Qu’est-ce qu’une chaudière à ionisation ?

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 27 nov. 2022
Temps de lecture : 5 min
chaudière électrique à ionisation

Innovante et performante, la chaudière à ionisation produit de la chaleur d’une manière comparable à celle des fours à micro-ondes. Il s’agit d’un type de chaudière électrique pratique, simple d’utilisation, et qui garantit un bon confort de chauffe. Mais pour l’heure, elle reste chère à l’achat, sans soutien financier de l’État ! Décryptage.


Il est temps d’abandonner votre vieille chaudière fioul


Comment fonctionne une chaudière ionique ?

Sans résistance ni corps de chauffe, la chaudière électrique à ionisation produit de la chaleur en agitant les molécules d’eau. Retour sur un mode de fonctionnement innovant.

De la chaleur créée par ionisation

La chaudière à ionisation est également appelée « chaudière ionique », « chaudière ionisante », ou encore « chaudière électrolyse ». Cet appareil utilise une technologie innovante : l’ionisation.

L'ionisation consiste à ajouter ou à ôter des électrons à des atomes ou à des molécules, de sorte qu’ils soient chargés en électricité.

flamme-gazDans une chaudière à ionisation, l’ionisation des molécules d’eau provoque une réaction qui génère un pouvoir calorifique. Ensuite, cette chaleur est transmise au réseau de chauffage ou d’eau chaude sanitaire, par un échangeur à plaques hautes performances et via un liquide caloporteur.

Une technologie différente des chaudières électriques classiques

Les chaudières à ionisation ont la particularité de ne posséder ni résistances ni corps de chauffe. C’est en effet le simple mouvement des ions à l’intérieur de la chaudière, qui génère de la chaleur.

Longtemps, la technologie des chaudières ioniques fut exclusivement réservée aux industries militaires et aérospatiales. Ce n’est que depuis quelques années que les chauffagistes l’exploitent à leur tour, afin d'améliorer les performances énergétiques du chauffage électrique.


De quoi se compose la chaudière à ionisation ?

La chaudière par ionisation se compose de deux circuits hydrauliques disposés dans un boîtier mural. Bien que ces deux circuits soient connectés, ils fonctionnent indépendamment l’un de l’autre.

Un circuit primaire qui produit la chaleur

La chaudière électrique ionique se compose tout d’abord d’un circuit primaire, où la chaleur est produite. C’est un circuit fermé et hermétique qui contient :

  • Un fluide caloporteur tel qu’une eau ionisée, une eau bicarbonatée, ou une eau déminéralisée,
  • Un dispositif d’ionisation qui chauffe l’eau,
  • Un échangeur se composant de deux plaques et d'électrodes. C‘est cet échangeur qui envoie et qui reçoit les électrons servant à l’ionisation,
  • Un accélérateur, pour que le passage de l’eau soit encore plus rapide.

Un circuit secondaire qui alimente les émetteurs en chaleur

Dans ce circuit secondaire, le fluide caloporteur récupère la chaleur en passant par l’échangeur à plaques du circuit primaire. Puis le circuit secondaire alimente en chaleur les radiateurs, le plancher de chauffage, ou encore le circuit d’eau chaude sanitaire.

Un dispositif de gestion et de régulation

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Parmi les autres technologies innovantes, il existe la chaudière électrique par induction. Celle-ci produit de la chaleur grâce à des plaques électriques qui réchauffent de l’eau, diffusée ensuite dans le chauffage central. Tout comme la chaudière à ionisation, la chaudière à induction fonctionne sans résistance électrique. C’est un dispositif qui permet une montée en température rapide. Mais la chaudière par induction est très gourmande en énergie ! Pour l’heure, elle trouve donc davantage sa place dans l’industrie que dans l’habitat.

Les chaudières à électrolyse sont généralement équipées d’un dispositif de régulation. Ce système permet aux utilisateurs et utilisatrices de gérer avec précision la température de la chaudière. De quoi bénéficier d’un confort à la carte !


Comment optimiser les économies d’énergie ?


Pourquoi installer une chaudière ionique ?

La chaudière à ionisation est un dispositif innovant et pratique… Mais cette solution reste onéreuse.

Les avantages d’une chaudière électrique ionique

Chaudière ionique : une installation facile

Comme toutes les chaudières électriques, les modèles ioniques sont très faciles à installer. Il suffit en effet de les brancher électriquement pour les mettre en fonction.

Confort et respect de l’environnement

La chaudière à ionisation vous permet de bénéficier d’un bon niveau de confort thermique. En effet, la température de sortie est stable, et la puissance de chauffe, modulable.

ReductionGazaEffetdeSerreC’est par ailleurs une solution de chauffage relativement respectueuse de l’environnement — par rapport à ses homologues à énergie fossile — et sûre, car la chaudière ionique n’émet directement ni CO2 ni monoxyde de carbone. Enfin, l’appareil n’est pas bruyant et ne génère pas de nuisance, ni pour les habitantes et habitants, ni pour le voisinage.

Intéressant en remplacement d’une chaudière fioul ou gaz

Ces chaudières électriques trouvent leur place dans le cadre d’un projet neuf comme en rénovation.

Elles peuvent notamment remplacer avantageusement une ancienne chaudière fioul ou gaz (de plus en plus décriées et même interdites dans le neuf, voire en rénovation pour le fuel domestique).

Petit poids et faible encombrement

Le développement des chaudières à ionisation répondait, au départ, à une problématique de manque de place. La chaudière ionique est en effet plus légère et plus compacte que les autres.

Elle trouve ainsi plus facilement sa place dans les petits logements. Elle peut par exemple se cacher dans le placard d’une cuisine ou d’une salle de bain.

Moins de risques de pannes

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Pour optimiser les performances de votre chaudière électrique, optez pour une solution de pilotage à distance. Selon l’Ademe, un système de régulation et de programmation vous permet de réaliser jusqu’à 15 % d’économies sur vos factures énergétiques. De quoi réduire votre consommation d’électricité et le gaspillage. Via ces systèmes de régulation à distance, vous pouvez notamment définir une température de consigne dans les pièces. Une fois atteinte, la chaudière cesse de fonctionner. L’Ademe précise qu’en réduisant la température d’un degré dans les pièces, vous pouvez diminuer votre consommation d’énergie de 7 % !

Les modèles ioniques ne comportent pas de résistance, un composant souvent en cause dans les pannes de chaudière. Les résistances ont en effet tendance à s’entartrer au fil des années d’utilisation.

De plus, peu de pièces sont en mouvement dans ces appareils, excepté le circulateur d’eau.

Pour toutes ces raisons, les chaudières ioniques tombent moins souvent en panne que les autres chaudières électriques. Ces appareils offrent donc une durée de vie généralement supérieure, et leur entretien est plus simple.


Quels travaux de rénovation sont prioritaires ?


Chaudière à ionisation : les inconvénients

De bons rendements, mais pas les meilleurs !

Comme pour l’ensemble des chaudières électriques, les modèles ioniques offrent un rendement proche de 1. Autrement dit, ces appareils produisent presque autant d’énergie qu’ils en consomment.

Les performances des chaudières à ionisation sont donc plutôt bonnes. Toutefois, d’autres technologies les surpassent !

Pompe à chaleur_PAC_saunier_duvalC’est notamment le cas de la pompe à chaleur, dont le rendement moyen avoisine la valeur minimale de 4, comme le précise le fabricant Vaillant. La PAC a donc besoin de 1 kWh d’électricité pour produire 4 kWh de chaleur. Avec une telle PAC, 75 % de l’énergie produite est donc « gratuite » !

Ces bons rendements ne sont toutefois atteints que si la PAC est correctement dimensionnée (adaptée aux caractéristiques du logement et aux occupants). À noter également, dans le cas des modèles aérothermiques, les rendements sont amenés à diminuer lorsque la température est trop basse.

Chaudière ionique : une technologie chère !

Le principal inconvénient des chaudières à ionisation reste leur prix, très élevé. Celles-ci coûtent en effet beaucoup plus cher qu’une chaudière électrique classique.

Par ailleurs, dans un contexte actuel de flambée des prix de l’énergie, la chaudière à ionisation peut s’avérer un choix à la fois cher à l’achat et à l’usage !

picto-panneaux-solaires-hellio-bleuUne piste est toutefois à étudier : installer des panneaux solaires photovoltaïques, qui produisent de l’électricité et peuvent ainsi alimenter votre chaudière électrique à ionisation. Vous pourrez ainsi profiter d’un équipement moderne tout en réalisant des économies d’énergie.


Chaudière ionique : combien ça coûte ?

Particulièrement onéreuse, la technologie des chaudières ioniques reste malheureusement inabordable pour de nombreux ménages.

Il faut en effet compter entre 8 500 et 15 000 € pour l’achat de ce type de chaudière, selon IZI by EDF.

À titre de comparaison, on trouve aujourd’hui sur le marché des chaudières électriques d’entrée de gamme à partir de 1 000 €…

Ajoutez à cela le prix de la pose, généralement comprise entre 1 000 et 5 000 € !

picto-croix-rouge-hellioDu côté des aides financières, pas de bonne surprise, puisque les dispositifs nationaux de financement ne sont pas valables pour l’achat ou pour la pose d’une chaudière à ionisation. Pour l'instant ?

En revanche, d’autres modes de chauffage tels que la pompe à chaleur (PAC) aérothermique ou géothermique, ou la chaudière biomasse sont éligibles à des dispositifs d’aide comme MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ou la prime énergie.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 29 %

Selon les chiffres officiels du Ceren, 4 743 000 maisons étaient chauffées à l’électricité (hors pompe à chaleur) sur 16 572 000 résidences principales en France, en 2020. Soit une proportion de presque 29%. L’électricité est aujourd’hui l’énergie la plus répandue dans les maisons individuelles. Mais lorsque le logement est mal isolé, le chauffage électrique se révèle très cher à l’usage ! L’idéal ? Effectuer en priorité des travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation du toit ou des murs, avant de changer sa chaudière.


Je budgétise mes travaux de rénovation énergétique


Tags associés : Conseils, Chauffage, Chaudière électrique

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher