Les isolants biosourcés et leurs atouts

Rédigé par Antoine
09 juil. 2021
Temps de lecture : 6 min
isolants biosourcés maisons miniatures

Naturels et performants au niveau phonique comme thermique, les isolants biosourcés ne cessent de gagner en popularité. Laine de bois, ouate de cellulose, chanvre ou encore liège : Hellio fait la lumière sur ces matériaux et leurs avantages en construction comme en rénovation énergétique.


Vos factures de chauffage pèsent dans votre budget ?


Isolation : quelles techniques et quels isolants ?

picto-maison-bleue-44Les bâtiments représentent le secteur le plus énergivore de France. Avec 44 % de l’énergie totale consommée, le secteur devance même celui des transports, selon le ministère de la Transition écologique. Dans ce contexte, la rénovation thermique est devenue un enjeu clé. Ces chantiers permettent en effet de réduire sensiblement l’empreinte écologique globale, en parallèle des normes de construction de plus en plus exigeantes.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Selon l’Ademe, 25 à 30 % des pertes thermiques se produisent par le toit, et 20 à 25 % par les murs. Isolez en priorité ces zones de la maison, et maximisez ainsi les économies d’énergie !

En rénovation, l’isolation des bâtiments se place en tête des travaux à réaliser, puisqu’elle réduit efficacement les phénomènes de ponts thermiques (les zones de déperdition d’énergie). Différentes zones des bâtiments peuvent être ciblées :

  • Les murs via l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur ;
  • Les combles et la toiture-terrasse ;
  • Les sols et les fenêtres.

L’isolation de ces parties spécifiques des immeubles ou des maisons améliore les performances thermiques, mais aussi phoniques. Les bruits en provenance de l’extérieur, d’autres étages ou d’autres pièces sont ainsi diminués, et la sensation de confort est accrue.

Les techniques : panneaux, rouleaux ou flocons ?

Les matériaux isolants se déclinent sous différents formats, pour mieux s’adapter à la configuration des logements ou aux matériaux déjà présents.

Les isolants en rouleaux

Pratiques et économiques, les rouleaux s’insèrent sur des montants en bois ou en métal fixés aux murs. Ils peuvent aussi être disposés sur un faux plafond, des combles, ou entre les chevrons d’une charpente. Souples, les rouleaux sont souvent choisis pour l’isolation des combles perdus, ou encore des sols.

Les isolants en panneaux rigides

Plus durs que les rouleaux, les isolants sous forme rigide ne plient pas. Ils sont particulièrement solides et durables. Encore relativement méconnus, ils sont indiqués pour isoler des murs, une toiture ou le plafond d’un sous-sol. De faible épaisseur, ils sont à privilégier dans le cadre de l’isolation des murs par l’intérieur (ITI) afin de conserver les m2 disponibles.

Les isolants soufflés sous forme de flocons

Isolants en vrac, les flocons sont particulièrement légers et faciles d’emploi. Ce format est donc privilégié dans les zones plus difficiles d’accès telles que les combles. Différentes techniques sont possibles, parmi lesquelles la pose directe pour l’isolation thermique des sols, et le soufflage ou insufflage au moyen d’une cardeuse pour des combles perdus.

Les fibres isolantes projetées (flocage)

L’isolant est mélangé à un liant afin de bien adhérer au plafond ou au mur.

La mousse expansive

La mousse isolante est pulvérisée sur la paroi désirée, puis gonfle afin de remplir l’espace. Cette méthode est donc pratique pour isoler les moindres recoins.


Isolez votre logement grâce aux aides financières


tertiaire-isolation-pose-panneau-isolant-plafond-scaled

Les matériaux isolants : minéraux, synthétiques ou biosourcés ?

Il existe trois grandes familles d’isolants : minéraux, synthétiques et biosourcés. Voici les principales caractéristiques de ces matériaux.

Les isolants minéraux

Laine de verre, laine de roche, vermiculite, perlite… les isolants minéraux sont performants en matière phonique comme thermique. Présentant un bon rapport qualité-prix, ils sont très populaires. Toutefois, leur impact écologique est important : leur production est énergivore et leur recyclage reste encore complexe.

Les isolants synthétiques

Alliant une grande durée de vie et une forte résistance thermique, les isolants synthétiques tels que le polyuréthane, la mousse phénolique, ou le polystyrène expansé (PSE) sont eux aussi très répandus. Mais ces produits sont issus de l’industrie pétrochimique. De plus, les isolants synthétiques contiennent des composants polluants. Leur manipulation peut avoir des effets néfastes sur la santé et, en cas d’incendie, ils libèrent des substances toxiques. Enfin, ils offrent des performances phoniques relativement faibles comparés à leurs concurrents.

Les isolants naturels ou « biosourcés »

Directement issus de la nature, les isolants biosourcés ou naturels combinent performances et respect de l’environnement. Parmi les isolants biosourcés les plus courants : la laine de bois, la ouate de cellulose, la laine de chanvre, ou encore les plumes de canard.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Pour bien choisir un isolant performant, un des critères principaux est sa résistance thermique (R). Elle indique la capacité d’un isolant à résister au froid ou à la chaleur, et prend en compte deux indicateurs dans son calcul : la conductivité thermique (λ) — qui désigne la capacité d’un matériau à laisser passer ou non la chaleur — et l'épaisseur. Ainsi, R = épaisseur/λ. Plus la conductivité est faible et plus l'épaisseur est grande, plus la résistance thermique est élevée. Parmi les autres critères importants : la réaction au feu, la compatibilité avec les matériaux présents, la durée de vie et bien sûr, le prix !


Isolants biosourcés : avantages et inconvénients

Les avantages des matériaux biosourcés

Picto_Pouce_HautLes isolants biosourcés sont fabriqués à partir de matières premières naturelles et renouvelables. De plus, ils sont recyclables en fin de vie. Se déclinant désormais en une vaste gamme, ils combinent efficacité thermique et phonique, sans conséquence néfaste majeure sur la santé, ni sur l’environnement.

Les inconvénients des matériaux biosourcés

Picto_Pouce_BasNaturels, ces isolants reçoivent toutefois un traitement chimique pour être protégés des insectes, du froid, de l’humidité ou encore des risques de feu. Ils restent néanmoins bien plus sains que la plupart des autres types d’isolants.

Autre inconvénient : leur prix. Les isolants naturels sont en effet plus chers que les autres, à quelques exceptions près, telles que la paille ou encore le textile recyclé, particulièrement compétitifs.


Les principaux isolants biosourcés

En plein essor, les matériaux naturels biosourcés se font désormais une place sur le marché des isolants acoustiques et thermiques. Actuellement, ils représentent en effet entre 8 et 10 % du marché (étude Nomadéis - ministère de la Transition écologique - 2018). L’offre est toujours plus diversifiée, avec des produits qui répondent aux différentes contraintes techniques et normatives de l’univers de la construction.

Ouate de cellulose

Issue du recyclage, la ouate de cellulose provient des papiers et des cartons de nos bacs de tri sélectif. Très utilisée en écoconstruction, la ouate de cellulose allie performance et forte perméabilité à la vapeur d’eau. Elle régule l’hygrométrie, afin que l’air ne soit ni trop sec, ni trop humide. De plus, c’est un isolant qui retarde la propagation des flammes en cas d’incendie. La ouate de cellulose est principalement soufflée dans les combles perdus. C’est l’un des matériaux les moins chers du marché pour cet usage.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 9

L’énergie grise, c’est-à-dire nécessaire à la fabrication, au transport et à l’élimination des matériaux, est 9 fois moindre pour la cellulose de bois (50 kWh/m3) que pour le polystyrène expansé (450 kWh/m3). Source : Ecoconso.

La fibre de bois

Produite à partir du défibrage des chutes de résineux issus d’exploitations forestières certifiées PEFC ou FSC, la fibre de bois est parmi les isolants biosourcés les plus efficaces du marché. Réputé pour sa performance thermique et acoustique, cet isolant biosourcé protège du froid et du chaud, hiver comme été. C’est également un matériau pratique à utiliser. Il se présente en effet sous forme rigide ou semi-rigide, et ses panneaux sont aisément découpables. Solide, la fibre de bois ne se tasse pas avec le temps ; elle est aussi recyclable et compostable.

La laine de chanvre

Le chanvre est un matériau particulièrement écologique. Sa culture ne nécessite pas de pesticide ou d’insecticide, et requiert considérablement moins d’eau que le coton conventionnel, par exemple. De plus, pendant sa croissance, le chanvre a la particularité d’assainir l’air et d’assimiler une quantité importante de CO2.

Souvent produite en France, la laine de chanvre est un isolant dont la performance est comparable à celle des laines minérales. Elle permet aux murs de respirer, ce qui entraîne une régulation automatique de l’humidité, sans déperdition de chaleur.

Le liège

Se présentant sous la forme de panneaux, de dalles ou encore de rouleaux, le liège est conçu à partir d’écorce d’une espèce de chêne poussant non loin de la France, notamment au Portugal et en Andalousie. Cette écorce a la particularité de se renouveler naturellement tous les 9 ans.

Offrant une bonne isolation phonique et thermique, le liège retient la chaleur et la restitue dans les différentes pièces de votre logement. C’est un matériau à la fois régulateur d’humidité, perspirant, imputrescible et doté d’une forte étanchéité. Il s’utilise donc dans le cadre d’isolation par l’extérieur (ITE) comme par l’intérieur, et dans toutes les pièces de la maison, notamment la salle de bains. C’est l’un des isolants les plus durables : la longévité du liège est en effet estimée à plusieurs centaines d’années ! Mais ses performances ont un prix, les panneaux de liège étant souvent parmi les plus chers du marché.


L’accompagnement d’Hellio pour l’utilisation et la pose d’isolants biosourcés

Vous souhaitez rénover votre habitat en privilégiant les isolants biosourcés ? Hellio vous apporte des conseils sur les isolants utilisables selon les caractéristiques de votre logement, les matériaux déjà présents, les pièces concernées et votre budget.

main-piece-euro-primeÀ vos côtés, nous vous aidons à budgétiser l’opération, et nous vous guidons pour profiter des différentes aides financières à l’installation possibles telles que MaPrimeRénov’ ou les primes CEE. Et pour la pose de votre isolant naturel, profitez du savoir-faire confirmé de notre réseau d’artisans locaux certifiés RGE.

Découvrez en vidéo un chantier de rénovation globale durant lequel les professionnels ont isolé les parois via différentes matières biosourcées :

  • Ouate de cellulose en rampants de toiture et sur les murs extérieurs ;
  • Laine de coton en planchers bas.

Améliorez le confort de votre maison en l’isolant !


Tags associés : Travaux, Isolation

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie