Chauffage électrique : comment choisir le bon modèle ?

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 24 janv. 2022
Temps de lecture : 10 min
choisir son chauffage électrique

J'estime mes aides €

À l'heure où le prix des énergies augmente fortement, choisir un mode de chauffage électrique reste-t-il un bon compromis ? Ce n’est pas forcément la meilleure des options. Malheureusement, selon la situation de votre logement (appartement ou maison, en zone urbaine ou rurale, raccordé ou non au réseau de gaz…), vous n’avez peut-être pas d’autre choix. La solution ? Choisir un équipement de chauffage électrique très performant. Comment ? Hellio vous donne quelques pistes de réflexion.


Trouvez une solution de chauffage moins chère avec Hellio



Chauffage électrique : ses avantages et inconvénients

Un coût réduit à l’achat

Symbole EurosL’achat d’un système de chauffage électrique nécessite un investissement de départ relativement faible. Ainsi, selon TotalEnergies, le prix d’un radiateur électrique varie entre 20 et 1 000 € l’unité, en fonction du modèle choisi. L’Ademe évalue entre 1 500 € et 6 000 € le coût du changement de cinq radiateurs électriques, main d'œuvre comprise.

Ce sont les convecteurs électriques qui coûtent le moins cher : entre 20 et 200 €. Les radiateurs à inertie sont, quant à eux, les plus onéreux, avec des prix pouvant atteindre les 1 000 € ou plus, l’unité.

Attention à bien anticiper le coût à l’usage, en plus du coût d’acquisition. Un convecteur abordable entraînera des factures élevées sur le long terme.

Toujours selon TotalEnergies, équiper son logement d’un chauffage électrique coûte en moyenne 2 400 €. Cette installation est donc moins chère que celle d’autres modes de chauffage, comme certaines pompes à chaleur, chaudières gaz à condensation ou chaudières à granulés.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : + 4 %

Une hausse importante des prix de l’énergie se profile à l’horizon 2022, et notamment, de l’électricité. Pour alléger la facture des Français et des Françaises, le Premier ministre Jean Castex a déclaré que la hausse des prix de l'électricité allait être limitée à 4 %, début 2022, pour les abonnements au tarif réglementé.

Une installation simple dans le neuf ou dans la rénovation

La plupart des modes de chauffage électrique sont particulièrement simples d’installation car décentralisés.

C’est notamment le cas des radiateurs électriques qui fonctionnent de façon indépendante, sans chaudière ou pompe à chaleur raccordée à un réseau de tuyauterie potentiellement complexe. Les radiateurs électriques peuvent être posés dans de nombreuses configurations de logements, dans le cadre d’un projet neuf ou de rénovation.

Chaudiere-Electrique-bleueLa pose d’une chaudière électrique est, elle aussi, relativement simple. Pas besoin de conduit d’évacuation des fumées, d’espace de stockage ou de cuve pour le combustible. Il suffit de brancher la chaudière sur le circuit électrique et le réseau hydraulique du logement.

En revanche, l’installation d’un chauffage électrique au sol est plus complexe, puisqu’elle implique des travaux plus importants.

Entretien par un chauffagiste : pas obligatoire

picto-outil-entretien-tournevisÀ l’inverse des chauffages gaz, fioul ou bois, le chauffage électrique ne nécessite pas d’entretien annuel obligatoire. En effet, il n’y a pas de danger lié à la combustion et au rejet de fumées toxiques.

Cet entretien est à effectuer par les utilisateurs et utilisatrices. L’opération consiste le plus souvent à nettoyer et à dépoussiérer les appareils. Des gestes simples, qui aident à maintenir un fonctionnement optimal et un bon confort thermique.

Une technologie plus moderne

Ces dernières années, les chauffages électriques se sont considérablement modernisés. Notamment, les radiateurs désormais intelligents et connectés pour la plupart.

radiateur-chauffage-simpleÉquipés de véritables technologies embarquées, ces radiateurs high-tech permettent notamment de contrôler la température au degré près depuis votre smartphone, ou d’avoir accès à votre suivi conso en temps réel. De quoi identifier facilement de mauvaises habitudes, et adopter au plus vite les écogestes !

Les chaudières électriques se sont, elles aussi, modernisées, notamment les modèles ioniques ou à condensation, moins énergivores que les chaudières électriques classiques.

Un chauffage écologique ?

electricite-energieLa question environnementale est complexe en matière de production électrique. En l’absence de combustion et d’émissions directes de gaz à effet de serre, l’empreinte carbone dépend largement de l’origine de l’énergie. On peut produire de l’électricité avec des centrales nucléaires, des sources renouvelables (photovoltaïque, hydraulique, éolien…), des centrales à charbon…

Une chose est sûre en France : le bilan carbone de l’électricité est bien plus faible que le gaz ou le fioul. Le nucléaire, peu polluant, représente la principale source de production avec les énergies renouvelables (nous ne parlons ici que du CO2 émis, pas des dangers potentiels du nucléaire). Vous pouvez suivre le mix en temps réel sur le site de RTE.

Mais… des performances inégales

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Évitez à tout prix les chauffages d’appoint. Peu chers à l’achat et facilement transportables, vous en trouverez dans le commerce à partir de 10-15 €. Ces radiateurs électriques, tout comme les chauffages soufflants, offrent une sensation de chaleur rapide mais pour une facture salée ! Selon TotalEnergies, une heure d’utilisation revient à 0,28 €, soit deux fois plus qu’un radiateur fixe. Si vous l’utilisez deux heures chaque soir, la consommation d’électricité de ce chauffage vous coûtera pas moins de 16,80 € par mois !

Inconvénient majeur du chauffage électrique : certains dispositifs restent chers à l’usage. C’est notamment le cas des convecteurs, chaudières électriques et de certains panneaux rayonnants. Si ces modèles sont peu chers à l’achat… ils sont très gourmands en énergie !

À une période où les tarifs de l’électricité explosent — une hausse heureusement contenue grâce au bouclier tarifaire du gouvernement —, les dépenses engendrées par un équipement électrique peuvent écoeurer certains ménages.

En revanche, certains radiateurs électriques nouvelle génération n’ont pas à rougir de leurs performances. Plus particulièrement, les appareils à inertie ou à chaleur douce, qui offrent un vrai confort et une chaleur homogène. Le tout, en optimisant les économies d’énergie sur le long terme.


Un projet de nouveau chauffage ? Hellio vous guide


Les différents types de chauffages électriques

Les ingénieurs conçoivent des systèmes de plus en plus efficaces. Tour d’horizon des technologies à favoriser, et de celles qu’il vaut mieux éviter.

1- Les convecteurs électriques

Facilement reconnaissables avec leur grille placée sur le dessus, ces appareils fonctionnent grâce au principe de la convection. L'air froid entre par le bas de l’appareil, et se réchauffe au contact de la résistance. Puis l’air chauffé ressort par la grille, et remplace l’air froid.

picto-radiateur-chauffageLes convecteurs électriques permettent une montée en température très rapide. Mais la chaleur qu’ils génèrent n’est pas homogène. De plus, leur thermostat numéroté ne permet pas de réglages de température précis. Pour couronner le tout : ils assèchent l’air ambiant, et peuvent parfois dégager une odeur de grillé. Ce qui leur vaut le fameux surnom de « grille-pain » !

Peu performants, les convecteurs sont d’un autre temps... Pourtant, ils restent très présents dans les logements français. Ce sont en effet les appareils les plus économiques à l’achat.

Hellio vous conseille si possible d’éviter les convecteurs électriques, à moins de les utiliser sur une courte durée, et uniquement dans de petites pièces de passage telles que les couloirs ou les chambres d’amis.

2- Les panneaux rayonnants

Utilisant une technologie qui s’inspire du soleil, les panneaux rayonnants (ou radiants) émettent des rayons infrarouges qui chauffent les murs, les sols, le mobilier et les plafonds d’une pièce.

picto-isolation-thermique-maisonIls offrent aux utilisateurs et utilisatrices un meilleur confort que les convecteurs. Les panneaux rayonnants permettent en effet une diffusion de la chaleur plus importante dans les pièces. Ils peuvent donc chauffer de plus vastes surfaces, et de manière plus agréable.

Les appareils rayonnants sont plus adaptés à un usage régulier que les convecteurs électriques. Toutefois, les appareils d’entrée de gamme restent énergivores.

Si possible, investissez dès le départ dans des radiateurs rayonnants un peu plus chers, mais plus économes en énergie. Ces modèles sont aussi, bien souvent, plus précis et plus pratiques d’utilisation au quotidien.

À noter, les panneaux rayonnants sont aussi un choix décoratif. Vous trouverez notamment des radiateurs électriques rayonnants en verre, ou adoptant des coloris ou motifs très originaux, qui donneront une vraie originalité à votre intérieur !

3- Le radiateur électrique à inertie

Caractéristiques et fonctionnement

Les radiateurs à inertie se composent d’une plaque de fonte, de céramique ou d’un fluide caloporteur qui stocke la chaleur produite par une résistance, avant de la libérer.

Particularité de ces appareils : ils délivrent une chaleur douce et homogène, qui se répand dans la pièce de manière uniforme. Un radiateur à inertie est donc capable de chauffer une pièce pendant un long moment. Le tout, sans assécher l’air.

Quel type de chauffage électrique à inertie ?

Vous trouverez sur le marché deux catégories de radiateurs à inertie :

  • Les radiateurs à inertie thermique et fluide caloporteur, qui fonctionnent grâce à un système de circulation de liquide chauffé, et offrent une chaleur douce comparable à celle d’un chauffage central,
  • Les radiateurs à inertie sèche, qui produisent de la chaleur par le biais de résistances placées directement dans le circuit. Ils offrent une durée d’inertie encore plus longue.

La technologie « double cœur de chauffe »

Inconvénient majeur des radiateurs à inertie, leur montée en température peut être relativement lente.

C’est pourquoi les fabricants ont mis au point des appareils à double cœur de chauffe. Il s’agit de radiateurs à inertie dotés en prime de panneaux rayonnants, permettant une élévation de la température plus rapide.

Pratiques et polyvalents, les radiateurs à double cœur sont aussi parmi les plus onéreux… Comptez dans les 400 € pour un appareil d’entrée de gamme, et jusqu’à 1 000-2 000 € pour les modèles les plus design et innovants.

4- Le plancher chauffant électrique

Vous pouvez également vous chauffer à l’électricité sans avoir besoin de poser de radiateurs, grâce au système du plancher chauffant. Une technologie qui, selon TotalEnergies, a déjà séduit 5 millions de Français (toutes énergies confondues).

Discret et pratique, ce chauffage est, comme son nom l’indique, directement intégré au sol. Des tuyaux sont placés sous la dalle béton et éventuellement à différents étages. Ils emmagasinent et restituent la chaleur par rayonnement.

Le plancher chauffant permet de diffuser une chaleur homogène. Discret, silencieux, invisible, il permet également d'économiser de l'énergie, car le fluide n'a pas besoin d'être chauffé aussi fort que dans un radiateur.

Néanmoins, sa pose est plus onéreuse que celle de simples radiateurs. Celle-ci peut d’ailleurs s’avérer très complexe — et donc plus chère — dans le cadre d’un projet de rénovation. Car un rehaussement des sols, un rabotage de portes ou encore le déplacement de certains équipements tels que des prises peuvent se révéler nécessaires.

Enfin, l’entretien du chauffage au sol est obligatoire : il doit être effectué par un professionnel, tous les deux à trois ans. Une sécurité qui représente un coût supplémentaire.

5- Le sèche-serviettes

Désormais très courant dans la salle de bains, le sèche-serviettes convient aux pièces humides. Il chauffe une pièce et la sèche, ainsi que les serviettes ou torchons positionnés sur l’appareil. Aujourd’hui, la plupart des sèche-serviettes sont en acier. De quoi transformer ces radiateurs en véritables objets déco design. Attention toutefois à utiliser ces appareils sur une courte durée, car ils peuvent se révéler gourmands en énergie !

6- La chaudière électrique

Selon les modèles, les chaudières électriques permettent soit de se chauffer seulement, soit de produire aussi de l’eau chaude sanitaire. Simples d’installation, les chaudières électriques ont l’avantage d’être parmi les moins coûteuses à l’achat. En revanche, à l’usage, la dépense peut vite grimper.

Toutefois, la chaudière électrique a su se moderniser au fil des ans. Certains modèles sont désormais moins gourmands en énergie, notamment les chaudières électriques à condensation, à basse température ou à ionisation.


Quel est le meilleur chauffage pour mon logement ?


Quels critères pour choisir le bon appareil électrique ?

La gamme de chauffages électriques est donc particulièrement vaste. Vous ne savez pas vers quel modèle vous orienter ? Différents critères sont à prendre en compte pour faire le bon choix, parmi lesquels le type de pièce à chauffer, ou encore les fonctionnalités.

Le type de pièce à chauffer

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Quelle puissance choisir pour votre radiateur électrique ? Selon Engie, la puissance de chauffe doit être comprise entre 70 et 100 W/m2 pour une pièce de 2,5 mètres de hauteur. Pour chauffer une pièce de 15 m2, il faut donc idéalement un radiateur d’une puissance comprise entre 1 050 et 1 500 watts.

Dans les pièces de vie telles que séjour, chambre et bureau, l’utilisation des radiateurs est plus fréquente. Mieux vaut privilégier, ici, les appareils de meilleure qualité. Si votre budget le permet, investissez dans des appareils à inertie ou chaleur douce, moins énergivores et offrant une régulation de la température agréable.

Dans les pièces de passage telles que les couloirs ou les chambres d’amis, préférez des appareils offrant une montée en température rapide. Les radiateurs à inertie double cœur restent le « must ». Les panneaux rayonnants ou les convecteurs peuvent également convenir.

Les fonctions intelligentes

Ces dernières années, les radiateurs électriques se sont considérablement modernisés. Ils intègrent désormais des fonctions intelligentes, loin d’être de simples gadgets.

picto-thermostat-temperatureVous pouvez désormais gérer le chauffage de chaque pièce de votre logement au dixième de degré près, et ajuster en temps réel vos besoins en consommation électrique. Vous pouvez par exemple contrôler à distance la mise en marche depuis votre bureau, ou quelques heures avant votre retour de vacances. De quoi vous simplifier la vie et gagner en confort, tout en réalisant des économies d’énergie sur le long terme.

Le design

Certains radiateurs électriques sont particulièrement esthétiques, notamment les radiateurs à panneaux rayonnants et à inertie. Ces modèles se déclinent désormais en différents formats, finitions et coloris. Vous pouvez donc aussi vous faire plaisir en privilégiant les appareils de chauffage au plus beau look !


Existe-t-il des aides pour l’installation d’un chauffage électrique ?

Prime CEE

main-piece-euro-primeLa prime CEE (certificats d’économies d’énergie) est accordée par les fournisseurs d’énergie pour les appareils les plus performants. Elle est versée si vous installez un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées, certifié NF Électricité performance 3* (ou niveau équivalent). Les critères techniques complets sont récapitulés dans la fiche d’opération standardisée BAR-TH-158.

Montant de l’aide : tout dépend du type de logement — maison ou appartement —, de sa zone climatique — H1, H2 ou H3 — et du nombre d’émetteurs posés.

Le Coup de pouce Chauffage

Jusqu’au 30 juin 2021, ce dispositif permettait de bénéficier d’une aide de 50 à 100 € selon le niveau de revenus, pour tout changement d’un ancien radiateur fixe par un émetteur électrique performant. Mais aujourd’hui, c’est fini !

Toutefois, le Coup de pouce Chauffage reste valable si vous optez pour un système solaire, une chaudière biomasse, une pompe à chaleur ou un appareil indépendant de chauffage au bois.


Hellio vous aide à obtenir toutes vos primes


Un DPE en faveur des radiateurs électriques performants

De plus, le nouveau DPE (diagnostic de performance énergétique) est favorable aux radiateurs électriques les plus performants. Depuis 2021, la note du DPE prend en effet en compte la consommation d’énergie et l’émission de CO2, avec un mode de calcul qui récompense l’électricité au détriment des énergies fossiles.

En chauffant votre logement à l’électricité, vous pouvez potentiellement obtenir une meilleure note à la nouvelle version du DPE, et donc valoriser votre bien. Idem si vous optez pour une chaudière électrique pour l’eau chaude sanitaire. À condition, toutefois, d’opter pour un appareil économe en énergie et de bénéficier d’une bonne isolation thermique !


Zoom sur le marché des radiateurs électriques

Un marché dynamique

Contrairement aux idées reçues, le radiateur électrique n’est pas un produit du passé. Dynamique, son marché est marqué par les innovations.

icone-creation-compteLes fabricants ont su moderniser leurs gammes et rendre leurs radiateurs intelligents. Objectif : mieux répondre aux problématiques actuelles en matière de consommation d’énergie et de gestion des ressources. C’est ainsi que les radiateurs programmables se sont démocratisés avec de multiples fonctions intégrées, des détecteurs de présence au contrôle à distance.

Bientôt, les radiateurs électriques seront capables d’anticiper les besoins des utilisateurs et utilisatrices, pour aller encore plus loin dans le confort et les économies d’énergie.

Quelques grands acteurs du marché français

Atlantic

La marque commercialise des radiateurs électriques 100 % made in France. Très étendue, sa gamme va du système de chauffage premier prix à des équipements de très haute qualité. Parmi les dernières innovations de la marque, des radiateurs lumineux, tel que le modèle Divali qui s’éclaire à chaque passage.

Acova

Acteur majeur du marché, le fabricant français a lui aussi développé une large gamme de produits, déclinés dans des designs et des coloris variés. Le tout en intégrant des fonctionnalités de programmation multiples. Par exemple, le modèle Volga Plus offre une programmation personnalisée, la détection de présence et un abaissement progressif de la température dans la pièce, en cas d’absence prolongée.

Brem

La société italienne développe des radiateurs design en tubes d’acier de fine épaisseur, de poids 30 à 80 % inférieur aux tubes en fonte. Cette marque haut de gamme propose des appareils élégants et design. Elle est capable de produire des radiateurs entièrement sur mesure.

Ruptura

C'est un fabricant de chaudières ioniques murales, une technologie qui pourrait vite se démocratiser !


Réalisez vos travaux d’isolation et de chauffage avec Hellio


Tags associés : Conseils, Chauffage

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher