés).

  • Un taux de TVA réduit à 5,5 % est applicable pour les travaux de rénovation énergétique hautement performants, selon les conditions de 2014.
  • Les fournisseurs d’énergie offrent également des aides dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ils sont tenus d’inciter les particuliers à réduire leurs factures via des projets d’efficacité énergétique (voir partie suivante) et peuvent distribuer diverses aides pour y parvenir. On parle de primes énergie ou encore de Coups de pouce.
  • Les collectivités territoriales — comme les communes, les intercommunalités, les départements et les régions — proposent des aides pour soutenir les propriétaires dans leurs travaux de rénovation.
  • L’Anah offre l'aide MaPrimeRénov', qui varie en fonction du type de travaux et du niveau de revenus des propriétaires. Par exemple, un foyer modeste qui installe une chaudière à granulés peut recevoir jusqu’à 10 000 €.
  • Le chèque énergie est une aide destinée aux foyers à revenus modestes. Il peut être converti en « chèque travaux ». Envoyé chaque année automatiquement, son montant varie entre 48 et 277 € selon les ressources et la composition du ménage.
  • Enfin, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est accessible à tous les propriétaires, sans aucune condition de revenus. Il permet de financer le reste à charge après déduction des aides précitées, sans intérêts à rembourser.

picto-hausse-euro-valeur-ajouteePar ailleurs, vous pouvez bénéficier d'un bonus supplémentaire BBC (Bâtiment Basse Consommation), allant de 500 € à 1 500 € en fonction de vos revenus, si votre logement atteint une étiquette énergétique A ou B suite à des travaux. Ce bonus est complémentaire au forfait MaPrimeRénov’ Rénovation globale.


Quels travaux de rénovation sont nécessaires pour atteindre la classe C du DPE, voire plus ?

L’évolution du DPE d’un logement demande de baisser ses consommations énergétiques par des améliorations au niveau de l’isolation, du système de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, et de l’éclairage.

picto-loupe-oeil-bleuUn audit énergétique complet permet d’identifier les domaines prioritaires. Cette opération, éligible à Ma Prime Rénov’, fournit plusieurs scénarios de travaux, leur coût et leurs niveaux de performance.

  • Chaque cas est différent, mais l’isolation thermique est généralement prioritaire. Isoler correctement les combles, les murs, les menuiseries et les planchers bas permet de limiter les déperditions de chaleur et traiter les ponts thermiques.
  • Les travaux de ventilation, quant à eux, sont nécessaires pour éviter la condensation et garantir une bonne qualité de l’air. La ventilation double flux est souvent recommandée.
  • Le choix du chauffage et du système de production d’eau chaude est également crucial. Des solutions basées sur les énergies renouvelables comme les pompes à chaleur, le chauffage au bois ou solaire peuvent être envisagées.
  • Enfin, le « relamping », ou le remplacement des ampoules traditionnelles (halogènes, basse consommation…) par des éclairages LED, est une autre stratégie pour réduire la consommation énergétique.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Le recours à des systèmes de régulation et de programmation du chauffage peut diminuer la consommation d’énergie de 5 à 15 % selon l’Ademe.

Pour les appartements, améliorer la classe énergétique peut nécessiter des travaux collectifs (sur les parties communes) et l’accord de la copropriété.

Pour vous permettre d’y voir plus clair et d’identifier les travaux prioritaires pour votre logement, faites confiance à Hellio. Nos experts vous accompagnent à chaque étape de votre projet de rénovation.

La nécessité de sobriété énergétique

Comme vous l’avez compris, le calcul du DPE tient compte des caractéristiques physiques du logement, mais en aucun cas des habitudes des occupants. Or, l’évolution des comportements est un facteur clé dans la diminution des consommations et des dépenses énergétiques.

Que vous ayez un système de chauffage très performant ou complètement vétuste, l’adoption d’un usage plus ou moins sobre aura un impact fort sur votre facture. Pour des résultats optimaux, il est essentiel de penser à ses gestes du quotidien, autant que la classe énergie du logement !


Simulez vos aides à la rénovation en quelques minutes


Tags associés : Conseils, DPE

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher