Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Rédigé par Marina T
Mis à jour le 24 juin 2022
Temps de lecture : 5 min
Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est devenue un système de production de chaleur prisé à l’heure de la transition énergétique. Mais concrètement, comment permet-elle à de nombreux foyers de réduire leur consommation d’énergie ? Quel est le fonctionnement d’une pompe à chaleur (PAC) ? À travers cet article, Hellio vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.


Avec Hellio, recevez les primes à la conversion



Les pompes à chaleur ont (toujours) le vent en poupe

Picto_Courbe_Graphique_HausseD’après l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER), les ventes de pompes à chaleur individuelles ont poursuivi leur hausse en 2021, malgré un contexte toujours difficile dû à la COVID-19. Cette même année, plus d’un million d’appareils ont été vendus sur le territoire français. Les chiffres des installations se répartissent comme suivent :

  • 758 270 PAC air/air (+3,9 % sur un an) ;
  • 253 140 PAC air/eau (+ 48,6 % !);
  • 3 220 PAC géothermiques (+ 7,2 %).

La hausse des ventes de pompes à chaleur entraîne ainsi, avec elle, une augmentation de la production de chaleur renouvelable. Selon le ministère de la Transition écologique, cette chaleur renouvelable s’établissait à 38 TWh en 2020, soit une hausse de 11 % par rapport à l’année précédente. La transition énergétique entraîne ainsi avec elle de nouveaux usages et de nouvelles utilisations, parmi lesquels la production d’énergies renouvelables.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 37 %

Avec la crise énergétique et les incertitudes quant aux approvisionnements, 37 % des Français déclarent vouloir équiper leur logement en énergie renouvelable pour le chauffage, l’eau chaude ou l’électricité. Cela représente 1 Français sur 3 (source : baromètre Qualit’Enr 2020 avec OpinionWay).

Alors, comment le fonctionnement de la pompe à chaleur lui assure d’être un levier de la transition énergétique et des économies d’énergie des particuliers ?


Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Pour chauffer le logement et ainsi assurer son fonctionnement, la pompe à chaleur puise les calories de la chaleur dans une source renouvelable et locale, à savoir :

picto info HellioL’INFO HELLIO :

La pompe à chaleur fonctionne grâce à l’électricité. Rassurez-vous, l’énergie restituée par l’appareil est toujours plus importante que celle consommée. C’est cela qui permet à la PAC d’offrir de très bonnes performances énergétiques lorsque toutes les conditions sont réunies (bon dimensionnement en fonction des caractéristiques du logement et des besoins des occupants).

  • L’air pour un modèle aérothermique ;
  • La terre pour un modèle géothermique (soit dans le sol, soit dans une nappe d’eau).

Ces sources constituent un gisement d’énergies renouvelables, c’est-à-dire qu’elles sont inépuisables à l’échelle du temps humain. On les oppose aux énergies fossiles qui se renouvellent quant à elles moins vite qu’on ne les consomme (gaz, pétrole, charbon…) et impliquent également des rejets de gaz à effet de serre. Ces émissions ont lieu à chaque étape du cycle de vie — extraction, raffinage, transport… — puis de la combustion pour chauffer l’habitation.

schema-fonctionnement-pompe-a-chaleur-vertical-hellio

Faites-vous accompagner par un expert en chauffage


Le principe de la PAC et ses composants principaux

Toute pompe à chaleur se constitue d’un circuit fermé dans lequel se déplace un fluide frigorigène qui peut, selon les étapes qu’il traverse, être à l’état liquide ou gazeux. Ce fluide est au cœur du dispositif, c’est-à-dire qu’il traverse différents organes qui permettent le fonctionnement de la PAC.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Quel que soit le type de pompe à chaleur envisagé, il est toujours nécessaire de faire un point sur l’isolation de votre logement avant la pose d’un tel équipement. En effet, la PAC peut favoriser grandement vos économies d’énergie à condition que l’enveloppe de votre habitation soit bien protégée.

  1. D’abord, la PAC prélève les calories de chaleur qu’elle capte (dans l’air, dans la terre ou dans l’eau donc) avant de les transférer à un évaporateur. Ce dernier a pour rôle d’assurer un échange thermique, en transformant le fluide frigorigène, initialement liquide, à l’état gazeux.
  2. Ensuite, le compresseur aspire le fluide frigorigène (toujours à l’état gazeux), fait monter la chaleur et augmente la pression du gaz.
  3. Le condenseur prend le relais et restitue la chaleur contenue dans le fluide frigorigène à l’eau du circuit de chauffage ou, selon les cas, à l’air de la pièce à réchauffer.
  4. Enfin, le détendeur réduit la pression et la température du gaz qui revient alors à l’état liquide. Le circuit recommence depuis le début.

Si ces 4 étapes constituent la base du fonctionnement d’une PAC, il convient de préciser les particularités propres aux différents types de pompes à chaleur existants.

Pompe à chaleur_PAC_saunier_duvalPour bien fonctionner dans le temps et engendrer une baisse des consommations, la PAC doit être bien dimensionnée, bien calorifugée, bien entretenue et placée dans un endroit suffisamment grand. De plus, attention à vérifier sa compatibilité électrique avec votre installation domestique !


Les différences selon la technologie de PAC

Comment fonctionne une pompe à chaleur air/eau ?

La PAC air/eau capte les calories de chaleur dans l’air extérieur pour permettre de chauffer le logement. Avec ce type d’appareil, le chauffage s’effectue par un réseau hydraulique, grâce à un plancher chauffant ou des radiateurs basse température. On parle alors d’une PAC « basse température ».

radiateur-chauffage-simpleSi elle est installée dans le cadre d’une rénovation, il peut être possible de la relier à un circuit de chauffage central et des radiateurs existants. Dans ce cas, on s’oriente souvent vers une PAC air-eau « haute température » qui s’avère néanmoins moins intéressante sur le plan de la performance énergétique.

Assurez-vous que l'équipement est bien compatible avec vos radiateurs.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air/air ?

Tout comme la PAC air/eau, la PAC air/air fait partie de la famille des pompes à chaleur aérothermiques. Autrement dit, c’est dans l’air ambiant (plus particulièrement de l’extérieur du logement) qu’elle capte les calories de chaleur. Leur différence se situe au niveau des émetteurs de chaleur.

ventilation-elicesDans le cas d’une pompe à chaleur air/air, la chaleur est restituée dans le logement grâce à un ventilo-convecteur installé à l'intérieur d’une pièce (monosplit) ou plusieurs ventilo-convecteurs disposés dans l’habitation (multisplits). Ces derniers se présentent sous différentes formes : console de plafonnier ou gaines installées dans les combles.

Comment fonctionne une pompe à chaleur géothermique ?

La PAC géothermique fait appel, quant à elle, aux calories présentes sous la terre. Il s’agit donc d’une opération plus technique, moins facile à mettre en œuvre, avec un prix plus élevé que l’aérothermie. On retrouve notamment les modèles sol/eau.

Picto_geothermie-maison_flechesContrairement aux techniques aérothermiques, elle implique un captage des calories du sous-sol qui peut s’effectuer de façon horizontale ou verticale. La transmission des calories extraites se fait là encore par le biais d’un fluide caloporteur. Avec ce type d’équipement, la chaleur est diffusée dans le logement grâce à des radiateurs ou un plancher chauffant (PAC sol/sol).

Et le fonctionnement de la pompe à chaleur eau/eau ?

La pompe à chaleur eau/eau est en fait une sorte de pompe à chaleur géothermique. Tout comme cette dernière, elle puise la chaleur dans la terre, mais plus précisément dans l’eau contenue dans les nappes phréatiques. Parfois, on appelle aussi cette solution l’aquathermie ou hydrothermie.

calorifuageage-tuyauxAssurez-vous auprès du professionnel que les tuyaux de la PAC — frigorifiques ou hydrauliques — sont correctement calorifugés de bout en bout, c’est-à-dire isolés par une gaine qui les enrobe. Sinon, des pertes d’énergie auront lieu à ces endroits (donc un gaspillage), et des risques de dégradation ou de condensation se développeront.


Les autres spécificités des pompes à chaleur

Outre la source d’énergie renouvelable dont elle tire parti et les émetteurs utilisés pour permettre de diffuser la chaleur, d’autres particularités peuvent avoir une conséquence sur le fonctionnement de la PAC.

  • La PAC à double-service assure 2 rôles : elle produit du chauffage pour le logement, mais également de l’eau chaude sanitaire, grâce à un ballon de stockage. Selon les besoins, une régulation bascule alors d’un mode à l’autre, en fonction de la demande.
  • La PAC inversible (souvent appelée « réversible ») est une pompe à chaleur qui, en plus d’assurer le chauffage du logement, permet son rafraîchissement, de quelques degrés. Pour cela, la pompe à chaleur inverse son cycle thermodynamique. C’est-à-dire qu’elle rejette une partie des calories de chaleur présentes dans le logement vers l’extérieur.
  • La pompe à chaleur hybride couple l’utilisation d’une pompe à chaleur air/eau et d’une chaudière à condensation. Cette dernière prend le relais lorsque les températures sont négatives.
  • La PAC est généralement bibloc ou « split », avec deux modules, mais aussi monobloc. Elle se compose alors d’une seule et unique unité, disposée à l’extérieur du logement.

Passez à un mode de chauffage moins cher et plus pratique !


Tags associés : Conseils, Chauffage, Pompe à chaleur

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Panneaux solaires

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher