Quel est le chauffage le plus économique ?

Rédigé par Marina Travert
Mis à jour le 13 mars 2024
Temps de lecture : 5 min
chauffage économique

Ces dernières années, de nombreux ménages ont constaté une hausse de leur facture d’énergie : pour y faire face, le choix d’un chauffage économique est nécessaire. Alors, comment bien choisir son chauffage ? Quelles sont les solutions qui favorisent vos économies d’énergie ? Hellio vous propose un tour d’horizon des équipements à privilégier face à l'enjeu de transition énergétique et de pouvoir d'achat.


Besoin de remplacer votre chauffage vétuste ?


Chauffage économique : un choix essentiel à l’heure de la crise énergétique

Depuis 2021, la crise énergétique a mené à une flambée des prix de l’énergie — électricité, gaz, fioul… —, affectant directement la facture d’énergie des ménages. Résultat, ces dernières années, de nombreux ménages ont eu des difficultés, voire une incapacité, à chauffer leur logement correctement : on parle de précarité énergétique.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 69 %

Selon une étude de l’ONPE (Observatoire National de la Précarité Énergétique), 69 % des Français ont déclaré avoir restreint le chauffage chez eux, durant l’hiver 2021-2022, pour ne pas avoir une facture de chauffage trop élevée (9 % de plus qu’en 2021).

Pour contrer ces hausses de prix de l’énergie, plusieurs solutions existent. Si les travaux d’isolation sont à engager en priorité, ainsi que la chasse aux comportements propices au gaspillage, le choix d’un mode de chauffage économique et performant s’avère également indispensable.


Choisir un chauffage alliant performance et économies durables

Remplacer un ancien chauffage vétuste constitue une étape clé pour favoriser vos économies. Grâce aux évolutions technologiques, les fabricants proposent désormais des appareils de chauffage de plus en plus économes en énergie.

Cependant, si certains équipements de chauffage se révèlent économiques à l’achat, ils ne le sont pas forcément à l’usage : il est primordial de tenir compte des prix des énergies, et de leurs évolutions, pour faire des économies concrètes et durables.

Comparaison des prix des énergies en 2023

picto info HellioL’INFO HELLIO

Outre l’aspect économique, faire le choix d’un mode de chauffage performant vous permet de vivre dans un logement plus confortable, moins polluant et qui verra son prix augmenter sur le marché immobilier lors de la revente, grâce à une meilleure note au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).

D’après les données mensuelles de l’énergie, publiées par le ministère de la Transition écologique, les derniers prix moyens constatés pour 100 kWh PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) étaient les suivants :

  • 9,36 € pour le bois en vrac ;
  • 10,88 € pour le gaz naturel ;
  • 13,80 € pour le fioul domestique ;
  • 22,45 € pour l’électricité.

Radiateur électrique, chaudière à gaz ou au fioul : pourquoi préférer une alternative ?

Encore largement présents dans nos logements, les modes de chauffage traditionnels ne sont pourtant pas les solutions de chauffage les plus économiques.

Les radiateurs électriques : un choix présentant certains inconvénients

picto-radiateur-chauffageAvec des prix pouvant être avantageux à l’achat et des technologies de plus en plus performantes (inertie, double cœur de chauffe…), les radiateurs électriques sont encore souvent privilégiés. Cependant, avec un prix de l’électricité en forte hausse, il ne s’agit pas d’un mode de chauffage économique sur le long terme. Il ne bénéficie d’ailleurs d’aucune aide financière à l’installation (MaPrimeRénov’, prime CEE…).

La chaudière à gaz : une solution à oublier

Chaudiere-GazPeu coûteuse à l’achat, la chaudière à gaz, même à très haute performance énergétique, ne constitue pas la meilleure option. Même s’il s’agit d’un mode de chauffage confortable, le gaz naturel est polluant, d’origine fossile et subit des hausses de prix successives depuis plusieurs années.

D’ailleurs, avec la RE2020, il est désormais interdit d’installer un système de chauffage 100 % gaz naturel dans les logements neufs.

La chaudière à fioul : interdite depuis 2022

Picto_fioul-Bidon_FeuLe chauffage exclusivement au fioul est quant à lui interdit comme nouvelle installation, tant dans le neuf que dans les bâtiments anciens depuis le 1ᵉʳ juillet 2022. Pour cause, le fioul est l’un des modes de chauffage qui émet le plus de gaz à effet de serre. Toutefois, les ménages qui disposaient déjà d’un tel équipement n’ont pas l’obligation de le remplacer.

Alors, quelles alternatives choisir ?

picto chiffre HellioL'ASTUCE HELLIO :

Avant d’installer un chauffage économique, il est très vivement recommandé d’engager des travaux d’isolation si votre logement est en proie aux déperditions de chaleur. Au quotidien, pensez également à appliquer les écogestes de sobriété :

  • Ajuster à la bonne température dans chaque pièce ;
  • Aérer la pièce pendant 10 minutes chaque jour ;
  • Entretenir régulièrement votre équipement de chauffage ;
  • Couper le chauffage en cas d’absence prolongée

Vous ne savez pas quel appareil installer ? Commencez par un audit !


Quel est le chauffage le plus économique en 2023 ?

infographie-ademe-comment-se-chauffer-mieux

À l’heure de la lutte contre le dérèglement climatique et de la crise énergétique, les équipements de chauffage les plus performants et économiques utilisent généralement une énergie renouvelable. Parmi les solutions de chauffage écologique les plus intéressantes sur la durée :

  • La chaudière biomasse (chaudière à granulés, chaudière à bûches…) ;
  • La pompe à chaleur (PAC air/eau, PAC géothermique…) ;
  • Le raccordement à un réseau de chaleur.

La chaudière biomasse : l’énergie la moins chère

Picto_Granule_BoisEn 2023, le bois est l’énergie la moins chère. Les solutions de chauffage au bois (chaudière biomasse, poêle à bois, poêle à granulés…) constituent une solution de chauffage économique, alliant performance et faible impact environnemental.

Utilisant un combustible renouvelable et souvent local, la chaudière biomasse peut aussi bien assurer la production de chauffage que d’eau chaude sanitaire (ECS). Elle se présente comme une bonne alternative à la chaudière fioul ou gaz. Souvent plébiscitée par les particuliers, la chaudière à granulés apporte confort et efficacité énergétique (rendement pouvant dépasser 100 %).

En revanche, la chaudière biomasse est coûteuse à l’achat — environ 15 000 € pose comprise selon l’étude Observ’ER 2022 — et nécessite de la place disponible pour stocker le combustible.

À la clé : 1 300 € par an d’économisés*

La pompe à chaleur : un chauffage à privilégier à certaines conditions

Très en vogue ces dernières années, la pompe à chaleur s’avère effectivement être un mode de chauffage performant et à faible impact carbone.

En puisant l’énergie dans son environnement (air, eau ou terre), elle permet de couvrir tout ou partie des besoins en chauffage du foyer de façon économique (particulièrement pour les modèles air/eau ou géothermiques).

Néanmoins, son fonctionnement est assuré par l’électricité, une énergie actuellement coûteuse : son installation doit être privilégiée dans les logements bien isolés et son dimensionnement doit être parfaitement adapté aux besoins du foyer.

À la clé : 900 € par an d’économisés*

*Par rapport à une vieille chaudière fioul (2 600 €/an), pour une maison de 120 m2 construite à la fin des années 1970 et habitée par 4 personnes en Île-de-France

Le réseau de chaleur : une solution possible en logement individuel

maison-reseau-chaleurMoins connu en logement individuel, le raccordement à un réseau de chaleur, souvent appelé “chauffage urbain”, présente aujourd’hui de nombreux atouts. Ici, l’habitation est reliée à un générateur de chaleur grâce à un réseau de canalisations souterrain.

Le réseau de chaleur a l’avantage d’utiliser différentes sources d’approvisionnement : des énergies fossiles (fioul, gaz…), des énergies de récupération (chaleur fatale issue de l’incinération des déchets ménagers, par exemple) et des énergies renouvelables (géothermie, biomasse…). De ce fait, il s’agit d’une solution à faibles émissions de gaz à effet de serre et d’un mode de chauffage à prix stable. Le coût du chauffage par réseau de chaleur a augmenté de 5 % entre 2015 et 2021, tandis que cette hausse était de 71 % pour le fioul (source : France Chaleur Urbaine).

Il s’agit en revanche d’un mode de chauffage en cours de développement : à l’heure actuelle, tous les logements ne disposent pas d’un réseau de chaleur à proximité. France Chaleur Urbaine propose une carte des réseaux existants ou en développement.

Le système solaire combiné

Enfin, dernière possibilité, le système solaire combiné (SSC) qui permet de produire de l’eau chaude sanitaire et de la chaleur grâce à l’énergie solaire. En revanche, cette solution nécessite impérativement un chauffage d’appoint. Enfin, la chaudière électrique à ionisation pourrait également se faire une place de choix sur le marché dans les prochaines années, avec une efficacité remarquable.


Quelles aides financières pour installer un chauffage économique en 2023 ?

Pour aider les Français à mettre en place des solutions de chauffage économiques et performantes chez eux, les pouvoirs publics ont mis en place différents dispositifs. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’un chauffage économique à l’achat avec les aides financières suivantes :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • Prime énergie et sa version bonifiée « Coup de pouce » ;
  • TVA réduite à 5,5 % ;
  • Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • Chèque énergie (valable lors de l’achat de l’équipement ou pour payer les factures d’énergie) ;
  • Aides des collectivités locales.

Ces aides financières, cumulables entre elles, peuvent vous aider à réduire grandement vos dépenses lors de l’achat de votre nouvel équipement de chauffage économe en énergie.

  MaPrimeRénov’ Prime énergie Éco-PTZ TVA réduite
Pompe à chaleur air/eau Jusqu’à 4 000 € Jusqu’à 4 000 € Jusqu’à 15 000 € 5,5 %
Pompe à chaleur eau/eau Jusqu’à 10 000 € Minimum 5 000 € Jusqu’à 15 000 € 5,5 %
Chaudière à granulés Jusqu’à 10 000 € Jusqu’à 4 000 € Jusqu’à 15 000 € 5,5 %
Réseau de chaleur (raccordement à une maison individuelle) Jusqu’à 1 200 € Jusqu’à 700 € / /

Estimez le montant de vos aides avec Hellio


Tags associés : Conseils, Chauffage

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Marina Travert,

Rédactrice spécialisée en énergie et en rénovation énergétique

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher