Pour financer vos travaux, faites une simulation de l’éco-PTZ !

Rédigé par Matthieu
13 janv. 2021
Temps de lecture : 4 min
simulation éco prêt taux zéro

Isoler sa maison, installer une nouvelle chaudière de dernière génération, opter pour une énergie renouvelable… toutes ces actions permettent de faire des économies et un geste pour l’environnement. Encore faut-il trouver le budget pour réaliser les travaux ! Parmi les aides financières disponibles, pourquoi ne pas faire une simulation d’éco-PTZ ? Ce prêt permet d’obtenir une somme très intéressante, sans intérêts ni condition de revenus, en vue d’améliorer la performance énergétique d’un logement. En plus, vous pouvez tout à fait cumuler l’éco-prêt avec d’autres dispositifs.


Pourquoi bénéficier du prêt à taux zéro ?

L’éco-PTZ, vous connaissez ? C’est la solution idéale pour emprunter de l’argent et payer des travaux de rénovation énergétique, grâce à un taux d’intérêt particulièrement incitatif : 0 % ! Pour cause : c’est l’État qui les prend en charge, dans l’objectif d’encourager les économies d’énergie dans les logements.

À la clé : jusqu’à 30 000 € octroyés auprès d’un des établissements bancaires signataires d’une convention. Rassurez-vous, toutes les grandes entreprises ont signé ce document et proposent l’éco-prêt à taux zéro (Caisse d’Épargne, Banque Populaire, Crédit Agricole, Société Générale, Crédit Mutuel, etc.).

L’INFO HELLIO :

Attention à ne pas confondre l'éco PTZ avec le prêt à taux zéro « classique ». Le premier, sans condition de ressources, finance un projet de travaux : isolation thermique, chaudière à énergie renouvelable... Le second, soumis à un plafond de revenus, permet de faciliter l’accès à la propriété. Le montant de ce dernier est bien plus élevé puisqu’il peut dépasser les 100 000 € selon la région, le type de résidence principale (neuve ou plus ancienne) et le nombre d’occupants.

Notez bien que les 30 000 € représentent le montant maximum versé : tout dépend du projet. Mieux vaut faire une simulation de l’éco-PTZ pour avoir une idée plus précise de la somme que vous pouvez espérer obtenir. Des sites comme Pretto permettent une telle estimation ; pratique avant de faire votre demande !

Selon l’enquête TREMI de 2017, qui étudie les Travaux de Rénovation Énergétique des Maisons Individuelles, le coût moyen d’un chantier s’élève à 11 750 €. Bien sûr, plus les travaux sont efficaces (matériaux performants, artisan expérimenté, équipements de dernière génération…), plus leur prix augmente. Cet investissement en vaut néanmoins la peine puisque la facture énergétique diminuera davantage, tandis que vous améliorerez votre confort et la valeur de votre bien.

Le PTZ écologique apporte donc une aide précieuse aux ménages qui hésitent à rénover à cause d’un budget limité.


Quelles conditions pour en bénéficier ?

Avant de vous lancer dans des démarches plus complexes ou de simuler le montant de votre éco-prêt, nous vous conseillons de vérifier que vous cochez toutes les cases. Le principal avantage du dispositif réside dans l’absence de critère de revenus. Pour autant, vous devez réunir plusieurs conditions pour y avoir droit.

Les ménages et logements éligibles à l’éco-PTZ

  • Dans le cas d’un éco-PTZ individuel, vous devez être propriétaire occupant ou bailleur du logement où aura lieu le chantier.
  • Il peut s’agir d’un appartement comme d’une maison, mais obligatoirement occupé en tant que résidence principale.
  • En copropriété, il est possible d’opter pour un éco-PTZ collectif. Dans ce cas, c’est le syndicat de copropriétaires qui le reçoit.
  • Naturellement, la notion de rénovation exclut les bâtiments neufs, déjà soumis à des normes strictes en matière d’efficacité énergétique. Il faut donc posséder un logement construit il y a plus de 2 ans.
LE CHIFFRE HELLIO : 15 ans

Il s’agit de la durée maximale de remboursement de l’éco-prêt à taux zéro.

Les travaux d’économies d’énergie

  • Les travaux réalisés visent à réduire la consommation énergétique du logement : isolation thermique des parois (toiture, combles, planchers, murs, fenêtres) ou installation d’appareils de chauffage ou d’eau chaude sanitaire économes et éco-responsables.
  • En copropriété, ils peuvent avoir lieu dans les parties communes ou en parties privatives en cas d’intérêt collectif. Mieux vaut estimer leur coût et le montant du prêt en amont, car le calcul inclut une autre variable : la quote-part détenue par chaque copropriétaire.
  • Pour profiter de l’éco-PTZ — et plus généralement des primes et subventions à la rénovation énergétique —, seuls des artisans RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) sont habilités à effectuer les travaux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté auprès de votre banque, appuyez-vous sur un maximum de documents et informations quant à votre projet : devis détaillé, gain énergétique prévu, matériaux utilisés...


Pourquoi faire une simulation de l’éco-PTZ ?

Au vu des dépenses engagées dans de tels travaux, oubliez toute précipitation. Place à l’anticipation, avec la création d’un plan de financement : prévision de l’investissement et estimation des aides donc.

L’éco-prêt à taux nul dispose de plusieurs plafonds selon le nombre d’actions réalisées. C’est simple : plus vous rénovez, plus le montant maximal augmente ! En effet, les pouvoirs publics prônent les projets de rénovation globale, les « bouquets de travaux ».

L’ASTUCE HELLIO :

L’éco-PTZ ne vous suffit pas pour concrétiser votre projet ? Sachez qu’il est cumulable avec les autres grandes aides aux économies d’énergie : prime CEE, MaPrimeRénov’ (qui remplace le crédit d’impôt) ou encore TVA réduite. Si vous avez de nouveaux travaux en tête, vous pouvez également demander un éco-prêt à taux zéro complémentaire, dans la limite de 30 000 € (somme des deux prêts).

  • 15 000 € pour une seule action (exception : 7 000 € si cela concerne les parois vitrées),
  • 25 000 € pour deux actions,
  • 30 000 € pour au moins 3 actions (ou amélioration du niveau de performance énergétique globale).

Il s’agit d’un maximum : voilà pourquoi une simulation s’avère importante. De plus, une fois le montant de l’éco-PTZ calculé, reste un sujet spécifique à aborder contrairement aux autres aides à la rénovation énergétique : l’étalement du versement (en une ou plusieurs fois) et surtout du remboursement.

Estimez le montant de votre éco-prêt auprès d’un spécialiste

Avec le développement des simulateurs en ligne, plus besoin de contacter directement votre conseiller bancaire ! Dans un premier temps, vous avez désormais l’occasion de découvrir le financement approximatif auquel vous avez droit, en quelques clics.

Mieux : les experts de ces sites proposent d’aller plus loin, par exemple en négociant les prêts auprès de votre banque. Vous économisez aussi du temps en leur déléguant diverses démarches administratives. C’est le cas avec Pretto qui propose une simulation de PTZ.

Profitez-en, le gouvernement a prolongé l’éco prêt à taux 0 jusqu’en 2022. Enfin, quelques modalités évoluent en 2021 et s’alignent sur les critères de Ma Prime Rénov’ ainsi que de la dernière version du label RGE. Objectif : simplifier l’univers complexe des aides énergétiques.

Tags associés : Financement

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie