Tout comprendre sur l’aide de l’Anah Habiter Mieux sérénité

Rédigé par Antoine
23 févr. 2021
Temps de lecture : 4 min
programme Habiter Mieux sérénité Anah

Vous souhaitez rénover votre logement mais vos revenus sont modestes ? Vous pouvez potentiellement bénéficier de l’aide Habiter Mieux sérénité pour vos travaux. Comment faire ? Hellio vous éclaire sur cette aide de l’Anah : calcul du montant, conditions et démarche à réaliser.


Besoin de conseils pour votre projet de rénovation ?


Prime Habiter Mieux sérénité : quels objectifs ?

Depuis sa création en 1971, l’Agence nationale pour l’habitat (Anah) soutient la rénovation des logements des ménages modestes. En 2010, l’Anah lance Habiter Mieux sérénité ainsi qu'un autre programme similaire, Habiter Mieux agilité. Toutefois, ce dernier a disparu à la fin de l'année 2019, dû au lancement de sa remplaçante Ma Prime Rénov'.

Spécifiquement centré sur la rénovation thermique de l’habitat, le dispositif Sérénité inclut à la fois un accompagnement avec des conseils et une aide financière. De quoi convaincre les ménages aux ressources modestes ou très modestes de lancer leur projet de rénovation globale, et ainsi mieux lutter contre la précarité énergétique.

Pour être éligibles, les opérations engagées doivent toutefois générer un gain énergétique d’au moins 35 %. C’est donc une aide qui finance des chantiers d’ampleur, ce qui implique un bouquet de travaux tels que l’isolation de la toiture et l’installation d’un tout nouveau mode de chauffage plus performant et écologique.

LE CHIFFRE HELLIO : 600 000

C’est le nombre de rénovations que financera l’Anah en 2021 sur le territoire français, notamment grâce au dispositif Habiter Mieux sérénité. Des travaux qui visent en priorité les logements les plus énergivores, occupés à 50 % par des ménages aux faibles revenus (source : Anah).


Habiter Mieux sérénité 2021 : quels montants ?

L’aide Habiter Mieux sérénité est accessible si vos revenus sont inférieurs aux plafonds établis par l’Anah. Pour les ménages dont les ressources sont très modestes — comme un célibataire gagnant moins de 20 593 € par an en Île-de-France —, l’aide est de 50 % du montant total des travaux hors taxes (HT), dans la limite de 15 000 €.

S’ajoute à cette aide la prime Habiter Mieux. Elle s’élève à 10 % du total des travaux HT, et atteint au maximum 3 000 €.

L’INFO HELLIO :

On parle de précarité énergétique lorsqu’un foyer consacre au moins 10 % de ses revenus aux factures de gaz, eau, ou électricité. Cette situation concerne 11,9 % de Français aujourd’hui (source : ONPE – Observatoire national de la précarité énergétique, 2021). Grâce à Habiter Mieux sérénité, les plus modestes peuvent engager des travaux de rénovation tels que l’isolation de la toiture ou des murs, où les déperditions d’énergie sont les plus importantes. De quoi limiter considérablement le montant des factures et alléger son budget.

Pour les ménages aux ressources modestes — comme un couple avec 1 enfant aux revenus compris entre 26 170 € et 33 547 € par an, hors Île-de-France —, l’aide financière est de 35 % du montant total des travaux HT. Celle-ci peut atteindre 10 500 € au maximum.

La prime complémentaire Habiter Mieux est alors de 10 % du montant des travaux HT, et elle s’élève à 2 000 € maximum.

Deux aides cumulables viennent encore s’ajouter à ce dispositif.

  • Le bonus « sortie de passoire thermique » d’un montant de 1 500 € est accessible lorsque le logement quitte l’étiquette énergétique F ou G après chantier.
  • Un bonus « BBC » (bâtiment basse consommation) de 1 500 € est ensuite versé si le logement rénové accède à la classe A ou B.

Les conditions d’attribution de l’aide Habiter Mieux sérénité

Parallèlement aux conditions de revenus, différents critères sont à respecter pour bénéficier de l’aide Habiter Mieux sérénité.

  • Vous devez être propriétaire du logement à rénover.
  • Le montant des travaux doit atteindre 1 500 € HT minimum, et vous ne devez pas avoir bénéficié du prêt à taux zéro durant les 5 années qui précèdent la demande.
  • De plus, des conditions d’attribution sont liées au logement. Celui-ci doit être construit depuis 15 ans au moins, et il doit constituer votre résidence principale. Vous vous engagez également à rester dans ce logement après travaux, pour une durée de 6 ans minimum.
  • Enfin, dans vos démarches, vous devez être obligatoirement accompagné par un opérateur-conseil. Cet accompagnement porte à la fois sur le diagnostic du logement, la définition des travaux ainsi que le chiffrage. De quoi lancer une rénovation totalement adaptée aux caractéristiques du logement, comme à votre budget.

Comment faire la demande ?

Rien de plus simple ! Rendez-vous sur le site de l'Anah et cliquez sur « Faites votre demande d'aides en ligne ». Vous devrez alors renseigner quelques informations sur votre situation et votre logement, afin de vérifier votre éligibilité et estimer vos droits.

Picto_arnaque_bleuAttention : pour bénéficier de l’aide Habiter Mieux sérénité, les travaux ne doivent débuter qu’après réception de la décision d’attribution de l’aide. Ils doivent être conformes au projet présenté et effectués dans un délai de 3 ans. L’accompagnement d’un opérateur-conseil vous permet de n’oublier aucun détail, et de vous assurer du versement de l’aide !


Quelles sont les aides cumulables avec Habiter Mieux sérénité ?

Le dispositif Habiter Mieux sérénité peut se cumuler à différentes aides, notamment le chèque énergie. Ce coup de pouce, dont le montant s’échelonne entre 48 € et 227 € TTC, permet aux plus modestes de régler leurs factures d’électricité ou de gaz.

Habiter Mieux sérénité est également cumulable avec la TVA au taux réduit de 5,5 %, ainsi que l’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) qui finance le reste à payer des travaux de rénovation.

L’ASTUCE HELLIO :

Une aide locale complémentaire peut aussi vous être versée via les collectivités telles que le conseil régional, le conseil départemental, l’intercommunalité ou la commune.

De plus, deux nouvelles aides de l’Anah créées en 2019 viennent se greffer à Habiter Mieux : Habiter Sain et Habiter Serein. Celles-ci financent jusqu’à 50 % des travaux visant à rendre les logements plus sûrs, plus confortables ou plus sains. Par exemple : la rénovation des réseaux d’eau, la pose d’une salle de bain avec douche sécurisée, ou le remplacement d’une toiture.

En revanche, l’aide Habiter Mieux sérénité n’est cumulable ni avec MaPrimeRénov’, ni avec les éco-primes CEE (Certificats d’Économies d’Énergie).


Un projet de rénovation ?


Tags associés : Financement, Anah

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie