VMC simple flux : fonctionnement, avantages, inconvénients et aides

Rédigé par Marine
Mis à jour le 04 avr. 2024
Temps de lecture : 6 min
VMC simple flux, son fonctionnement, les avantages et inconvénients

La ventilation d’un logement est essentielle pour préserver la santé des habitants, pour éviter que le bâti se détériore et pour réaliser des économies d'énergie. L’installation d'une ventilation mécanique contrôlée (VMC) est désormais obligatoire dans les constructions neuves. Contrairement à la ventilation naturelle, la VMC simple flux présente de nombreux avantages. Cependant, la VMC double flux, qui présente des avantages supplémentaires, gagne également en popularité. Hellio vous explique toutes les caractéristiques de la VMC simple flux : le fonctionnement, les avantages, les inconvénients et les aides financières.


Moins de dépenses d’énergie et plus de confort avec Hellio !


Chiffres clés de la VMC

Avant les années 70, la ventilation naturelle prévalait généralement dans les logements. Ensuite, les nouveaux logements ont commencé à être équipés de systèmes de ventilation mécanique contrôlée. L’arrêté du 24 mars 1982, a par la suite imposé aux logements neufs l’installation d’une ventilation naturelle ou mécanique.

icone-double-fleche-01Étant donné que nous passons la majeure partie de notre temps dans des environnements clos, l'air intérieur est souvent de plus mauvaise qualité qu'à l'extérieur. D’après une étude de l’OQAI (Observatoire de la qualité de l’air intérieur) de 2006, la pollution à l’intérieur des logements s’explique par la présence de certaines substances qui ne se trouvent pas à l’extérieur ou par des concentrations nettement supérieures en intérieur. Par exemple, le formaldéhyde est un gaz très irritant voire cancérigène par inhalation. Celui-ci peut se trouver dans les peintures, la fumée de tabac ou encore les livres et magazines neufs.

Toujours d’après l’OQAI, d’une étude menée en 2014, le coût estimé de la pollution de l’air intérieur — basé sur six polluants — serait de 19 milliards d’euros/an, pour une collectivité. Ce coût socio-économique inclut le coût externe (vies humaines perdues, pertes de productivité…) et l’impact sur les finances publiques (coûts des soins et de la prévention…). C’est pourquoi il est indispensable d’avoir une ventilation performante et de l’entretenir régulièrement.

picto
chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 842 876 ventes

Bien que la VMC simple flux reste toujours, en 2022, la VMC la plus installée dans les maisons individuelles (soit 842 876 ventes), son marché français connaît néanmoins une baisse de 5,8 %. Au contraire, la double flux a le vent en poupe, avec une hausse de 44,6 % (soit 42 230 ventes). Source : Uniclima 2023


Comment fonctionne la VMC simple flux ?

picto
astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Comment bien ventiler son logement ? Que votre logement soit doté d’une VMC ou non, il est fortement conseillé d’ouvrir ses fenêtres :

  • Entre 5 et 10 minutes chaque matin et soir, même en hiver ;
  • Pendant et après les activités émettrices de polluants (passage de l’aspirateur, utilisation de produits d’entretien, séance de bricolage…) ou de vapeur d’eau (douche, bain, lessive, cuisson…).
    Source : Guide “Bien ventiler son logement” de l’Ademe

La VMC — ou ventilation mécanique contrôlée — est un dispositif motorisé d'évacuation ou d'insufflation forcée d'air frais. Elle permet de renouveler l’air dans un logement et donc d’éliminer les polluants et l’humidité en excès qui peuvent dégrader l’état d’un bâtiment (champignons et autres moisissures) et la santé (poussières, substances volatiles…).

Une ventilation performante contribue également aux économies d'énergie. En effet, pendant l’hiver, le taux d'humidité d'un logement est plus élevé et l'air humide est plus difficile à chauffer que l'air sec.

Quelle est la différence entre une VMC simple et double flux ?

icone-ventilation-01Une VMC simple flux extirpe l'air pollué d'un logement, via des bouches d'extraction et l'évacue à l'extérieur par une gaine. La VMC double flux, quant à elle, fonctionne sur le même principe que la simple flux, mais permet également d'intégrer l'air neuf à une température ambiante en récupérant la chaleur (en hiver) ou la fraîcheur (en été) générées de l'air vicié. Tout d’abord, l’air vicié est extrait des pièces techniques, telles que la cuisine et la salle de bain. Ensuite, au sein de l’échangeur, l’air vicié va transmettre sa chaleur/fraîcheur à l’air neuf, sans jamais se mélanger. Enfin, le flux d'insufflation de la VMC alimente en air neuf les pièces de vie : chambres, salon, etc.

Concernant le poêle à bois, son association avec une VMC permet de diffuser une partie de la chaleur produite par le poêle dans l’ensemble du logement. Par ailleurs, la VMC double flux est plus adaptée au poêle qu’une version simple flux, étant donné qu’elle régule mieux l’air intérieur.

À noter qu’il existe également une VMC-gaz, permettant d’évacuer, en toute sécurité, les résidus de combustion des équipements fonctionnant au gaz : chauffe-eau, chaudière, etc. Ce type de VMC fonctionne comme une ventilation simple flux.

Quelle est la différence entre une VMC simple flux autoréglable et hygroréglable ?

La VMC simple flux autoréglable est configurée pour maintenir un débit d'air constant en permanence. Cependant, elle ne prend pas en compte le taux d’humidité ni la température intérieure et extérieure du logement.

En revanche, la puissance d’aspiration d’un modèle hygroréglable, s’adapte selon le taux d’humidité des pièces de votre logement. Notamment au moment d’une douche, la VMC simple flux hygroréglable évacue très bien l’humidité. À l’inverse, lorsqu’il n’y a pas d’humidité, la VMC se met en position semi-fermée, afin d’empêcher le renouvellement d’air qui pourrait refroidir le logement.


Quelles sont les étapes pour installer une VMC simple flux ?

  1. Installer le caisson d'extraction
  2. Mettre en place des bouches d'extraction
  3. Raccorder les bouches au caisson
  4. Raccorder le caisson avec la sortie de toiture/murale
  5. Effectuer le raccordement électrique
  6. Tester la VMC

Chaque année, 25 % des incendies sont causés par une installation électrique défectueuse, soit 350 par an. Afin d'éviter tout problème, il est essentiel de faire appel à un partenaire de confiance et qualifié RGE (reconnu garant de l'environnement). Profitez de l’accompagnement et du réseau d’artisans locaux et RGE de Hellio !


Rénovez en toute tranquillité avec un expert de la maîtrise en énergie


Les avantages et inconvénients de la ventilation mécanique contrôlée

Comme la majorité des équipements, la VMC simple flux a ses atouts et ses défauts.

Les avantages

La ventilation mécanique contrôlée, qu'elle soit simple ou double flux, est plus performante qu’une ventilation naturelle. Contrairement au modèle double flux, la version simple flux est plus économique, son installation et son entretien sont faciles, tandis que sa consommation d’énergie est plus faible.

  • Autoréglable : cette VMC simple flux est la plus courante actuellement en raison de sa facilité d'installation et d'entretien, de sa faible consommation électrique et de son prix économique.
  • Hygroréglable : son prix est plus élevé, mais elle offre une meilleure performance et est plus économique à long terme car elle limite les déperditions de chaleur et fait baisser la facture de chauffage.

Les inconvénients

Étant donné que la VMC simple flux fonctionne en permanence, elle peut gaspiller du chauffage et engendrer une dépense énergétique excessive. Il est également possible d’avoir un courant d’air froid par les fenêtres.

De plus, la VMC simple flux permet d’économiser 15 % d’économies sur la facture de chauffage, contre 25 % d’économies pour la VMC double flux. Comme expliqué précédemment, la VMC double flux permet d’intégrer de l’air neuf à température ambiante, grâce à l’air vicié. Par conséquent, le besoin en chauffage est moins important.


Quel est le prix d'une VMC simple flux ?

Selon l’Ademe, le prix d’une VMC varie fortement selon le système retenu, la taille du logement et sa configuration. Les prix suivants comprennent généralement le matériel et l’installation de la VMC dans une maison individuelle :

  • VMC simple flux autoréglable : environ 500 €
  • VMC simple flux hygroréglable : environ 800 €

En comparaison, la VMC double flux coûte environ 2 300 € (données 2020). En revanche, celle-ci bénéficie de plus d'aides financières (voir la dernière partie de l'article).


Comment faire l’entretien d’une VMC simple flux ?

Pourquoi est-il important de nettoyer sa VMC ?

L’entretien de la VMC est à réaliser idéalement une fois par an, afin d’assurer la bonne longévité de l’équipement. En effet, une VMC s’encrasse facilement, l’accumulation de poussière provoque un phénomène de frottements au niveau de la roue du ventilateur du groupe d’extraction. Pour contrebalancer cette résistance, le moteur électrique va forcer son régime, entraînant ensuite une surchauffe pouvant aller jusqu’à l’incendie.

Même avec un entretien régulier, la durée d’une VMC simple flux n’est pas illimitée et varie entre 10 et 20 ans.

Faut-il faire appel à un professionnel ou réaliser l’entretien soi-même ?

Il est recommandé de faire intervenir un spécialiste — électricien, plombier ou chauffagiste — pour l’entretien annuel d’une VMC, surtout si l’appareil est ancien. L’entretien effectué par un professionnel coûte environ 130 € (Source : Guide “Bien Ventiler son logement” de l’Ademe).

Toutefois, il est possible de réaliser l’entretien soi-même. Avant chaque entretien, il est important de couper l’alimentation électrique. Les éléments essentiels à nettoyer sont les entrées d’air, les bouches d’extraction et le caisson moteur :

  • Les entrées d'air : il faut enlever ou dévisser l’entrée d’air de la fenêtre, sortir la mousse, si nécessaire, et la laver à l’aide d’un chiffon humide. Un entretien à réaliser tous les 6 mois.
  • Les bouches d'extraction : les retirer délicatement du mur ou du plafond et les laver à l’aide d’un chiffon ou à l’eau savonneuse si elles sont grasses (notamment dans la cuisine). À réaliser tous les 6 mois !
  • Le caisson moteur : ouvrir le caisson et enlever les saletés du ventilateur à l’aide d’un chiffon. À réaliser tous les ans.
  • Les gaines : laver les gaines tous les 7 à 10 ans environ selon la maintenance de l’installation.

La VMC simple flux est-elle éligible aux aides financières ?

picto
info HellioL’INFO HELLIO :

La prime CEE (Certificats d'Economies d'Energie) est une aide financière instaurée par l'État notamment pour encourager les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. En d’autres termes, les fournisseurs d'énergie sont obligés par la loi de financer des actions d'économies d'énergie afin d'atteindre des objectifs de réduction de la consommation d'énergie. Par conséquent, cette prime permet le financement d’une partie des coûts des travaux et d’améliorer la performance énergétique des logements.

  • Certificats d'économies d'énergie

Seule l’installation VMC simple flux hygroréglable peut être financée en partie par la prime CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). Sa fiche d’opération standardisée (FOST) — qui décrit les travaux et équipements éligibles à la prime CEE — est la suivante : opération BAR-TH-127.

D’autre part, les VMC double flux (autoréglable et hygroréglable) sont aussi éligibles aux CEE : opération BAR-TH-125.

  • MaPrimeRénov'

Les ventilations simple flux peuvent être financées par MaPrimeRénov' Parcours Accompagné (dédiée aux rénovations d'ampleur).

En revanche, elles ne sont pas éligibles à MaPrimeRénov’ Parcours Décarbonation (dédiée aux rénovations par geste), contrairement aux ventilations double flux.


Hellio vous accompagne dans votre projet d’économie d’énergie


Tags associés : Conseils, Ventilation

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Marine,

Conceptrice-rédactrice web spécialisée en maîtrise de l'énergie

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher