Quel est le coût d’installation d’un panneau solaire ?

Rédigé par Dania
Mis à jour le 07 juil. 2023
Temps de lecture : 9 min
coût installation panneau solaire photovoltaïque toiture

Simulez votre projet 👇

Démarrer la simulation

Le coût de la technologie solaire est de plus en plus accessible pour les simples particuliers. Depuis une douzaine d’années, le prix des panneaux solaires diminue. Une tendance qui devrait se poursuivre selon l’Agence Internationale des Énergies Renouvelables (IRENA). Cette forte baisse des prix, associée à une performance en progression constante, tend à améliorer la rentabilité des nouvelles installations photovoltaïques, d’autant plus que ces dernières bénéficient toujours de subventions attractives en France.

Symbole EurosCombien coûte un panneau solaire aujourd’hui, et surtout comment apprécier le budget nécessaire à son achat, à son installation et à son entretien de long terme ? Hellio vous propose un point complet pour vous aider à mieux comprendre le financement de votre projet et trouver les meilleurs tarifs sur le marché. Notons que le terme « panneau solaire » englobe plusieurs technologies. On étudie ici les capteurs photovoltaïques, qui produisent de l’électricité, puis les capteurs thermiques qui produisent de la chaleur.


Hellio vous guide jusqu'à l'installation de vos panneaux



Combien coûtent des panneaux photovoltaïques ?

« Selon une étude de l’IRENA sur les coûts de production des énergies renouvelables, le prix de revient des panneaux solaires photovoltaïques a baissé de plus de 75 % depuis 2009. »

Adnan Z. Amin, Directeur général de l’IRENA en 2015

picto-baisse-depensesEntre 2010 et 2019, on observe même une chute de 82 % quant au coût des technologies de production d’énergie photovoltaïque (voir le rapport 2019).

Malgré cette évolution positive, les cellules photovoltaïques à base de silicium sont des composants avancés et ont donc un prix. L’achat des panneaux solaires et du reste du matériel (onduleur et fixations notamment) doit faire l’objet d’une estimation soigneuse lors de l’étude de faisabilité. Une prime d’État, heureusement, viendra fortement diminuer le coût réel de votre installation si vous optez pour l’autoconsommation.

Panneaux solaires : quel est le prix moyen constaté à l’achat ?

Il n’existe pas de tarif fixe pour une installation photovoltaïque. Le prix à payer va dépendre de nombreux critères, dont :

  • La puissance globale de l’installation, exprimée en kilowatt-crète (kWc) ;
  • Le nombre de modules solaires, directement lié au point précédent ;
  • Le type de panneau solaire (polycristallin ou monocristallin) ;
  • Les tarifs plus ou moins compétitifs du constructeur choisi.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Le coût de l’installation dépend de la technique de pose de panneaux retenue. Selon les cas, le propriétaire peut opter pour une intégration au bâti (IAB) impliquant une réfection globale de la toiture, ou pour une simple surimposition entraînant un chantier moins lourd. Une pose avec IAB engendre un surcoût et des risques supplémentaires en rénovation. Elle est principalement privilégiée dans le cadre de la construction d’un logement neuf.

Pour rappel, les panneaux monocristallins proposent le meilleur rendement énergétique du marché (de 14 à 19 % selon Selectra) et sont donc aussi les plus chers. Les panneaux polycristallins, de leur côté, affichent un rendement moindre (11 à 15 %) et des prix un peu plus abordables.

Le prix moyen des panneaux solaires (pose comprise) est estimé selon Hello Watt à :

  • 8 000 à 11 000 € pour une installation de 3 kWc ;
  • 11 000 à 16 000 € pour une installation de 6 kWc ;
  • 17 000 à 23 000 € pour une installation de 9 kWc.

Ces prix valent pour des panneaux en surimposition, et non pas en intégration. Ce sont deux types de pose, avec des contraintes et coûts différents.

Quel est le prix moyen avec prime à l’autoconsommation ?

picto-montant-aideEn pratique, le propriétaire d’une installation photovoltaïque peut être remboursé d’une partie non négligeable de son investissement, via une « prime à l’autoconsommation » versée en une fois (contre 5 annuités anciennement) par l’État, ou plus précisément, une filiale d’EDF. Attention : comme son nom l’indique, cette prime n’est accordée qu’aux foyers ayant opté pour l’autoconsommation de l’énergie produite avec revente du surplus, et pas pour une revente en totalité de l’électricité produite.

Le montant de cette prime évolue régulièrement et dépend de la puissance totale de l’installation. Il s'agit d'un tarif réglementaire, fixé par arrêté et qui évolue selon le trimestre. Il est égal, du 1er février au 30 avril 2023, à :

  • 500 € par kWc pour une installation d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • 370 € par kWc pour une installation d’une puissance comprise entre 3 et 9 kWc ;
  • 210 € par kWc pour une installation d’une puissance comprise entre 9 et 36 kWc ;
  • 110 € par kWc pour une installation d’une puissance comprise entre 36 et 100 kWc ;
  • 0 € pour une installation de puissance supérieure à 100 kWc.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Faites attention aux effets de seuil qu’implique la prime à l’autoconsommation, en raison de son caractère dégressif. Par exemple, une installation de 9,5 kWc produira certes un peu plus d’électricité solaire qu’une installation de 9 kWc, mais sa durée d’amortissement sera bien plus longue en raison de la prime à l’autoconsommation divisée par deux.

Ainsi :

  • La prime atteint 1 500 € pour une installation d’une puissance de 3 kWc, soit un coût de revient réel de 8 500 € en moyenne pour des panneaux à 10 000 €.
  • La prime atteint 3 330 € pour une installation d’une puissance de 9 kWc, soit un coût de revient réel de 10 670 € en moyenne pour des panneaux à 14 000 €.
  • La prime atteint 7 560 € pour une installation d’une puissance de 36 kWc, soit un coût de revient réel de 12 440 € en moyenne pour des panneaux à 20 000 €.

Par ailleurs, ce coût doit être mis en balance avec les revenus espérés de la revente d’électricité verte, pour déterminer précisément la rentabilité des panneaux solaires.

Pour monter plus facilement votre plan de financement et évaluer l'intérêt économique de votre projet solaire, nous vous conseillons de réaliser une simulation avant de vous lancer et de signer un devis.

Y a-t-il d'autres aides financières éligibles pour les panneaux photovoltaïques ?

Malheureusement, en ce qui concerne l'électricité photovoltaïque, il n'y a ni Ma Prime Rénov' ni prime énergie CEE (Certificats d'économies d'énergie). En effet, ces deux dispositifs ne concernent que le domaine du solaire thermique, c'est-à-dire des panneaux qui permettent de produire de la chaleur pour le chauffage du logement ou son eau chaude sanitaire.


Vous envisagez d'installer des panneaux photovoltaïques ?


Quelles sont les dépenses annexes liées à l’achat de panneaux photovoltaïques ?

Picto_pylone_electriqueDeux dépenses complémentaires sont généralement à prévoir en plus du coût d’achat de vos panneaux solaires : l’onduleur solaire et le raccordement au réseau par le distributeur d’électricité.

L’onduleur est un équipement clé de toute installation photovoltaïque. Il permet en effet de transformer le courant continu produit par les panneaux en un courant alternatif, utilisable en autoconsommation ou revendable sur le réseau électrique. Vous devrez compter entre 1 000 et 2 000 € pour acquérir cet équipement, qui devra par ailleurs être remplacé à neuf environ une fois tous les dix ans.

En ce qui concerne le raccordement, il s’agit une compétence relevant exclusivement du gestionnaire du réseau de distribution, c’est-à-dire Enedis dans 95 % des cas. Deux situations sont à distinguer :

  • Si vous optez pour l’autoconsommation et la revente du surplus, le branchement existant de votre domicile pourra être utilisé et vous n’aurez donc rien à payer, ni aucun technicien à solliciter.
  • Si vous optez pour une revente totale de l’énergie, un branchement distinct est nécessaire. Le coût du raccordement peut alors grimper jusqu’à 1 400 € TTC.

Panneaux photovoltaïques : quels sont les coûts liés à l’installation et à la main-d’œuvre ?

picto-casque-hellio-pro-bleuLes tarifs des panneaux solaires indiqués plus haut incluent la pose et les frais de main-d’œuvre. De fait, la plupart des professionnels proposent à la fois la fourniture du matériel et leur pose, tout en distinguant bien sûr les deux dans leur devis. En règle générale, les frais de pose comptent pour environ 20 % du coût total du projet.

On peut donc les estimer à :

  • 1 800 € pour une installation d’une puissance de 3 kWc, facturée 9 000 € ;
  • 2 800 € pour une installation d’une puissance de 6 kWc, facturée 14 000 € ;
  • 3 800 € pour une installation d’une puissance de 9 kWc, facturée 19 000 €.

N’hésitez pas à solliciter plusieurs devis pour sélectionner l’installateur le plus compétitif. Pour rappel, vous devez faire appel à un professionnel disposant du label « reconnu garant de l’environnement » (RGE) pour bénéficier de certaines aides, dont la prime à l’investissement, mais aussi MaPrimeRénov’ pour les panneaux thermiques.

Lorsque vous avez terminé l'installation de vos panneaux solaires, vous devez ensuite demander le Consuel photovoltaïque. Cette attestation de conformité électrique est essentielle pour garantir la sécurité des propriétaires de panneaux. Cette procédure prend en moyenne quelques semaines.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 10 %

C’est le taux réduit de TVA qui s’applique aux frais de pose et de main-d’œuvre de vos panneaux photovoltaïques, mais uniquement lorsque la puissance totale de l’installation est inférieure ou égale à 3 kWc. Au-delà de ce seuil, vous serez redevable du taux standard de 20 %. Il est donc fiscalement plus intéressant d’opter pour une installation de taille modeste ; évidemment, il ne s’agit que d’un critère de décision secondaire.


Combien coûtent des panneaux thermiques ?

Les panneaux solaires thermiques ne produisent pas de l’électricité mais de la chaleur. Utilisés pour assurer une partie du chauffage domestique, ils sont souvent combinés avec un chauffe-eau solaire pour l'eau chaude sanitaire (ECS).

Panneaux solaires thermiques : quel est son prix (pose comprise) ?

Le prix d'une installation de panneaux solaires thermiques dépend de l'équipement utilisé, ainsi que les besoins des occupants, la surface du logement, le niveau d'isolation ou bien la localisation. Selon l'Ademe, le prix moyen hors taxe du matériel - pose comprise - est compris entre :

  • 900 et 1 700 €/m² de capteurs solaires, pour un chauffe-eau solaire individuel ;
  • 1 100 et 1 300 €/m² de capteurs solaires, pour un système solaire combiné. Ainsi, le prix de l’installation totale peut aller de 12 000 € à 15 000 €.

Quelles sont les aides éligibles pour faire baisser ce coût ?

Dans le cadre de la rénovation énergétique des logements, certaines aides financières peuvent être accordées aux solutions de chauffage solaire thermique :

MaPrimeRénov’

Cette aide publique de l'Etat varie principalement en fonction des travaux, des ressources du ménage et la localisation. Elle peut aller jusqu'à 10 000 € pour des solutions de production de chauffage à énergie solaire.

Prime CEE et Coup de pouce Chauffage

Ce dispositif des Certificats d'économies d'énergie est une aide privée, également instauré par le gouvernement. Cependant, ce sont aux fournisseurs d'énergie de financer des opérations d'efficacité énergétique dans les secteurs comme les bâtiments tertiaires et résidentiels ou dans l'industrie. Ainsi, l'achat d’un chauffe-eau solaire individuel, d’un système solaire combiné ou de panneaux solaires hybrides est éligible à cette prime pour les particuliers. Le montant varie principalement en fonction des économies d’énergie réalisées grâce aux travaux, mais également de la localisation.

Le Coup de pouce Chauffage est une bonification du dispositif des Certificats d'économies d'énergie (CEE). Celui-ci est mobilisable seulement pour l'installation d'un système solaire combiné, à condition de remplacer un chauffage énergivore au fioul, charbon ou gaz.

La TVA à taux réduit

Les panneaux solaires thermiques sont éligibles à la TVA réduite à 5,5 % (au lieu du taux habituel de 20 %). Pour être éligible à cette réduction, le logement concerné doit avoir été construit il y a plus de 2 ans, et l'installation doit être effectuée par un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Les panneaux photovoltaïques de petite puissance sont éligibles à un taux réduit de 10 %.

L’éco-prêt à taux zéro

Ce prêt bancaire classique, sans intérêt à rembourser, est dédié uniquement aux travaux de rénovation énergétique. Pour l'installation de panneaux thermiques pour la production de chauffage et d'eau chaude sanitaire, le montant maximum accordé est de 15 000 €, avec une durée de remboursement allant jusqu'à 15 ans.

Aides locales

D'autres aides financières peuvent être proposées par les collectivités locales pour l'installation d'un système de chauffage solaire thermique.

Quel est le coût d'un panneau solaire hybride ?

En plus de produire de l'électricité, le panneau hybride capte également la chaleur, ce qui en fait un système 2-en-1 répondant à tous les besoins énergétiques des logements. En effet, la chaleur récupérée peut être utilisée pour alimenter un système de chauffage ou un réseau de production d'eau chaude sanitaire (ECS).

Quels sont les coûts liés à l'achat et la pose ?

Le prix d'achat et d'installation des panneaux solaires hybrides varie entre 9 000 et 20 000 €, selon le modèle, la puissance ou le modèle choisis.

Les panneaux solaires hybrides sont plus chers qu'un système photovoltaïque classique. Cependant, le coût est partiellement compensé par son efficacité énergétique, ainsi que par la production d'eau chaude en autonomie ou la redistribution de chaleur.

Panneau hybride : quelles sont les aides disponibles ?

Etant donné que les panneaux solaires hybrides permettent de générer de l'électricité et de la chaleur, ce système est éligible à de nombreuses aides financières :

  • Prime à l'autoconsommation ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • La prime CEE (Certificats d'économies d'énergie) ;
  • La TVA à 5,5 % ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • Les aides locales.

Ces différentes aides sont destinées à compenser le coût élevé de l'achat de ces panneaux hybrides.


Quels sont les coûts liés à l’entretien et au fonctionnement des panneaux solaires ?

icon-panneaux-solaires-hellio-bleuUne fois l’installation achevée et le raccordement effectué, restent les frais liés à l’entretien et à l’usage de vos panneaux solaires. Outre le coût éventuel d’un contrat de nettoyage (pas toujours indispensable), pensez à intégrer le tarif annuel d’utilisation du réseau public ou encore le remplacement de l’onduleur.

Entretien et nettoyage régulier des panneaux solaires

Un entretien soigneux des panneaux solaires, réalisé une à deux fois par an, vous garantit un bonus de rendement de 2 à 7 % (Selectra), ce qui n’a rien de négligeable. Il assure évidemment le bon fonctionnement de l'installation.

Le nettoyage n’est pas complexe en soi : il nécessite juste un peu d’eau claire à température ambiante, et de quoi éliminer en douceur les impuretés qui s’accumulent. Il peut néanmoins s’avérer acrobatique si vous n’êtes pas habitué à utiliser une sangle de sécurité et à travailler en hauteur. C’est la raison pour laquelle de nombreux prestataires vous proposeront un contrat d’entretien à l’année, au tarif très variable.

Tarif d’utilisation du réseau public d’électricité (TURPE)

Le TURPE peut se définir comme une redevance due pour accéder au réseau public d’électricité et revendre votre production. Son paiement est annuel et s’élève à environ :

  • 25,78 € si vous avez opté pour l’autoconsommation avec revente du surplus ;
  • 42,62 € si vous avez opté pour une vente totale.

Remplacement de l’onduleur solaire

micro-onduleur Enphase HellioComme indiqué précédemment, l’onduleur solaire a une durée de vie limitée et devra donc faire l’objet d’un remplacement tous les dix ans environ. Cela représente, à chaque fois, un budget compris entre 1 000 et 2 000 €. Toutefois, en confiant votre projet à Hellio, vous bénéficiez d'un onduleur garanti 25 ans ; son changement est donc gratuit dans cette période.


En résumé, quelles aides permettent de baisser le coût des panneaux ?

 

Panneaux photovoltaïques

Panneaux thermiques

Panneaux hybrides

Prime à l’autoconsommation

MaPrimeRénov’

Prime CEE

Éco-PTZ

Taux de TVA réduit

En conclusion, le coût réel d’une installation solaire dépend de nombreux facteurs, dont la qualité du matériel, sa puissance et la fiscalité applicable. Il est important de confier l’étude de votre projet à un professionnel afin de déterminer le meilleur rapport coût/puissance pour votre projet.

picto-check-valideLes trois points clés à retenir :

  1. Le coût des panneaux solaires est logiquement proportionnel au nombre de panneaux sur le toit et à la puissance déployée.
  2. Il peut aussi varier selon le modèle et la technique retenue pour l’installation, et diminue grâce aux aides.
  3. La comparaison des devis reste la meilleure méthode pour trouver l’offre la plus compétitive.

Produire votre électricité grâce à votre toiture, ça vous dit ?


Tags associés : Travaux, Solaire

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Audit
  • Photovoltaïque

Demandez vos aides sans attendre
et rénovez moins cher