Quelle isolation pour une maison ancienne ? Hellio vous conseille

Rédigé par Matthieu
15 sept. 2020
Temps de lecture : 4 min
isolation maison ancienne

Vous possédez une maison construite il y a plus de 40 ans ? Notre conseil : assurez-vous de sa bonne isolation. Si aucuns travaux n’ont été entrepris afin de rénover votre logement, il est probable que votre facture énergétique fasse grincer des dents. C’est le moment de passer à l’action : l’isolation d’une maison ancienne est facilitée par des aides à la rénovation thermique, qui peuvent couvrir jusqu’à 100 % du coût de l’opération !


Hellio vous aide à financer votre projet de rénovation


Votre maison est-elle considérée comme ancienne ?

Qu’est-ce qu’une maison ancienne au juste ? Avant 1974 et la première réglementation thermique en France, aucune règle n’était fixée quant à l’isolation des bâtiments. Progressivement, des normes sont venues renforcer les exigences en matière de consommation énergétique autorisée.

Plus simplement, les nouveaux logements doivent utiliser moins d’énergie pour leur chauffage, leur ventilation et leur éclairage. Pour ce faire, il faut miser sur des appareils plus performants et une meilleure isolation de la maison. Pour savoir comment améliorer la performance énergétique de votre logement : suivez le guide, on vous explique tout !

Votre logement ancien peut être une passoire thermique : pensez à l’isoler

L’INFO HELLIO :

Faut-il isoler un mur épais en pierre ?
Oui : contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’épaisseur d’un mur ne protège qu’un temps du froid ou de la chaleur (phénomène d'inertie). Durant toute une saison, mieux vaut miser sur des travaux d’isolation durables qui réduiront la consommation d’énergie.

Jusque dans les années 70, l’importance de l’isolation d’un logement était largement sous-estimée. Ce n’est qu’après le premier choc pétrolier, en 1973, que la réduction de la consommation énergétique est devenue un enjeu pour la construction des nouveaux bâtiments. L’intérêt : économique bien sûr, afin de diminuer la facture.

Si vous être propriétaire d’une maison relativement ancienne et peu rénovée, vous constatez peut-être des problèmes d’isolation. En hiver, la chaudière tourne à plein régime, tout comme les ventilateurs en été. Conséquence : des dépenses énormes pourtant évitables. Pour garder la chaleur – ou la fraîcheur – à l’intérieur d’une maison ancienne, la meilleure solution reste l’isolation thermique.


L’isolation thermique d’une maison ancienne : une solution d’économies d’énergie

La rénovation thermique d’une maison ancienne consiste à effectuer divers travaux qui limiteront les déperditions de chaleur (ou de fraîcheur selon la période), et amélioreront la performance énergétique du bâtiment. De façon générale, il existe deux méthodes complémentaires :

  • Isoler différentes parties de votre maison en pierres anciennes (ou en briques, en bois, en parpaing…) ;
  • Remplacer vos appareils énergivores et vétustes (chaudière et ampoules par exemple).

Grâce à ces opérations encouragées par Hellio, votre logement consommera moins d’énergie pour un même niveau de chauffage ou de ventilation. Autrement dit, le montant de la facture baissera drastiquement ! En plus, qui dit meilleure efficacité énergétique dit moins d’entretien pour votre système de chauffage. Et en bonus, vous ferez un geste pour la planète en réduisant les émissions de CO2 de la maison. Tout le monde en profite !

LE CHIFFRE HELLIO : 500 000

C’est le nombre de passoires énergétiques que l’État souhaite rénover chaque année dans le cadre de son Plan de rénovation énergétique.

Quels travaux pour isoler un logement ancien ?

Vous êtes décidé à passer à l’acte et à améliorer votre confort de vie ? Reste à savoir comment isoler une maison ancienne. Tout d’abord, plusieurs types de travaux existent. Bien sûr, mieux vaut ne pas se limiter à une seule opération : plus l'habitation sera isolée, moins elle aura besoin d’énergie et plus votre portefeuille vous remerciera !

L’isolation intérieure d’une maison ancienne

L’essentiel des travaux de rénovation concerne l’intérieur d’une maison ancienne. Il s’agit d’ajouter un matériau isolant sur chaque partie responsable de la déperdition thermique :

  • Isolation des combles perdus ou aménagés ;
  • Isolation du sol d’une maison ancienne, par dessus ou par dessous (planchers bas) ;
  • Isolation des murs intérieurs ;
  • Isolation des toitures terrasses ;
  • Remplacement des fenêtres.

L’isolation extérieure d’une maison ancienne

Il est également possible d’isoler un logement ancien par l’extérieur (ITE), mais les possibilités sont moindres. Elles se limitent à l’isolation des murs extérieurs (façade, pignon…).

Avantages :
  • Un impact global sur toute la maison
  • Des travaux qui permettent aux occupants de rester chez eux
  • Un ravalement de façade en bonus !
Inconvénients :
  • Des autorisations à obtenir
  • Un coût variable
  • Des travaux pas toujours possibles pour chaque bâtiment

Maintenant, vous pensez sûrement au coût de l’isolation de votre maison ancienne. Heureusement, des aides à la rénovation énergétique existent en nombre, afin d’inciter tous les ménages à engager des travaux d’économies d’énergie. Grâce, par exemple, à la prime énergie : vous avez l’opportunité d’isoler les combles de votre logement sans débourser 1 seul euro !


Comment financer l’isolation d’une maison ancienne ?

Hellio vous informe et vous rassure sur l’isolation de votre maison ancienne : le prix des travaux peut être pris en charge à 100 % (attention, l’isolation d’une maison neuve achevée il y a moins de 2 ans n’est en revanche pas éligible à la prime).

Que vous choisissiez de changer vos fenêtres, d’améliorer l’isolation du mur intérieur de votre maison ancienne ou d’autres opérations, vous pouvez bénéficier d’incitations financières portées par l’État. En effet, la France doit respecter des objectifs de réduction de la consommation énergétique nationale. Pour les atteindre, plusieurs dispositifs ont vu le jour, dont les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Les CEE obligent les énergéticiens (Total, EDF, Intermarché…) à financer des projets de rénovation énergétique. Ce sont donc eux qui payent vos travaux d’isolation. Hellio joue un rôle de conseiller auprès des particuliers, afin de les éclairer sur le dispositif des CEE et les accompagner de A à Z dans leurs besoins de financements.

Concrètement pour vous ? En vous inscrivant sur particulier.hellio.com :

  1. Vous serez mis en relation avec un artisan RGE
  2. Qui planifiera une visite technique dans votre résidence
  3. Puis établira un devis compétitif avec primes incluses.
L’ASTUCE HELLIO :

En cas de reste à charge sur le devis, la prime énergie des CEE se cumule avec le CITE (jusqu'en 2020), l’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) ainsi que l’aide MaPrimeRénov' de l’Anah. Une autre bonne raison de vous lancer dans des travaux d’isolation !

Pour l'isolation des combles perdus, ce devis peut descendre à 0 € ! Dans ce cas, vous n’aurez aucun reste à charge, aucune avance de frais, aucun crédit à contracter. Quant à l’artisan, il touche une prime après les travaux. Enfin, pour les planchers ou murs, le financement peut couvrir jusqu'à 90 % du montant.

Trop beau pour être vrai ? Sachez qu’Hellio est signataire de la charte Engagé pour FAIRE. Découvrez également les avis de nos clients en cliquant ici !

Convaincu des intérêts d’habiter dans une maison ancienne rénovée ? Il ne vous reste plus qu’à effectuer votre demande de prime pour commencer votre projet de rénovation énergétique avec Hellio !


Je découvre ma prime isolation en quelques clics


Tags associés : Travaux

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie