L’énergie solaire, un marché qui se développe et attire les Français et les Françaises

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 11 déc. 2022
Temps de lecture : 7 min
énergie solaire

Situé à environ 150 millions de kilomètres de notre Terre, le soleil représente une incroyable source d’énergie non polluante, inépuisable, gratuite et disponible partout. Au fil des ans et des politiques européennes en faveur de la transition écologique, l’énergie solaire se fait petit à petit une place dans le mix énergétique national, et dans le cœur des Français. À la maison, l’installation de panneaux photovoltaïques ou thermiques sur la toiture permet de capter la lumière de l’astre pour la transformer en électricité ou produire de la chaleur. Les bénéfices économiques et environnementaux de l’énergie solaire sont tels que l’État et d'autres acteurs distribuent des aides financières pour inciter les ménages à franchir le pas. Quels sont ses avantages ? Où en est le parc solaire aujourd’hui ? Pleins feux sur la filière solaire.


Valorisez l’énergie solaire dans votre logement !


L’énergie solaire en chiffres : état des lieux et évolution

Les 3 filières de l’énergie solaire

L’énergie solaire se destine principalement à deux usages dans la maison :

  • flamme-gazLa production de chaleur, issue de modules solaires thermiques : les panneaux installés sur la toiture sont employés pour les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire. Ils sont constitués d’une plaque métallique noire qui absorbe les rayons de l’astre, et actionne le réchauffement d’un fluide caloporteur situé sous les capteurs, et relié au chauffe-eau. Les modules peuvent être protégés ou non par une surface vitrée.
  • electricite-energieLa production d’électricité, on parle alors de modules solaires photovoltaïques : les modules servent à l’éclairage, à l’alimentation des appareils électroménagers ou encore d’une borne de recharge pour véhicule électrique. Les cellules photovoltaïques qui composent les panneaux sont généralement fabriquées à base de silicium. Ce matériau semi-conducteur assure le passage du courant électrique généré grâce au rayonnement solaire. Un onduleur ou micro-onduleur transforme ensuite le courant continu en courant alternatif, exploitable à des fins domestiques.

Il existe une troisième façon d’exploiter la lumière émise par le soleil : la technologie solaire thermodynamique à concentration.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

L’Hexagone ne compte qu’une seule centrale solaire thermodynamique, dans les Pyrénées-Orientales, à Llo. Le site accueille 95 000 miroirs destinés à capter la lumière du soleil, avec un objectif de production annuel de 20 GWh d’électricité.

Le procédé se déroule en deux temps :

  1. L’absorption du rayonnement solaire pour générer de la chaleur à température élevée,
  2. La conversion de l’énergie thermique en énergie électrique.

Cette technique permet de pallier les aléas d’intermittence et de stockage de l’énergie photovoltaïque. Elle est toutefois peu adaptée au territoire français, qui ne présente pas suffisamment d’ensoleillement direct.

En revanche, les branches photovoltaïque et thermique fleurissent progressivement en France. D’après le ministère de la Transition écologique, elles représentent 4,7 % de la production primaire d’énergies renouvelables en 2021, contre 3,1 % 5 ans auparavant (2016).

Le parc photovoltaïque français, en plein essor

Picto_Courbe_Graphique_HausseLe solaire photovoltaïque s’est considérablement développé depuis 2009. À l’époque, le bilan énergétique du pays indique que la filière génère 164 GWh d’électricité en métropole, soit 0,164 TWh. En l’espace de douze ans, la production a été multipliée par 89 ! D’après la dernière édition des chiffres clés des énergies renouvelables, elle atteint 14,5 TWh (14 500 GWh) en 2021.

Cette courbe de croissance spectaculaire s’explique par de multiples facteurs : renforcement des politiques en faveur du climat, amélioration de la technologie, promesse d’économies d’énergie, électricité de plus en plus chère, baisse du prix des panneaux photovoltaïques, aides financières…

Et cela n’est pas près de s’arrêter ! Il suffit de se pencher sur quelques indicateurs majeurs pour constater que le rythme continue de s’accélérer :

  • La production solaire photovoltaïque a augmenté de 12,6 % entre 2020 et 2021.
  • L’autoconsommation photovoltaïque — la quantité d’énergie produite directement consommée chez soi — s’élevait à 116 GWh en 2019, contre 520 GWh en 2021.
  • Entre 2020 et 2021, la puissance installée du parc photovoltaïque français a plus que doublé, devenant supérieure à 2 700 MW, contre 1 200 MW l’année précédente.

L’énergie photovoltaïque est aujourd’hui le troisième poste de production brute d’électricité renouvelable. Avec une part des 12 %, elle reste tout de même loin derrière l’hydraulique renouvelable (49 %), et l’éolien (31 %).

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : + 64 %

Le nombre de logements raccordés en autoconsommation annuelle auprès d’Enedis a bondi de 64 % entre mai 2021 et mai 2022. En 2015, seuls 3 000 foyers avaient fait le choix de consommer leur propre électricité. À la fin du 3e trimestre 2022, ils étaient près de 210 000 !

Le solaire thermique, une croissance au ralenti

Côté solaire thermique, le développement est beaucoup plus lent. En 2021, la production française de la filière a grimpé de 4 % par rapport à 2020, atteignant 2,4 TWh, selon le ministère de la Transition écologique. Contrairement à l’activité photovoltaïque, on note un important contraste entre la métropole et les départements et régions d’Outre-mer (DROM). Dans les DROM, le solaire thermique constitue effectivement l’énergie renouvelable de prédilection pour le chauffage, à hauteur de 70 %. En France métropolitaine, ce chiffre est légèrement supérieur à 1 %.

Picto_Courbe_Graphique_BaisseLe développement de la filière est en perte de vitesse depuis une dizaine d’années. En effet, la surface des panneaux installés en une année a chuté de moitié entre 2012 et 2020. Davantage de propriétaires préfèrent les panneaux photovoltaïques aux capteurs thermiques. Dans son baromètre 2021 « Les Français et l'environnement », l'Ademe (Agence de la transition écologique) montre que les personnes ayant pour projet d'investir dans les énergies renouvelables chez eux privilégient le photovoltaïque à 36 %, contre 27 % pour le thermique.


Des subventions existent pour financer vos projets d’énergie solaire


Comment renforcer le solaire en France : perspectives d’évolution

L’utilisation de l’énergie solaire semble en bonne voie dans le secteur résidentiel. De manière plus globale, technologies innovantes et nouvelles applications émergent. C’est par exemple le cas des ombrières de parking, ou de l’agrivoltaïsme — le fait d’allier agriculture et production d’électricité.

ReductionGazaEffetdeSerreÀ bien des égards, les énergies renouvelables sont un levier essentiel de la décarbonation, c’est-à-dire la réduction progressive des émissions de gaz à effet de serre générées dans l’Hexagone. L’État a donc tracé une ligne directrice ambitieuse pour la branche solaire en vue de la neutralité carbone à l’horizon 2050.

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixe ainsi les objectifs suivants pour 2028 :

  • Une puissance totale de 35,1 à 44 GW pour le parc photovoltaïque. Fin 2021, elle s’établissait à 14 GW.
  • Une consommation finale de 2,5 TWh pour le solaire thermique, pour participer efficacement à la production de chaleur renouvelable.

Par ailleurs, les citoyennes et citoyens partagent la motivation de l’État : 56 % d’entre eux souhaitent donner la priorité au solaire en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables. C’est ce que révèle l’Ademe dans sa lettre stratégie 2022.


Les avantages et inconvénients de l’énergie solaire

Picto_Pouce_Haut-svgVous l’aurez compris : de plus en plus de ménages se tournent vers les panneaux solaires pour leur logement, car ces équipements fiables et rentables ont fait leurs preuves. En effet, les technologies qui exploitent le rayonnement de notre astre apportent plus d’avantages que de désagréments.

Les atouts de l’énergie solaire : une solution écologique et économique pour le chauffage et l’électricité

Vous envisagez la pose de panneaux solaires sur le toit de votre maison ? Un projet judicieux si l’on s’attarde sur leurs points forts :

  • La réalisation d’économies d’énergie, qui permettent de rentabiliser l’installation sur le long terme, puisque l’énergie solaire est accessible gratuitement, et partout en France,
  • Un pas de plus vers l’indépendance énergétique grâce à l’autoconsommation, dans le cas de panneaux photovoltaïques,
  • Une source de revenus complémentaires avec la revente du surplus d’électricité produite par les cellules photovoltaïques,
  • L’utilisation d’une énergie renouvelable pour créer de l’électricité verte ou chauffer son logement sans émettre de gaz à effet de serre directs (pas de combustible à brûler comme du fioul, du gaz ou du bois),
  • Un équipement silencieux et sans pièces mécaniques, pour plus de confort,
  • La valorisation du bien sur le marché de l’immobilier,
  • La possibilité de bénéficier des dispositifs de soutien financier.

Baissez votre facture d’électricité avec l’énergie solaire


Des inconvénients minimes au regard des bénéfices apportés par l’énergie solaire

chaudiere-emissions-fumeesL’énergie solaire présente très peu d’inconvénients. Vis-à-vis de la technologie thermique, le principal élément à garder en tête concerne la nécessité de prévoir un appoint de chaleur. En effet, les installations solaires thermiques ne permettent pas d’assurer l’intégralité des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire d’un logement.

De la même façon, le mauvais temps amoindrit les performances des modules photovoltaïques. Ainsi, la production des panneaux diminue en présence de nuages, lorsqu’il pleut, ou encore en période hivernale. Une source d’électricité alternative est donc essentielle pour continuer à alimenter votre foyer. De manière générale, certains critères doivent être strictement respectés pour maximiser l’efficacité des panneaux solaires : surface, orientation, inclinaison, durée d’exposition au soleil…

Symbole EurosLe prix de l’installation peut également représenter un frein à l’investissement. Toutefois, sachez que les panneaux solaires sont désormais nettement plus abordables qu’à une certaine époque. En baisse depuis 20 ans, le coût de l’énergie solaire a dégringolé de 82 % pour la filière photovoltaïque en l’espace d’une décennie !


Autoconsommation des particuliers : installer des panneaux solaires grâce aux aides de l’État

Le gouvernement a mis en place des aides financières pour inciter les ménages à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Bonne nouvelle : l’utilisation de l’énergie solaire en fait partie ! Ces primes diffèrent toutefois selon les types de panneaux choisis, et sont moins généreuses pour le solaire photovoltaïque.

Des panneaux photovoltaïques pour produire son électricité

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Les foyers désireux d’équiper leur toiture en panneaux photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc bénéficient de la TVA réduite à 10 %. Il est aussi possible de profiter d’une exonération d’impôt sur le revenu, si cette même installation est raccordée au réseau public en deux points maximum.

Pour rappel, les capteurs photovoltaïques transforment le rayonnement solaire en électricité, sous forme de courant continu. Si vous prévoyez de revendre le surplus d’électricité éventuel, leur installation vous donne droit à la prime à l’autoconsommation — octroyée sans condition de ressources. Son montant dépend de la puissance de l’équipement exprimée en kWc : il peut atteindre jusqu’à 2 880 €.

En plus de bénéficier d’une subvention attractive grâce à l’autoconsommation, vous jouissez d’une électricité locale — la vôtre — et percevez un complément monétaire. En effet, EDF Obligation d’Achat (EDF OA) vous rachète l’excédent d’énergie non utilisée pour la réinjecter sur le réseau électrique national. Le tarif de rachat est fixe, et varie selon la puissance des installations (0,06 € ou 0,10 €).

Des panneaux thermiques pour chauffer son logement

Avec la technologie solaire thermique, vous pouvez chauffer votre logement et/ou produire de l’eau chaude sanitaire grâce à un chauffe-eau individuel ou à un système solaire combiné (SSC).

Les pouvoirs publics ont mis les bouchées doubles pour booster la production de chaleur renouvelable au sein des bâtiments résidentiels. Ainsi, la pose de panneaux solaires thermiques ouvre la porte à plusieurs aides financières :

  • MaPrimeRénov' : cette aide de l’Anah est attribuée selon le niveau de ressources des ménages. Si vous cochez les cases d’éligibilité (logement de plus de 15 ans, résidence principale…), vous pouvez percevoir jusqu’à 11 000 €.
  • La prime énergie : elle est versée par les fournisseurs de fioul, de gaz ou encore d’électricité, dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE). Elle permet d’obtenir jusqu’à 5 000 € supplémentaires pour un système solaire combiné.
  • La TVA réduite : vous profitez d’un taux de TVA à 5,5 %, au lieu des 20 % habituels.
  • L’éco-prêt à taux zéro : vous avez la possibilité d’emprunter jusqu’à 15 000 € sans intérêts. L’éco-PTZ peut atteindre 50 000 € en cas de rénovation globale (ensemble de travaux entraînent une baisse de la consommation énergétique d’au moins 35 %).

picto-label-check-bleuÀ noter : il est indispensable de faire appel à un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) pour pouvoir prétendre aux différentes aides.


Exploitez le potentiel de votre toit en installant des panneaux !


Tags associés : Conseils, Solaire

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher