Le guide des différentes sources d’énergie pour votre chauffage

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 22 oct. 2021
Temps de lecture : 6 min
sources d’énergie chauffage

Choisir le bon mode de chauffage est important pour profiter d’un meilleur confort au quotidien, mais aussi pour optimiser votre consommation énergétique. Entre les énergies fossiles, les énergies renouvelables ou l’électricité, quelle est la source à privilégier ? Chacune présente des points forts et des limites. Hellio vous explique en détail le fonctionnement de chaque source d’énergie et les systèmes de production associés.


Faites baisser votre facture de chauffage avec Hellio !



Les sources d'énergie fossiles

L’énergie fossile est la plus utilisée actuellement : elle représente encore 85 % de la production totale d’électricité dans le monde, selon l’Agence internationale de l’énergie. Cette source d’énergie provient de ressources fossiles ; ces dernières sont limitées et engendrent des émissions importantes de gaz à effet de serre lors de leur extraction et combustion.

Le fioul

Picto_fioul-Bidon_FeuLe fioul est une énergie de plus en plus délaissée pour chauffer la maison. Cette source peu respectueuse de l’environnement a aussi tendance à voir son prix grimper ces dernières années. D’ailleurs, l’installation de nouvelles chaudières au fioul sera interdite à partir du 1er janvier 2022. En attendant cette interdiction, le fioul est parfois couplé aux énergies renouvelables, en associant par exemple une chaudière au fioul à une pompe à chaleur ou à des panneaux solaires.

L’utilisation du fioul nécessite un espace de stockage, mais cette énergie présente l’avantage de procurer une indépendance totale par rapport au réseau de gaz.

Le gaz naturel

Picto Gaz MaisonCette source d’énergie est considérée comme pratique et efficace, tout en étant économique. Moins polluant que le fioul, le gaz offre un rendement intéressant grâce aux chaudières à condensation ou à basse température. Le gaz naturel ne nécessite pas de ravitaillement : il faut cependant pouvoir raccorder la maison ou l’immeuble au gaz de ville (réseau urbain).

Attention : le prix du gaz a explosé en 2021 ! Hellio vous guide pour faire face à l'augmentation des tarifs de l'énergie.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 45 %

C’est le pourcentage de la population qui se chauffe au gaz en France, selon l’Ademe.

Le propane

Picto_bouteille_propaneCe type de gaz écarte la contrainte du raccordement au réseau, qui pose notamment problème dans les zones rurales. Cependant, le propane de chauffage a un coût supérieur au gaz de ville, quoique inférieur à l'électricité. Cette énergie est stockée dans une citerne, généralement enterrée, et permet d’alimenter un ou plusieurs logements.


Les sources d'énergie renouvelables

En opposition aux combustibles fossiles, de plus en plus décriés au point de les interdire progressivement pour le chauffage en France, les énergies renouvelables utilisent des ressources que la nature renouvelle en permanence. Utiliser ces nouvelles énergies permet de réduire votre empreinte environnementale.

Le bois

Picto_bois-bucheLe bois représente aujourd’hui l’énergie la moins chère du marché, tout en étant plus écologique que ses homologues fossiles. La bonne gestion de la filière en France lui confère l’étiquette « renouvelable ». On le retrouve sous plusieurs formes pour alimenter les systèmes de production de chauffage : bûches de bois, granulés de bois (synonyme : pellets), ou encore plaquettes forestières.

Pendant sa combustion, le granulé dégage moins de gaz carbonique que d’autres énergies comme le gaz ou le fioul. L’installation d’un système de chauffage au bois est généralement assez coûteuse, mais le prix est amorti à l’utilisation et de nombreuses primes incitatives existent. Cela nécessite aussi de disposer d’un espace de stockage afin d’y mettre le silo ou les bûches.


Installez une chaudière à bois financée jusqu’à 90 % !


L’énergie solaire

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Même si on parle d’énergie verte, il faut tout de même savoir qu’aucune ne peut avoir une empreinte « zéro carbone ». En effet, la fabrication des dispositifs de production (comme les panneaux solaires par exemple) entraîne toujours des émissions de CO2. Celles-ci restent cependant moindres par rapport à l’exploitation d’énergies fossiles.

Picto_soleilL’énergie produite par le soleil est captée par des panneaux solaires. Elle permet ensuite de fabriquer de l’électricité — panneau photovoltaïque — ou de chauffer de l’eau — panneau thermique —, voire les deux — panneau hybride — pour faire fonctionner vos appareils électroménagers ou votre ballon d’eau chaude. Lorsque l’énergie est utilisée directement sur place, on parle d’autoconsommation. Le surplus peut également être revendu à EDF qui l’injecte dans le réseau national.

Contrairement à une idée reçue, toutes les régions françaises sont propices à l'installation de modules photovoltaïques. Le rendement sera simplement plus faible dans les zones peu ensoleillées.

La géothermie

Picto_geothermie-maison_flechesLa géothermie consiste à utiliser la chaleur renouvelable contenue dans le sol pour produire de l’énergie. En effet, le sol est alimenté aussi bien par le haut (soleil, pluie, etc.) que par le bas (croûte terrestre), et représente ainsi un grand réservoir d’énergie. C’est le système de pompe à chaleur eau-eau qui utilise la chaleur de l’extérieur pour chauffer votre intérieur.

L’aérothermie

Picto_aerothermie-flecheDans le domaine du chauffage, il est aussi possible d’utiliser l’air extérieur comme source principale d’énergie : c’est le principe de l’aérothermie. Comme pour la géothermie, il faut installer une pompe à chaleur air-eau ou air-air pour puiser les calories présentes dans l’air, et les transformer en source d’alimentation pour chauffer votre maison.

L’électricité, un cas particulier

Picto_pylone_electriqueL’électricité n’est pas une source d’énergie à proprement parler, puisqu’elle provient en réalité d’un mix énergétique. Ce dernier est d’origine nucléaire, hydraulique, fossile, éolienne ou encore solaire. Le chauffage électrique est économique à l’installation mais pas à l’utilisation : le rendement est souvent mauvais et les factures peuvent vite s’envoler (stop aux grille-pains !). Pourtant, il représente encore en France le deuxième mode de chauffage le plus utilisé après le gaz.

Pour optimiser un système de chauffage électrique, il est essentiel d’avoir une très bonne isolation thermique. Par ailleurs, il s’avère important de mettre en place une programmation horaire pour réduire la consommation.


Comparatif des différentes sources d’énergie

SOURCE

picto-check-valideAVANTAGES

picto-croix-fauxINCONVÉNIENTS

APPAREILS

Fioul

  • Indépendance par rapport au réseau de gaz
  • Espace de stockage nécessaire
  • Énergie polluante

Chaudière ou appareil indépendant (plus rare)

Gaz naturel

  • Disponible à grande échelle
  • Offre un bon rendement
  • Moins polluant que le fioul
  • Pas de stockage
  • Coût soumis à des fluctuations
  • Énergie non renouvelable
  • Nécessité d’un raccordement au gaz de ville

Chaudière ou appareil indépendant (plus rare)

Propane/butane

  • Une énergie accessible partout en France
  • Chauffage homogène
  • Plus cher que le gaz naturel
  • Énergie polluante
  • Des prix qui fluctuent

Chaudière ou appareil indépendant

Bois

  • Grandes réserves naturelles
  • Coût très économique à l’utilisation
  • Filière durable en France
  • Nécessite un espace de stockage
  • Implique une alimentation manuelle des appareils

Chaudière ou appareil indépendant (poêle, insert, foyer fermé, sans oublier la cheminée bien sûr !)

Énergie solaire

  • Ne pollue pas
  • Source inépuisable d’énergie (du moins pour les prochains milliards d’années !)
  • Disponible partout
  • Rentable à moyen terme
  • Investissement important
  • Rendement variable selon la région
  • Nécessite un système de chauffage complémentaire

Panneaux photovoltaïques ou panneaux thermiques

Géothermie

  • Faible coût de fonctionnement
  • Respect de l’environnement
  • Pas de dépendance aux conditions climatiques

Coût d’installation élevé

Pompe à chaleur

Aérothermie

  • Faible coût de fonctionnement
  • Possibilité de l’associer à d’autres systèmes de chauffage
  • Rendement dépendant de la température extérieure
  • Système bruyant
  • Coût d’installation élevé

Pompe à chaleur

Électricité

  • Facilité de mise en place
  • Coût d’installation faible
  • Factures énergétiques élevées
  • Faible efficacité (sauf si isolation thermique optimale)

Chaudière, émetteur (radiateur)


Un expert vous aide à trouver la meilleure solution pour vous chauffer


Les différents systèmes de production de chauffage

Électricité, énergies fossiles ou énergies renouvelables : les différentes sources permettent ensuite d’alimenter votre système de chauffage.

Les chaudières

Les chaudières ont généralement une double mission : assurer le chauffage mais aussi la production d’eau chaude sanitaire (ECS). Elles se déclinent sous différentes formes, dont quelques exemples :

  • La chaudière à basse température, gaz ou fioul : l’eau est chauffée à une température plus faible que les appareils d’ancienne génération, tout en permettant d’atteindre le même confort.
  • La chaudière à condensation, gaz ou fioul : très performant, cet appareil produit de la chaleur en brûlant du gaz ou du fioul. Son rendement est élevé, puisque la chaudière récupère et réutilise la chaleur présente dans les vapeurs de combustion, au lieu de la gaspiller en rejetant simplement les fumées.
  • La chaudière bois : cette chaudière doit être alimentée régulièrement en granulés ou bûches. En brûlant, ces derniers vont transmettre de l’énergie servant à faire grimper la température du fluide de chauffage.

Les pompes à chaleur

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

L’État a mis en place différentes aides financières pour accompagner les foyers dans leur transition énergétique. Certains appareils (PAC, chaudière à bois ou chaudière à condensation par exemple) sont éligibles à des dispositifs incitatifs comme MaPrimeRénov’ ou la prime énergie (CEE).

Pour profiter des principes d’aérothermie ou de géothermie, il faut installer une pompe à chaleur. Parmi les PAC aérothermiques, on retrouve les pompes « air-air » ou « air-eau ».

  • Dans le premier cas, on parle aussi de climatisation réversible : le système produit de l’air chaud et de l’air froid.
  • Avec la PAC « air-eau », il est possible en plus de chauffer l’eau sanitaire. La PAC géothermique permet de capter la chaleur stockée dans le sol. Elle alimente un système de radiateurs ou de plancher chauffant, tout en produisant de l’eau chaude.

Les équipements solaires

On retrouve deux grands types de systèmes pour utiliser l’énergie du soleil :

  • Les panneaux photovoltaïques permettent d'exploiter les rayons du soleil pour produire de l'électricité. Dans ce cas, l’électricité générée pourra alimenter votre chauffage électrique mais aussi votre lave-vaisselle, votre éclairage, etc.
  • Quant aux panneaux thermiques, ils permettent de produire de l’eau chaude sanitaire (chauffe-eau solaire) voire à faire fonctionner vos radiateurs ou votre plancher chauffant (système solaire combiné). Selon l’ensoleillement de votre région, il est nécessaire d’avoir un autre système de chauffage en complément.

Le réseau de chauffage urbain

Cette installation permet d’alimenter un logement grâce à une chaufferie centrale située à proximité, sans besoin d’installer une chaudière. Le réseau de chaleur est principalement utilisé pour apporter de l’énergie de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire dans les immeubles résidentiels ou tertiaires, même s’il est tout à fait possible d’y raccorder une maison individuelle. Du fait du coût de raccordement élevé, mieux vaut faire une requête groupée avec d’autres maisons voisines.

Les radiateurs et planchers chauffants

picto-radiateur-chauffageCes appareils peuvent être électriques ou bien à eau. Dans le cas de planchers ou radiateurs électriques, nul besoin d’installation particulière si ce n’est d’un raccordement électrique. Les radiateurs à eau, quant à eux, peuvent être connectés à différents systèmes de chauffage central : chaudière à gaz, pompe à chaleur, etc.

Les poêles, foyers fermés ou inserts

Pour chauffer une seule pièce comme un salon, on peut aussi installer chez soi un poêle à bois (ou autre combustible), un foyer fermé ou un insert. Ces appareils indépendants — dits « d’appoint » — impliquent un mode de chauffage principal en complément.


Un projet de rénovation ? C'est simple avec Hellio !


Tags associés : Conseils, Chauffage

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie